mardi 22 septembre 2020
Accueil Auto Renault Captur 2ème Génération optimisé sur l'ensemble de ses facettes

Renault Captur 2ème Génération
optimisé sur l’ensemble de ses facettes

Publié le

Comptant parmi les pionniers des SUV urbains, le premier Captur du nom, lancé en 2013,

s’est rapidement installé en tête des ventes de sa catégorie, en France comme en Europe. La seconde génération qui arrive, affichée à partir de 18 600 euros, doit relever le gant. Monaco Hebdo l’a conduite pour vous.

Au premier regard, il est clair que le nouveau Captur a pris du muscle. Les ailes sont plus gonflées, travaillées, les flancs plus sculptés et le capot, désormais à double nervure, surplombe une calandre surdimensionnée marquée par des écopes démonstratives sur les passages de roue. Bref, une évolution stylistique harmonieuse et bien dans l’air du temps. Autant que les voyants feux de jour à LED en C qui agrémentent les meilleures exécutions.

Par rapport à son prédécesseur, cette deuxième génération du SUV urbain de Renault gagne également 11 centimètres en longueur, pour mesurer 4,23 mètres. Le supplément d’habitabilité qui en résulte à l’intérieur contribue à l’impression générale flatteuse qui s’en dégage aussi. Tant dans l’allure tendance des différents aménagements intérieurs, planche de bord en particulier, que dans la qualité des matériaux et des assemblages. Indiscutablement, l’ambiance de la cellule de vie du nouveau Captur a fait un saut qualitatif important. Devenant même raffinée sur les deux stades supérieurs des quatre finitions.

Configuration

Côté pratique, les sièges avant, fermes, maintiennent bien les mouvements latéraux, et l’assise est généreuse. A l’arrière, même derrière un conducteur aux longues jambes, l’espace aux genoux demeure fort correct. C’est surtout l’accès à bord qui offre le plus de confort. Avec des ouvrants bien déployés, il est non seulement très facile de s’installer à bord, mais également de charger un méga-coffre. Celui-ci continue de faire la différence avec la concurrence, puisque son volume, en passant à 536 litres dans sa meilleure configuration, a augmenté de 20 %.

Cerise sur le gâteau, son plancher est rigoureusement plan et se combine à une banquette arrière des plus modulables, à la fois fractionnable un tiers/deux tiers et coulissante en longueur sur 16 centimètres. Elle est en outre aisément actionnable depuis le coffre comme depuis l’habitacle.

Connectivité

Life et Zen, les deux niveaux d’accès au modèle, alignent déjà des équipements standard intéressants (éclairage Full LED Pure Vision, freinage actif d’urgence avec détection des piétons et des cyclistes, alerte de distance et de franchissement de ligne, etc).

Rien à voir, néanmoins, avec tout le lustre supplémentaire des stades Intens et Initiale Paris. Peinture bi-ton, frein de parking électrique, modes de conduite Multi-Sense, chargeur de téléphone à induction et bien d’autres dispositions entrent alors dans la danse. Privilège du haut de gamme, le grand écran multimédia de 9,3 pouces (deux fois plus grand que la version 7 pouces des autres modèles), est la source d’une connectivité poussée, navigation et infodivertissement.

L’architecture technique du Captur 2020 doit pour sa part beaucoup à la récente Clio, qui lui donne aussi les bases de ses motorisations, avec deux blocs essence, 1.0 TCe 100 chevaux et 1.3 TCe 130 et 155 chevaux, et un diesel, 1.5 Blue dCi de 95 et 115 chevaux.

Publié le

Les plus lus

Didier Gamerdinger : « Il y a 286 salariés concernés par un...

0
Le conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, Didier Gamerdinger, évoque les propositions du gouvernement afin de limiter le plus possible la casse sociale.

Humains, réveillez-vous !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!