lundi 20 septembre 2021
AccueilAutoCitroën C3 Aircross Un bain de jouvence

Citroën C3 Aircross
Un bain de jouvence

Publié le

Nouveau style, nouvelle présentation, le C3 Aircross se veut plus contemporain. Le « restylage » est bien visible et laisse de côté son style un peu jovial si typique.

Un nouveau visage pour mieux séduire la clientèle des SUV urbains dans un environnement très concurrentiel. Le tarif débutera à 18 850 euros. Monaco Hebdo a testé le C3 Aircross pour vous.

Elle en a fait du chemin la Citroën C3 depuis son apparition, en 2002. Compacte, urbaine, elle s’est bien installée à côté des nombreuses concurrentes. Elle a été renouvelée en 2009, puis 2016. Mais elle s’est surtout diversifiée en 2005 en découvrable C3 Pluriel (rappelez-vous de ses fameuses arches de toit démontables) et puis en 2008 avec la sortie du petit monospace C3 Picasso, lui-même remplacé par le SUV urbain C3 Aircross en 2017. Dans cette grande et prolifique famille C3, c’est au tour du C3 Aircross de recevoir son restylage de milieu de vie. Une remise à jour bienvenue pour relancer ce modèle au succès certain (30 000 clients en 2020), mais dont les volumes restent en retrait des Peugeot 2008 et Renault Captur concurrents.

© Photo Citroën

Restylage bien visible

Le « restylage » ne touche, bien sûr, aucun élément de structure mais se veut bien visible. Alors, pour se faire remarquer, le C3 Aircross adopte une allure bien plus agressive. La double barrette en chrome qui intègre les chevrons a été revue, et le plus visible est surtout l’abandon des optiques antibrouillards ronds par des yeux Leds plus effilés, et qui s’étirent sur les deux côtés. Un sabot en aluminium achève l’habillage de la proue. Par ailleurs, la prise d’air est très grande, donnant un look plus dynamique au SUV. Les designers se sont inspirés du grand frère C5 Aircross pour façonner ce C3 Aircross et avoir ainsi une unité de gamme. Ce nouveau visage semble beaucoup moins souriant que la précédente mouture. Allez-vous aimer ? Les premières réactions de la presse automobile ne sont pas unanimes : certains saluent cette franche originalité, ce parti pris esthétique, et d’autres regrettent le physique jovial du lancement. Quant à l’arrière, il est quasiment inchangé.

© Photo Citroën

Sièges moelleux

À l’intérieur, l’écran est entièrement nouveau, c’est maintenant une dalle multimédia de 9 pouces. Il est plus beau et plus lisible, mais pas toujours très intuitif, car il regroupe l’ensemble des commandes et le fonctionnement peut donc paraître un peu lent. Sous la casquette du tableau de bord, pas de virtual cockpit tout numérique comme sur beaucoup de nouveaux modèles, les compteurs conservent leurs aiguilles : un style un peu traditionnel qui ne nous déplaît pas. On remarquera également des progrès en termes de confort dans l’habitacle. Les sièges Advanced Comfort sont proposés dès l’entrée de gamme. Plus épais de 15 centimètres, ils apportent un réel confort d’assise. En revanche, ils sont tellement confortables qu’ils manquent un peu de maintien latéral en courbe à allure soutenue. La console centrale a été revue pour accueillir deux porte-gobelets et une seconde boîte à gants sous l’accoudoir. L’habitabilité n’a pas changé. L’espace est convenable à l’arrière, grâce notamment à une banquette fractionnable et coulissante. Les grands gabarits ne souffriront pas d’un espace aux jambes exigu. Sous le capot, le petit SUV adopte les motorisations PureTech 110 et 130 chevaux en essence, et BlueHdi 110 ou 120 chevaux en diesel. En complément d’une boîte manuelle, une boîte automatique EAT 6 vitesses est disponible en essence comme en diesel. L’ensemble est agréable et efficace, et la consommation est mesurée, le C3 Aircross est un très bon véhicule. Le changement de style extérieur, l’intérieur amélioré, et le confort de roulement cher à Citroën vont permettre au nouveau C3 Aircross de se démarquer. Face aux ténors français 2008 et Captur, très récents et très prisés, le C3 Aircross aura fort à faire, y compris pour fidéliser les clients du modèle actuel qui ont été globalement satisfaits de leur achat. Mais les concurrents étrangers sont actifs aussi, les Seat Arona, Volkswagen T-Cross, Fiat 500X et Nissan Juke entendant bien développer leurs parts de marché.

Note globale : 3/5

Les plus

  • Confort général
  • Agréable à vivre
  • Style nouveau
  • Ecran plus lisible

les moins

  • Multimédia pas toujours intuitif
  • Sièges manquant de maintien

Publié le

Monaco Hebdo