mardi 22 septembre 2020
Accueil Auto Nissan Qashqai "Drive edition" Une conduite plus apaisée

Nissan Qashqai “Drive edition”
Une conduite plus apaisée

Publié le

Initiateur du concept “SUV” et solide leader des ventes européennes de cette catégorie, le Qashqai peut désormais recevoir une aide à la conduite semi autonome ProPilot, accessible à partir de 35 500 euros. Monaco Hebdo l’a essayé pour vous.

Si les SUV de tous poils pullulent aujourd’hui, c’est bien grâce à Nissan qui, en 2007, lança le premier “crossover” déclaré, généralement désigné par l’acronyme américain SUV (sport utility vehicle). Et malgré quelques précédents historiques, c’est bien le Qashqai qui, par son formidable succès rencontré d’emblée, suscita ce nouveau segment du marché, en pleine expansion depuis. Avec l’exploit d’en être toujours le leader en Europe avec la seconde génération du modèle, lancée en 2014 et remise à niveau l’an dernier par un “facelift”.  

Assistance

Nissan vient maintenant d’y ajouter une série spéciale non limitée Drive Edition sur le marché national, chargée de démocratiser, dans sa catégorie, une aide à la conduite semi autonome dénommée ici ProPilot. Ayant des équivalents chez certains concurrents, généralement “premium”, elle associe un régulateur de vitesse intelligent (maintenant la distance par rapport au véhicule précédent jusqu’à l’arrêt si nécessaire), une aide au maintien dans la voie et une assistance de conduite dans les embouteillages. C’est la première étape menant vers une conduite complètement autonome promise à moyen terme. Mais dans le cas présent, l’utilisateur du ProPilot conserve l’entière responsabilité de la conduite, et ses mains doivent donc par-là même rester sur le volant. Et s’il n’en est pas ainsi, après quelques alertes sans réponse appropriée, le ProPilot provoque l’arrêt complet du véhicule.

Intelligent

Cette nouvelle exécution Drive Edition du Qashqai s’adosse à la finition intermédiaire N-Connecta, animée du turbo-diesel 1.6 dCi 130 chevaux, “cœurs de gamme” du modèle sur l’Hexagone. En traction avant, il est associé à la boîte automatique X-Tronic à 7 rapports prédéfinis, obligatoire pour le fonctionnement du ProPilot. Se singularisant extérieurement par un badge Drive Edition apposé sur le montant arrière, l’équipement intérieur est également majoré par un pack Sécurité Plus (stationnement intelligent, détecteur de fatigue, etc), un toit panoramique en verre et des barres de toit argentées.

Impulsion

Au volant, le Qashqai Drive Edition offre une conduite onctueuse, avec de la souplesse et du punch à la demande. Équilibrée et incisive depuis le ”facelift”, la direction est en symbiose, tout comme la boîte auto X-Tronic, débarrassée ici des excès sonores intempestifs légendaires de ses homologues CVT à variation continue. Ne reste donc plus qu’à enclencher le ProPilot, d’une impulsion sur une touche du volant, puis engager le régulateur de vitesse sur l’allure voulue. Mais il ne fonctionne que sur les voies où la signalisation au sol délimite bien les bords de la chaussée. Mais dès qu’il ne s’y repère pas, ou plus, le système reste – ou devient – inopérant. Pour indiquer que les conditions idoines sont réunies, l’icône d’un volant vert apparaît au tableau de bord et c’est parti ! Mains sur le volant, on sent alors nettement le travail de la direction à bien épouser les courbes. Pas question cependant de relâcher sa vigilance car, souvent durant notre test, notre Qashqai avait tendance à friser la ligne extérieure. Certes, sans jamais la dépasser, mais pas question d’avoir une confiance aveugle en l’électronique ! Par contre, la gestion des distances est impeccable et, dans les embouteillages, la machine s’occupe de tout. Il suffit juste d’accélérer au démarrage, et le ProPilot reprend le relais.

Présence

Au final, même si le ProPilot se montre capable de délester partiellement la personne au volant de toute sa charge de conduite, il lui faut néanmoins constamment superviser avec attention la présence de l’icône verte sur l’instrumentation (faute de quoi l’assistance ne fonctionne pas), comme la trajectoire tracée par le ProPilot. À chacun de voir ce qui lui convient, mais l’expérience en vaut la peine et peut ravir les grands rouleurs. Affiché à 35 500 euros, le Qashqai Drive Edition représente un supplément de 2 100 euros sur le prix d’un dCi 130 chevaux en finition N-Connecta, dans une gamme qui s’étend de 23 400 à 38 050 euros.

Publié le

Les plus lus

Jean Castellini : « La recherche de nouvelles recettes non impactées par...

0
Pour cette rentrée, Jean  Castellini, évoque pour Monaco Hebdo l’impact budgétaire de la pandémie de Covid-19 pour l’Etat monégasque.

Skoda Superb Hybride et rechargeable

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!