vendredi 23 juillet 2021
Accueil Actualités Sport Ligue 1 : Monaco se saborde contre Lyon

Ligue 1 : Monaco se saborde contre Lyon

Publié le

En supériorité numérique pendant vingt minutes, l’AS Monaco s’est inclinée contre Lyon (2-3) au terme d’un match complètement fou dimanche 2 mai 2021 au stade Louis II.

Si les espoirs de titre se sont probablement envolés avec cette défaite, les hommes de Niko Kovac restent maîtres de leur destin pour une qualification en Ligue des champions.

C’était un match qui sentait la poudre. Quelques jours seulement après leur confrontation houleuse en Coupe de France (victoire de l’ASM 0-2), l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais (OL) se retrouvaient au stade Louis II, dimanche 2 mai 2021, pour le choc au sommet de la 35ème journée de Ligue 1 (L1). Et comme redouté, les retrouvailles entre les deux clubs se sont conclues dans la confusion la plus totale avec un début d’échauffourées et quatre cartons rouges distribués après le coup de sifflet final.

Le tandem Ben Yedder-Volland à la manœuvre

Il faut dire qu’entre des Lyonnais dans l’obligation de gagner en principauté pour conserver un espoir de qualification pour la prochaine Ligue des Champions et des Monégasques sous pression dans la course au titre après les victoires de Lille (2-0 contre Nice) et de Paris (2-1 contre Lens), les objectifs de ce match tant attendu étaient considérables. Et alors que l’enjeu aurait pu tétaniser les 22 acteurs, le choc au sommet a tenu toutes ses promesses. Les Lyonnais ont démarré la rencontre pied au plancher se créant quelques opportunités par Dubois (4ème) et Toko Ekambi (15ème). Avant de connaître une légère baisse de régime dont ont profité les hommes de Niko Kovac à la 25ème minute. Parfaitement lancé en profondeur par Ben Yedder, Volland à la limite du hors-jeu prenait de vitesse Denayer avant d’ajuster le gardien lyonnais (1-0). Sonnés par le 16ème but de l’international allemand cette saison, les Lyonnais peinaient dès lors à se montrer dangereux et l’ASM en profitait pour se créer deux nouvelles grosses opportunités. À la 37ème minute de jeu d’abord par Volland parti dans le dos de la défense lyonnaise qui voyait sa remise vers Ben Yedder contrée in extremis par Marcelo. Puis à la 41ème minute, Volland — encore lui — envoyait une reprise juste au-dessus des buts de Lopes après une subtile remise de son capitaine. Finalement, l’ASM regagnait les vestiaires avec un léger avantage qui lui permettait alors de compter provisoirement sept points d’avance sur son adversaire du jour.

En cas de victoire en Coupe de France contre les amateurs du GFA Rumilly-Vallières, l’ASM affrontera en finale au stade de France le vainqueur du choc entre Montpellier et Paris

Le réveil lyonnais

Après la pause, l’entraîneur lyonnais Rudi Garcia jouait son va-tout en procédant à un réajustement tactique avec le remplacement de Dubois par Kadewere. Un choix offensif qui aurait pu s’avérer payant dès l’entame de la seconde période puisque bien décalé par Paqueta, l’attaquant zimbabwéen voyait sa frappe passer juste au-dessus des buts de Lecomte (55ème). Il faudra finalement attendre la 57ème minute et un exploit individuel de Memphis Depay pour remettre les Lyonnais sur les bons rails. L’attaquant néerlandais réalisait un petit festival dans la défense monégasque avant d’envoyer une frappe, déviée par Maripan, dans les filets de Lecomte (1-1, 57ème). Inarrêtable, le capitaine de l’OL se procurait une nouvelle occasion à la 62ème avant de servir magnifiquement Cornet qui contrôlait mal le cuir (64ème). Le bel élan lyonnais aurait pu se briser après l’expulsion logique de Maxence Caqueret (70ème). Mais c’était sans compter sur la détermination des joueurs du président Aulas qui parvenaient à prendre l’avantage en infériorité numérique grâce à Marcelo, bien servi sur un coup franc de Depay (1-2, 77ème). Quelques minutes plus tôt, le Lyonnais Kadewere avait miraculeusement échappé à une exclusion après une vilaine semelle sur Henrique, sanctionnée étonnamment d’un simple carton jaune par l’arbitre de la rencontre.

Fin de match sous tension

Sans doute portés par un sentiment d’injustice légitime, les hommes de Niko Kovac repartaient de l’avant et obtenaient un penalty après une sortie kamikaze du gardien lyonnais sur Pellegri. Ben Yedder ne se faisait pas prier et égalisait d’une subtile panenka (2-2, 86ème), son 100ème but en Ligue 1. Contraint de s’imposer en principauté pour préserver ses chances de podium, l’entraîneur lyonnais lançait alors Guimaraes et Cherki pour tenter de faire la différence. Un choix payant puisque quelques secondes seulement après son entrée en jeu, le dernier nommé crucifiait l’ASM après un bon service de De Sciglio (2-3, 89ème). Au coup de sifflet final, la joie un peu trop démonstrative des Lyonnais, jugée provocatrice par les Monégasques, mettra le feu aux poudres. Des bousculades et quelques noms d’oiseau seront échangés donnant lieu à quatre cartons rouges : deux côté monégasque (Pellegri et Geubbels) et deux côte lyonnais (De Sciglio et Marcelo). Cette défaite marque un coup d’arrêt pour l’ASM qui a sûrement dit adieu à ses rêves de titre. Pour la Ligue des Champions en revanche, rien n’est encore joué. En conservant un point d’avance sur leur adversaire du soir, les hommes de Niko Kovac gardent leur destin en main, à seulement trois journées de la fin du championnat.

Coupe de France Objectif finale pour l’ASM

Après avoir brillamment décroché leur billet pour les demi-finales en éliminant Lyon (0-2), les Monégasques défieront, jeudi 13 mai 2021 (21h15), les amateurs du GFA Rumilly-Vallières pour une place en finale. Si l’opposition entre l’actuel troisième de Ligue 1 (L1) et le pensionnaire de National 2 (N2) semble déséquilibrée sur le papier, les hommes de Niko Kovac devront toutefois se méfier des tombeurs de Toulouse au tour précédent. La rencontre se déroulera au Parc des Sports d’Annecy. En cas de victoire contre le petit poucet haut-savoyard, l’ASM affrontera en finale au stade de France le vainqueur du choc entre Montpellier et Paris.

Publié le

Les plus lus

Des nouvelles rassurantes de l’homme renversé par un enfant de 4...

Vendredi 16 juillet 2021 au soir, un homme a été renversé par une limousine dans des conditions un peu particulières.

Des remous autour des ports de Menton

Monaco Hebdo