mardi 20 avril 2021
Accueil Actualités Sport « Monaco est la seule équipe capable de talonner le PSG »

« Monaco est la seule équipe capable de talonner le PSG »

Publié le

Journaliste à So Foot, William Pereira explique à Monaco Hebdo pourquoi il estime que le projet monégasque peut concurrencer celui du PSG. Interview.

 

Comment vous jugez la saison de l’AS Monaco ?

Il y a eu une progression tout au long de la saison. Le début de saison a été difficile et ne laissait pas entrevoir qu’une telle progression était possible. L’adaptation dont a su faire preuve l’entraîneur Leonardo Jardim ne m’a pas étonné, parce que je suis le championnat portugais et je le connaissais déjà.

 

Jardim est un bon entraîneur ?

Jardim avait déjà fait de grandes choses avec un Sporting Portugal qui n’était pas forcément sur le papier la meilleure équipe du championnat portugais. Une fois arrivé à Monaco, Jardim a très vite perdu James Rodriguez qui a été vendu au Real Madrid et Falcao qui est parti à Manchester United en début de saison.

 

Les conséquences ?

Mi-août 2014, Monaco a tout de même perdu 4-1 à Bordeaux, lors de la deuxième journée de championnat. Ce match a été le déclic qui a décidé Jardim a changé ses plans et l’organisation de jeu de son équipe. Ce qui a permis de voir ensuite une progression régulière au fil du temps.

 

Mais Jardim a souvent été accusé d’être un entraîneur trop défensif !

Lorsque votre équipe est dans les dernières places du classement de Ligue 1 (L1), il faut savoir réagir et faire des changements. C’est ce qu’a fait Jardim. Et c’est tout à son honneur.

 

Pourquoi ?

Parce que certains entraîneurs qui disposent d’un certain standing n’ont pas l’humilité nécessaire pour changer de stratégie. Leonardo Jardim a changé le jeu de son équipe, en consolidant la défense avant tout. En fait, il a mis en place une sorte de jeu à l’italienne.

 

C’est-à-dire ?

En Italie, on pense qu’on ne peut pas jouer au football sans avoir d’abord une bonne défense. On dirait que Jardim est parti de ce postulat pour reconstruire la stratégie de son équipe.

 

Et ça a marché ?

A partir de décembre, et surtout du mois de janvier, Monaco est monté en puissance pour faire une très bonne fin de saison. On a vu l’ASM être dominateur en L1, sauf contre le PSG, qui est d’un niveau supérieur aux autres équipes du championnat. Contre Marseille aussi, les matches ont été un peu plus compliqué. Mais le parcours en Ligue des Champions a aussi permis d’atteindre un autre niveau.

 

Vraiment ?

Oui. Le déclic se situe cette fois lors du match contre Arsenal, fin février. Après cette victoire 3-1 en Angleterre, on a vu Monaco dominer encore plus nettement ses matches en L1.

 

Vous vous attendiez à voir Monaco faire aussi bien que le PSG et parvenir en quart de finale de la Ligue des Champions ?

Non. Je ne voyais pas non plus l’ASM finir dernier de leur groupe de Ligue des Champions. J’envisageais une qualification de Monaco pour les huitièmes de finale. Mais je pensais qu’ils iraient ensuite en Ligue Europa. Ce qu’a fait l’ASM contre Arsenal est très fort.

 

L’équipe a montré de beaux atouts ?

L’effectif monégasque est très jeune. Mais il y a des joueurs de talent, comme l’attaquant Anthony Martial par exemple. D’ailleurs, Martial représente un peu l’aboutissement de la saison de Jardim. On dit d’Arsenal que c’est une équipe de jeunes. Mais par rapport à Monaco, ce sont des vieillards ! Donc bravo à Monaco.

 

Monaco ne pouvait pas espérer battre la Juventus ?

La différence s’est faite sur l’expérience et la qualité individuelle des joueurs. C’était une marche trop haute pour Monaco. Si Bernardo Silva et Martial avaient eu deux ou trois ans de plus, peut-être que le résultat aurait été différent ?

 

Comme certains journalistes, vous vous êtes ennuyé en regardant les matches de l’ASM ?

