samedi 15 août 2020
Accueil Auto Skoda Octavia RS IV La punition

Skoda Octavia RS IV La punition

Publié le

Skoda lance fièrement son nouveau modèle converti à l’hybridation. Jusqu’ici tout va bien, puisque la tendance générale est à l’électrification en marche forcée pour être « branché » face à la concurrence. Mais Skoda a souhaité aller plus loin en proposant une version, certes hybride, mais aussi sportive. Hybride et sportive devraient pouvoir s’entendre et se compléter. Cependant le couple ne démarre pas d’un bon pied. A l’image de sa cousine, la Cupra Léon, l’Octavia n’est pas partie pour remplir le cahier des charges de la sportivité. Elle dispose bien de 245 chevaux sous le capot. Une puissance suffisante pour se faire plaisir sur la route. Mais, très vite, au bout d’environ 60 kilomètres, l’autonomie aura complètement disparu pour laisser la place, non plus aux 245 chevaux initiaux, mais à seulement 150 chevaux du bloc thermique. Avec 95 chevaux en moins, c’est une bonne part de la sportivité de l’auto qui s’envole. Il va sans dire que la déception pointe son nez et que la frustration l’accompagne. Un duo qui ne va pas attiser la flamme sportive du conducteur. Bien au contraire, cette Octavia RS va à l’encontre de son sigle prestigieux qui devrait la faire briller sur l’autel de la passion. Il n’en est rien, et Skoda n’a pas tiré les leçons de la Cupra Léon qui, elle aussi, a les mêmes symptômes d’anémie. Il faudra attendre une version, peut-être pas forcément plus musclée, mais surtout thermique, pour avoir une approche plus sportive de l’Octavia RS. Y aura-t-il une descendance ? Rien n’est moins sûr en ces temps électriques.

Publié le

Les plus lus

Retour sur les rings pour Christ Esabe

0
Après cinq mois d’interruption en raison du coronavirus, la pratique des sports de combat est de nouveau autorisée en France.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!