mardi 19 octobre 2021
AccueilActualitésSportCharmeur et compétiteur

Charmeur et compétiteur

Publié le

Camille Lacourt
Camille Lacourt © Photo Monaco Hebdo.

Lors du XXIXème meeting international de natation, les 11 et 12 juin, Camille Lacourt n’a pas fait d’étincelles. Le nageur français à la tête d’ange reste cependant confiant avant les Championnats du monde.

Par Céline Galbun.


Camille Lacourt porte aujourd’hui le titre de favori français. Mais le week-end dernier, le nageur était loin de ses meilleurs temps, rendant ses performances décevantes à un mois et demi des Championnats du monde. Avec 54”21 au 100 m dos en finale, le nageur n’a accédé qu’à la troisième marche du podium, dominé par les Japonais Koga Junya et Irie Ryosuke.

Shanghai?? Même pas peur

En bon perdant, Camille Lacourt préfère rire de sa contre-performance. « Si l’on devait faire la liste de tout ce que je dois améliorer dans ma nage, par rapport à ce week-end, on n’a pas fini?! » Le champion d’Europe en titre, « déçu », explique ses mauvais résultats par un trop plein d’entraînement?: « C’est essentiellement dû à la fatigue. Tout le travail accumulé depuis un mois et demi n’a pas été digéré aussi vite que le voulait le coach. » Le jeune homme reste cependant serein au vu des Championnats de Shanghai et affirme que la Team Marseille sera prête le jour J?: « Je suis peu fier de ces deux jours, mais je sais le travail qui a été fourni et je sais simplement que je n’ai pas eu le temps de récupérer. Ce qui ne sera pas le cas aux Championnats du monde. »

Une préparation laborieuse

Et pour être au top à Shangaï – du 16 au 31 juillet –, toute l’équipe de Marseille s’entraîne avec ardeur. « Nos adversaires sont de taille et nous sommes conscients que pour grappiller des dixièmes voir des centièmes, cela va devenir de plus en plus difficile. » Camille Lacourt, quant à lui, va perfectionner sa nage en travaillant sur « les éléments techniques, les départs, virages et coulés. » Bien que beaucoup de personnes le diront physiquement parfait, le nageur, qui a effectué ses premières brasses coulées à l’âge de 5 ans (« lorsque (son) père (l)’emmenait à la pêche »), certifie qu’il « doit encore prendre de la force. » Un Camille Lacourt plus musclé, cela ne sera pas pour déplaire à la gent féminine.

Le téléphone sonne

Car du succès, Camille Lacourt en a. Et si certains en doutaient, la « petite blague » dont a été victime Fabien Gilot, lors de Roland Garros, l’aura prouvé. L’autre star française des bassins a reçu pas moins de 8?000 textos destinés à Camille Lacourt, après que son numéro a été diffusé en direct sur France 2 lors de la finale Nadal-Federer. « On l’a eu au téléphone quelques secondes après l’interview. Il nous a insultés, mais avec un joli sourire. Lorsqu’il a raccroché 30 secondes après, il était déjà à 300 textos », raconte Camille. « Le lendemain, quand il nous a rejoints à la piscine, il avait reçu 8?000 messages en moins de 12 heures » Autant de SMS qui étaient initialement destinés au spécialiste de la nage dorsale. Le coéquipier a, bien entendu, rapidement changé de numéro et nous a dit que « c’était quand même pas mal, j’aurais aimé la faire à votre place. Maintenant je vais me venger?! » Une menace amicale qui n’effraie pas Camille Lacourt?: « Ça valait le coup, c’était trop bon?! », lâche-t-il avec un grand sourire.

Les Français à la traîne
Camille Lacourt n’est pas le seul à avoir effectué des performances décevantes lors du meeting Mare Nostrum de Monaco les 11 et 12 juin dernier. À croire que les Français ont encore du travail sur la planche avant les mondiaux. Fabien Gilot a terminé troisième du 100 m en 49”70. Yannick Agnel, quant à lui, a difficilement remporté samedi le 400 m en 3’49”89. Seule Camille Muffat sa accompli une performance. Sortie victorieuse du 400 m nage libre, elle a également amélioré son record personnel sur la distance avec 4’05”46.

Publié le

Monaco Hebdo