C’est arrivé. Mais sur la fin de saison, j’ai commenté pas mal de matches pour So Foot. La seule chose qui m’a ennuyé, c’est qu’en fin de saison, Monaco tuait trop rapidement les matches. En début de saison, le jeu de l’ASM n’était pas flamboyant, mais c’était compréhensible. Monaco était alors dans les trois derniers, alors que l’ambition était de terminer sur le podium de la L1. Il fallait absolument que l’ASM réagisse. Et il a alors été intéressant d’observer comment Jardim allait faire.

 

Jardim se dit prêt à perdre « cinq ou six joueurs » pendant le mercato, dont Abdennour, Kondogbia, Ferreira-Carrasco, Kurzawa, Moutinho et Fabinho ?

Il ne lâchera qu’un ou deux de ces joueurs. Et si Jardim devait vraiment perdre cinq ou six joueurs, Monaco peut compter sur son excellent directeur technique, Luis Campos. Mais perdre autant de joueurs me semblerait un peu exagéré. Je suis donc très sceptique par rapport à cette déclaration de Jardim.

 

Monaco dit s’en remettre à son directeur technique, Luis Campos, qui aurait un listing avec près d’une centaine de recrues possibles ?

Luis Campos a fait des études d’éducation physique et sportive à la faculté de Porto. C’est quelqu’un de très cultivé, de très intelligent. Il est aussi doté d’un bon flair lorsqu’il s’agit de repérer de bons joueurs. Je ne connais pas ses compétences en dehors de la péninsule ibérique. Mais avec lui, il se pourrait que Monaco aille chercher des joueurs portugais délaissés par les trois gros clubs du championnat que sont le FC Porto, Benfica et le Sporting Portugal. Car parfois, ces trois clubs préfèrent miser sur des joueurs sud-américains.

 

C’est vraiment une bonne idée de recruter des joueurs portugais ?

Bien sûr. L’équipe portugaise des moins de 21 ans est parmi les favorites pour l’Euro. Et les U20 vont aller loin à l’occasion de la Coupe du monde. Il s’agit donc d’un très intéressant vivier pour l’ASM.

 

Qui est vraiment Luis Campos ?

C’est un excellent professionnel qui dispose d’un très bon réseau. Notamment au Portugal, où il connait énormément de monde. Luis Campos est exactement le genre d’homme qui manque au PSG.

 

Pourquoi ?

Parce qu’en France, le club parfait disposerait du budget du PSG et d’un projet sportif comme celui de l’ASM ou de l’Olympique Lyonnais (OL). Avec un vrai directeur sportif qui possède de nombreux contacts et d’une vraie intelligence dans le recrutement.

 

Monaco a quelle politique ?

On dirait que Monaco applique un peu la même politique que le FC Porto. Il s’agit de miser sur de jeunes joueurs pour faire ensuite une belle plus-value à la revente.

 

L’ASM doit absolument garder Anthony Martial et Bernardo Silva ?

Oui car ces deux joueurs sont des leaders techniques. Ils ont d’ailleurs été impliqués sur beaucoup de buts marqués par Monaco. Mais il faudra aussi parvenir à garder quelques joueurs plus expérimentés. Cela ne veut pas forcément dire âgé. Fabinho n’a que 21 ans, mais il dégage une certaine sérénité. Un peu comme Marquinhos au PSG.

 

Et Jérémy Toulalan ?

Il est extrêmement important. Car il permet de conserver un certain équilibre dans les moments plus difficiles. C’est un joueur qui sait garder son calme et ne pas se précipiter. Il faut aussi que Monaco garde son gardien, Danijel Subasic. Et Abdennour, qui est un excellent défenseur qu’il sera difficile de remplacer.

 

Manchester United n’a pas gardé Falcao : Monaco doit le conserver ?

Il semblerait que Monaco n’ait pas l’argent nécessaire pour conserver Falcao. Le problème, c’est qu’on voit bien qu’il n’est pas venu à Monaco par amour, mais par intérêt. Du coup, pas sûr que dans le vestiaire l’ambiance lui serait favorable. Dans ce contexte, est-ce que pour Falcao et pour l’équipe, un retour serait vraiment une bonne idée ?

 

Sportivement, Falcao pourrait tout de même être précieux pour Monaco ?

Oui. Surtout avec l’appui de Leonardo Jardim, qui est un fin psychologue. Jardim arriverait sans doute à remettre sur pied Falcao qui semble douter un peu ces derniers temps. Mais il faudrait alors composer avec un climat un peu étrange dans le vestiaire de Monaco…

 

Où ira Falcao ?

