mardi 30 novembre 2021
AccueilAutoHonda E et Jazz L'Europe revient en grâce

Honda E et Jazz
L’Europe revient en grâce

Publié le

Après s’être fait un nom sur les marchés européens dans les années soixante, Honda a préféré y ronronner ensuite, pour mieux « mettre la gomme » en Amérique du nord, puis en Chine, les deux piliers de sa prospérité actuelle. Mais la brusque réduction des normes d’émissions de CO2 édictées par l’Union Européenne dès 2020 change radicalement la donne pour Honda. Car depuis longtemps impliqué dans les recherches sur la « voiture propre », le premier producteur mondial de moteurs thermiques (de la tondeuse à gazon à la moto) a décidé de faire de notre continent son laboratoire « in vivo » ! À cet effet, il va donc y commercialiser dès la mi-2020 une citadine tout électrique simplement baptisée « E », dont le look épuré habille un foisonnement technologique. À l’instar du double écran de 12,3 pouces étalé sur toute la largeur de la planche de bord, ou la rétrovision assurée par des caméras. Regorgeant de puissance, la E zéro émission se déclinera sous une version propulsion de 136 chevaux (à partir de 35 060 euros, déjà en prévente sur internet), et une autre à transmission intégrale Advance de 153 chevaux (à partir de 38 060 euros), avec au moins 220 kilomètres d’autonomie aux normes WLTP. Simultanément, Honda va renouveler sa Jazz avec une version animée d’emblée d’une motorisation hybride e : HEV essence électrique. Toujours très habitable, cette citadine sera également proposée sous une variante Crosstar aux airs de SUV urbain, en vue de s’inscrire au mieux dans la tendance forte de sa catégorie.

Publié le

Monaco Hebdo