samedi 22 janvier 2022
AccueilAutoHonda Civic X 1,5 i-VTEC Dynamique et accessible

Honda Civic X 1,5 i-VTEC
Dynamique et accessible

Publié le

Sans prétendre rivaliser avec sa radicale grande sœur la Type R, cette berline au gabarit généreux allie le confort au plaisir de conduire. Un compromis qui met en avant les nombreux équipements de série, à découvrir à partir de 25 600 euros. Monaco Hebdo l’a testée pour vous.

Une Honda hors normes pour étrenner une dixième génération de Civic, c’est le credo de cette version dynamique baptisée Civic X 1,5 i-VTEC. Un nom un peu compliqué pour signifier aux amateurs de sportives que cette berline compacte a sorti le grand jeu. Elle affiche ses charmes extérieurs mais, surtout, met l’accent sous la pédale de droite. Il faut dire que Honda sait faire les choses dans ce domaine. Motoriste de renom, présent en Formule 1 avec l’écurie AlphaTauri, le constructeur a su mettre en avant auprès de sa clientèle un savoir-faire hors pair pointu et fiable. La légende ne s’est pas émoussée au fil des années et dès les premiers modèles apparus en France dans les années 1970, la fiabilité des voitures et la longévité des moteurs ont fait l’admiration des propriétaires de Honda. La Civic répondait déjà aux attentes de nouveaux clients avides de changements et à la recherche de voitures faciles à entretenir, économiques et fonctionnelles. Honda avait bien compris que l’Europe, après les deux chocs pétroliers, allait chercher des autos plus sobres que les modèles français existants. Dans cette optique, Honda dégaina sa Jazz puis sa Civic qui rencontra un vrai succès dans l’Hexagone. Sur le parc français, les équipements étaient frugaux. À l’inverse, les Japonaises et notamment Honda ont très bien équipé leurs modèles sans surplus sur le tarif.

© Photo Honda

Les attributs d’une sportive

Pour couronner le tout, la Civic se dote des archétypes des sportives – caisse rabaissée, faible poids, moteur fougueux, agilité. Des atouts qui ont forgé la réputation d’une citadine devenue depuis quelques années berline par son gabarit. Sortie en 2019, la dernière Civic i-VTEC ne déroge pas à la règle, Le nez plongeant est appuyé par des « fausses » entrées d’air proéminentes où sont logés les antibrouillards. La lunette arrière est étroite, surmontée d’un becquet et flanquée de grosses ouïes. L’évolution par rapport au modèle de 2017 n’est pas flagrante. On remarquera un design légèrement différent des optiques arrière. Un détail cependant fait la différence : la double sortie d’échappement en position centrale arrière qui n’est pas sans rappeler celle de la Type R. Par ses attributs résolument sportifs, la marque japonaise vise un public plutôt jeune qui souhaite se démarquer des Civic aux motorisations plus sages.

L’efficacité avant tout

Sous le capot, la Civic bénéficie d’un nouveau moteur 1,5 litre turbo développant 182 chevaux. Mais la philosophie Honda est différente. Elle privilégie l’efficacité à la débauche de puissance. Cela dit, il lui faut un peu plus de 8 secondes pour atteindre les 100 km/h. Si la puissance est une donnée importante, le principal se situe ailleurs, au niveau du châssis. Les ingénieurs de chez Honda ont concocté une auto dotée d’un châssis très performant. Lors des essais, nous avons pu constater que l’auto s’inscrit aisément dans les courbes et les virages plus serrés. La direction adaptative permet un placement très précis. Le roulis est contenu grâce à un amortissement actif, de série s’il vous plaît. La sportivité affirmée de l’auto ne sacrifie pas le confort et l’habitabilité. Le coffre de 478 litres est l’un des plus grands de sa catégorie. Il faut dire que la Civic a pris du volume au fil des années, plus 13 centimètres par rapport à l’ancienne version et pas moins de 4,50 mètres de long, soit 1 mètre de plus que la première génération. À l’intérieur, les finitions sont correctes, même si les plastiques durs dominent. L’auto se rattrape sur les nombreux équipements disponibles de série. On notera la caméra de recul, les feux LED, le chargeur sans fil, le système de suivi des lignes, la reconnaissance des panneaux, le freinage d’urgence automatique. La liste n’est pas exhaustive. À la fois facile à conduire en ville et se montrant mordante sur les routes sinueuses, cette Civic conserve son confort, son habilité – pouvant transporter quatre personnes dans un environnement rassurant. Sans prétendre aux performances de la Type R, cette berline plus sage est en revanche plus polyvalente.

Nore globale : 3/5

Les plus

  • Moteur 
  • Confort et tempérament
  • Habitabilité

Les moins

  • Plastiques durs
  • Lignes torturées
  • Tarifs

Publié le

Monaco Hebdo