J’imagine bien Falcao à Chelsea. Car l’entraîneur de Chelsea, José Mourinho, le veut.

 

Monaco doit passer par deux tours préliminaires avant d’espérer jouer la prochaine Ligue des Champions : quelles sont ses chances ?

Ce ne sera pas facile. Tout dépendra du tirage au sort. De plus, on n’a encore très peu de visibilité sur ce que sera l’effectif monégasque qui jouera fin juillet sa qualification pour la Ligue des Champions 2015-2016. Donc difficile de se prononcer. Pour le moment, il ne s’agit que de spéculation.

 

Le président de l’ASM, Dmitry Rybolovlev, aimerait que Monaco soit champion d’ici deux ou trois ans : c’est réaliste ?

Oui. Et puis, il est important que quelqu’un tienne ce genre de discours. Sinon, on va se retrouver avec un club monégasque qui se contentera d’être sur le podium. Et un champion de France qui sera toujours le même : le PSG.

 

Mais il y a l’OL aussi !

Ce qu’a fait Lyon cette saison est extraordinaire. Mais avec leur modèle actuel, ils ne pourront pas faire mieux. Monaco a une palette plus large que l’OL.

 

Pourquoi ?

Comme l’OL, Monaco dispose de joueurs issus de leur centre de formation. Mais grâce à leur directeur technique Luis Campos, l’ASM peut aussi s’appuyer sur un vivier de joueurs étrangers. Des joueurs qui peuvent apporter une véritable plus-value qualitativement. Du coup, cela fait de Monaco la seule équipe capable de talonner le PSG.

 

Mais le projet de l’ASM est très différent de celui du PSG !

C’est exact. Mais le projet de l’ASM a déjà fonctionné dans d’autres pays, avec d’autres équipes. Donc ce projet peut fonctionner en France, avec Monaco.

 

Aujourd’hui, le projet du PSG semble plus solide et plus stable que celui de Monaco ?

Le projet de Monaco est un peu plus précaire, car l’ASM doit construire en sachant que chaque année l’effectif va perdre un certain nombre de joueurs plus ou moins important.

 

Comment faire alors ?

Tout repose sur l’anticipation. Lorsqu’on sait que l’on va perdre certains joueurs au mois de juin, on anticipe les recrutements dès le mois de janvier. Ou même un an avant, si on le peut. On recrute alors un jeune joueur qui un an après pourra prendre la suite. Aujourd’hui, si Monaco perd Moutinho, Jardim peut se débrouiller en mettant Bernardo Silva au milieu de terrain, même si leur profil n’est pas tout à fait identique.

 

Mais c’est très risqué !

Il y aura forcément des périodes de vide pendant lesquelles Monaco ne parviendra pas à remplacer un joueur de façon efficace. Mais si le projet monégasque est bien mené, il peut aboutir sur de beaux résultats. Comme gagner une Coupe par exemple.

 

Sans stars, l’ASM peut espérer remporter la Ligue des Champions ?

Sans stars, ce sera très difficile. Le FC Porto est l’équipe qui ressemble le plus à l’AS Monaco. Mais même Porto peut compter sur un joueur comme l’attaquant international colombien, Jackson Martinez. Pour espérer gagner la Ligue des Champions, il faut au moins pouvoir s’appuyer sur deux ou trois joueurs de classe mondiale. Aujourd’hui, parvenir à remporter la Ligue des Champions sans aucune star serait une révolution extraordinaire. Mais je n’y crois malheureusement pas une seule seconde.

 

Quel attaquant de classe mondiale pourrait aider l’ASM ?

Le plus probable serait de pouvoir compter sur Falcao. Jackson Martinez ne partira pas pour moins de 35 millions d’euros, ce qui risque d’être trop cher pour Monaco. Mais la solution peut aussi en partie se trouver en interne. Si l’attaquant Anthony Martial écoute attentivement Jardim et ne prend pas la grosse tête, il a les qualités physiques et techniques pour aller très haut.

 

@RaphBrun

 

Publié le

Les plus lus

Bérénice selon Célie Pauthe, à voir sur Internet

Sur le site de l’Officiel des spectacles de Paris, ainsi que sur celui de l’Odéon, théâtre de l’Europe, il est possible de visionner la pièce de théâtre Bérénice.

Le quatrième Monaco E-Prix, le 8 mai

Monaco Hebdo