dimanche 25 octobre 2020
Accueil Auto Nouvelle Audi RS 4 En tête d’affiche

Nouvelle Audi RS 4
En tête d’affiche

Publié le

Moulée dans un nouveau costume, la nouvelle Audi RS 4 fait son apparition avec un scénario qui a déjà fait ses preuves.

Cette version ultra-sportive culmine à 450 chevaux, avec à l’affiche quatre roues motrices, un châssis sportif, une ligne remaniée et une dose de connectivité. Pour acquérir cet engin bi-turbo comptez un ticket d’entrée à 95 500 euros. Monaco Hebdo l’a testé pour vous.

Chez Audi, l’aventure RS (pour « Rennsport ») a débuté en 1994 avec la RS 2, qui était une Audi 80 Avant quattro retravaillée en équipe par Audi et Porsche, son moteur 5 cylindres développait alors 315 chevaux. Son successeur, la première RS 4, voit le jour en 2000, basée sur l’A4 Avant de cinquième génération. Avec un V6 2,7 litres de 380 chevaux et bien sûr la fameuse transmission quattro. C’était le break le plus puissant du monde, dans un paysage sportif allemand composé des AMG de Mercedes et des M3/M5 de BMW. Après plusieurs générations toutes aussi attachantes, et même une transition au V8, la RS 4 vient d’être remaniée avec panache. Les changements sont visibles surtout au niveau esthétique, de quoi affiner sa ligne athlétique. Les énormes prises d’air sont… énormes, avec des optiques led en amande. La calandre a été revue. Elle est désormais munie d’alvéoles en 3D. Les « hanches » ont elles aussi pris de l’embonpoint et abritent des roues de 19 ou 20 pouces.

© Photo Audi

Rendement en hausse

Sous le capot, pas de gros changements, en apparence : le V6 bi-turbo développe toujours 450 chevaux. Le 0 à 100 km/h est réglé en 4,1 secondes. Le travail des ingénieurs s’est beaucoup axé sur la réduction de consommation. Et c’est une réussite, une baisse de 17 % est annoncée, ce qui porte la consommation mixte du cycle d’homologation à 9,2 litres aux 100 km. On est loin des chiffres d’un bon TDI, mais il faut cependant saluer cette performance technique. La transmission quattro donne maintenant l’avantage au train arrière. Toujours très sécurisante et équilibrée, la RS 4 est devenue plus joueuse. En cas de perte d’adhérence, 70 % du couple peut passer à l’avant, ou 85 % à l’arrière. Sur la neige, vous vous surprendrez à jouer du volant pour faire dériver l’arrière de la voiture, en toute sécurité bien sûr, la transmission “quattro” vous préservant de tout écart trop important.

© Photo Audi

Gestion des modes de conduite

Bien entendu, le conducteur a le choix entre plusieurs modes de conduite personnalisables. Il peut ainsi sélectionner les modes RS1 ou RS2 depuis son volant. Ces différents modes jouent sur la gestion du moteur, de la transmission (boîte tiptronic 8 rapports), de la direction, de la suspension, et sur le différentiel sport quattro. La bête déjà très alerte et agile dans les virages peut devenir alors très méchante. Et si, en plus, vous avez opté pour les freins céramiques optionnels, vous êtes au volant d’un break de « chasse » qui ne se refuse aucune proie. L’habitacle a profité d’une remise à niveau. La finition est toujours d’excellente facture, avec des matériaux de grande qualité, et un style à la fois chic et sport. Mais la vraie nouveauté se trouve sur le tableau de bord : un tout nouveau système de connectivité a été intégré dans un écran MMI de 10,1 pouces. Il fournit de nombreuses informations comme la température de l’huile moteur, la puissance, le couple et, pour ceux qui se sentent pousser des ailes, le temps par tour, les mesures d’accélération ou encore les forces centrifuges indiquées en « g ». Voiture familiale hyper-sportive, la nouvelle Audi RS 4 affiche ses prétentions : le prix de 95 500 euros la met à l’écart de presque tous ses admirateurs, mais le niveau de prestations, très haut, justifie ce prix élevé. Et les heureux acheteurs se consoleront avec une revente facile, les modèles RS étant presque tous de futurs “collectors”.

Note Globale : 4/5

Les Plus

  • Toujours impressionnante à conduire !
  • Sécurité et agrément
  • Environnement numérique dernière génération
  • Consommation toujours élevée, mais en forte baisse

Les Moins

Petits budgets S’abstenir…

Publié le

Les plus lus

Volvo donne de l’air à ses véhicules

Volvo Cars intègre une technologie de filtration de l’air dans ses voitures, baptisée Advanced Air Cleaner.

La galerie publique La Noix rénovée

La sélection mode n°1170

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!