lundi 17 janvier 2022
AccueilAutoPeugeot renouvelle son best-seller 2008

Peugeot renouvelle son best-seller 2008

Publié le

Quelques mois seulement après la 208, Peugeot renouvelle sa déclinaison SUV 2008.

L’ancien modèle, sorti en 2013, a bien traversé les années et s’est très bien vendu, avec 1,2 million d’exemplaires produits. Comme la dernière 208, il est disponible en trois énergies : essence, diesel, mais aussi 100 % électrique, ce qui est une première sur le segment. Nous avons pu tester les versions essence proposées à partir de 21 500 euros.

Depuis le lancement de la 308 en 2013 et du SUV 3008 en 2017, le moral est au beau fixe chez Peugeot. Le nouveau design extérieur très valorisant, le design intérieur futuriste tout aussi réussi et bien sûr les légendaires qualités routières Peugeot, ont permis à la marque au lion de clairement monter en gamme. Un peu comme Volkswagen, Peugeot revendique un positionnement quasi premium, plus haut de gamme que les autres marques généralistes. Les prix aussi, s’étirent un peu vers le haut… Justifié ? Oui, si l’on écoute tous nos confrères de la presse automobile, unanimes sur les qualités des nouvelles Peugeot, et encore plus que oui si l’on regarde les chiffres de vente : les clients se sont rués sur le nouveau 3008, et il y a de fortes chances que le nouveau 2008 connaisse le même succès.

Techno avant tout

Ce que le nouveau 2008 perd en compacité, il le gagne en habitabilité, avec un espace supplémentaire qui profite aux passagers, d’autant que la largeur augmente aussi de 3 cm. L’impression d’aisance est réelle, le nouveau 2008 est un vrai 5 places. L’emplacement central sur la banquette arrière est plutôt bien traité et permet à trois passagers de voyager à leur aise. Côté coffre, les 434 dm3 se situent dans une bonne moyenne, mais la banquette n’est pas coulissante, contrairement à ses concurrents Renault Captur et Volkswagen T-Cross. Sans surprise, ce 2008 partage des éléments avec d’autres modèles de la marque comme les feux de jour verticaux identiques à ceux de la 208 et de la 508 ou les feux arrières très proches de ceux du 3008. Ultra-technologique, le nouveau SUV 2008 bénéficie de la nouvelle génération de tableau de bord que Peugeot nomme i-Cockpit 3D. Le volant, compact et très bas, concept inauguré sur la première 208 en 2012, participe à cette impression de futurisme. L’écran tactile de 7 ou 10 pouces selon les versions, optimise la lecture des informations. Côté conduite, le nouveau 2008 est très maniable. Il est agile en ville et sur les routes sinueuses. La version essence 100 ch est très suffisante, mais bien sûr la 130 chevaux (+ 1 500 euros) sera idéale. Le petit volant à méplat est bien en main et l’on trouve rapidement sa position de conduite. Le moteur est bien secondé par la boite automatique EAT8, très agréable. Le nouveau 2008 est devenu beaucoup plus confortable que son prédécesseur, vos passagers apprécieront.

Des tarifs premium

Pour bénéficier du nouveau bijou technologique de Peugeot, il faudra débourser 21 500 euros pour le 2008 1.2 PureTech 100 ch Active à boîte mécanique. C’est 2 800 euros de plus qu’une 208 à motorisation équivalente. Quatre finitions sont proposées : Active, correctement équipée (allumage automatique des feux de croisement, régulateur/limiteur de vitesse, écran tactile 7 pouces, etc.), Allure, le parfait compromis (+2 100 euros), GT Line (Allure +2 500 euros) et enfin GT pour les motorisations de pointe. La version Diesel 100ch démarre, quant à elle, à 23 100 euros. La motorisation électrique, appelée e-2008, est proposée à 37 100 euros en finition Active, et 43 000 euros en finition GT. Les acheteurs français bénéficient pour toute l’année 2020 d’un bonus de 6 000 euros à déduire.

Electrique

Quels sont les concurrents du nouveau 2008 ? Ils sont nombreux, car c’est la nouvelle catégorie reine, surtout sur le marché français. D’autre part, ses dimensions comme ses tarifs le rapprochent de la catégorie supérieure. Le rival de toujours du 2008, c’est le Renault Captur, qui vient d’être renouvelé il y a quelques semaines et qui s’annonce également très prometteur. Autres nouveautés importantes de ces derniers mois, le Volkswagen T-Cross et ses aides à la conduite dernier cri, l’avantageux Skoda Kamiq à l’espace habitacle généreux, et le Nissan Juke au design très différenciant. Mais n’oublions pas non plus les Citroën C3 Aircross et SEAT Arona lancés fin 2017 et bien armés aussi, le Fiat 500X qui vient d’être rajeuni, ainsi que les Opel Mokka et Ford Puma. Mais pour la version électrique, pas de concurrent : le nouveau 2008 sera tout seul.

Publié le

Monaco Hebdo