vendredi 3 décembre 2021
AccueilAutoAudi S3 Sportback, 4ème opus

Audi S3 Sportback, 4ème opus

Publié le

La quatrième génération de la S3 revisite le style sportif, avec 310 chevaux sous le capot. Digne héritière d’une lignée de sportives, la nouvelle S3 ne ménage pas la concurrence. La S3 Sportback est accessible à partir de 55 900 euros.

C’est avant tout le look qui définit le mieux cette guerrière des temps modernes. Le design était déjà à l’origine très important sur une S3. Dès son apparition en 1999, la singulière version sport de l’Audi A3 se faisait déjà remarquer, avec son 4 cylindres de 210 chevaux et ses quatre roues motrices. Au fil des années et des versions, les chevaux se sont multipliés sous le capot. Le look s’est affermi et en 2020 voici une toute nouvelle version de l’Audi A3, la S3. Cette nouvelle mouture se caractérise par un look très agressif. On peut dire qu’une S3 est reconnaissable d’un seul coup d’œil. Il suffit de regarder les ouïes béantes de la calandre pour s’apercevoir que cette auto n’est pas une A3 ordinaire. Les designers lui ont flanqué une calandre en nid d’abeille avec, à chaque coin, des ouvertures latérales. Cette « super-GTI » se distingue par des badges S3, par sa large entrée d’air à l’avant ou encore le grand diffuseur arrière encadré par la quadruple sortie d’échappement, avec un étrier de frein qui est de série en noir, et en rouge en option. La S3 gagne en volume grâce notamment à ses flancs bien sculptés et à ses ailes bombées. Elle dispose aussi de jantes larges de 18 pouces, voire 19 pouces en option. Elle s’est allongée de 3 centimètres par rapport aux modèles précédents (4,34 mètres). Le volume du coffre est de 325 litres sur les 5 portes et de 370 litres sur les 4 portes.

Motricité et puissance

La nouvelle S3 Sportback de chez Audi est la digne héritière d’une lignée sportive. Désormais, elle dispose de 310 chevaux développés par un moteur 2.0 TFSI. Ce dernier est associé à la transmission intégrale quattro de type Haldex de cinquième génération. Une boîte de vitesses S-tronic à 7 rapports vient compléter le dispositif « infernal ». Mais ne cherchez pas le levier de vitesse, ce dernier a été remplacé par une commande électrique symbolisée par une petite manette qui permet par ailleurs d’enclencher automatiquement le mode roue libre. Grâce à toute cette technologie, la bombe made in « Germany » effectue en seulement 4,8 secondes le 0 à 100 km/h. La vitesse maximale a été bridée à 250 km/h. L’intérieur allie l’élégance et la sportivité. Mis à part son volant à méplat et ses sièges enveloppants habillés de cuir surpiqué, on remarque des inserts en aluminium. La finition et la qualité sont toujours à la hauteur.

© Photo Audi

Un environnement intuitif

Son habitacle brille par sa haute technicité, quelques commandes physiques sont conservées en guise de raccourcis. Celles qui sont tactiles bénéficient d’un « retour haptique », ce qui rend l’ensemble nettement plus intuitif et ergonomique. Le nouveau levier de vitesses compact et des incrustations décoratives en aluminium ou en carbone sont incorporés au tableau de bord. Outre le cockpit virtuel, elle possède au centre une « tour de contrôle » destinée à gérer l’info-divertissement (avec navigation via Google Earth, et comptabilité Androïd Auto et Apple Car Play). L’écran du système d’info-divertissement est de 10,25 pouces (26 centimères), livré d’office.

© Photo Audi

De l’efficacité avant tout

La S3 est agile, vu qu’elle est équipée d’une suspension sport spécifique, abaissée de 15 mm, avec amortissement piloté en option, lui permettant d’être posée au ras du sol. Par ailleurs, elle permet une meilleure réactivité en conduite sportive. Comme pour mieux encore se démarquer, la S3 sera disponible en Edition One pour une durée limitée et en « Python Yellow » pour la Sportback et « Tango Red » pour la Berline. Le cuir Nappa recouvrant la sellerie et les roues en 19 pouces seront de rigueur. Les livraisons sont disponibles depuis octobre et la S3 berline ou Sportback vole la vedette à la Golf GTI qui a déjà fait ses premiers pas. Une concurrence qui prouve que, même à l’intérieur d’un groupe automobile comme Volkswagen, la guerre est déclarée.

Note globale : 3/5

Les plus

  • Esthétique séduisante 
  • Comportement sûr et dynamique
  • Qualité de construction, ergonomie

Les moins

  • Options chères et nombreuses
  • Pas de boîte manuelle disponible
  • Prix élevé

Publié le

Monaco Hebdo