mardi 25 janvier 2022
AccueilActualitésSportASM Basket La saison de la confirmation ?

ASM Basket
La saison de la confirmation ?

Publié le

Cette saison, l’ASM Basket joue avec ambition sur deux fronts : la Pro A et la Ligue des Champions.

 

Rarement réunie en public en dehors des parquets de basket-ball, l’intégralité de l’équipe dirigeante de l’ASM Basket vient de présenter ses objectifs quelques jours avant l’entrée en lice des joueurs monégasques en championnat de France. La Roca Team, époustouflant promu de Pro A au début de la saison 2015-2016, a impressionné ses concurrents. « On entame la saison de la façon la plus sereine possible. L’effectif est de qualité, ça travaille bien, le cadre est idéal », détaille le capitaine de l’équipe, Amara Sy. Le colosse franco-malien (2,02 m pour presque 100 kg) s’est montré confiant, mais aussi très réaliste. « Cette année, il n’y a pas d’effet de surprise, on est très attendu. On travaille en conséquence pour anticiper, car le championnat commencera assez durement, avec un déplacement sur le parquet de l’ASVEL Lyon-Villeurbanne. » Le vendredi 23 septembre, l’ASVEL, championne de France en titre, sera un adversaire très sérieux. Le mercato opéré par le club cet été prend bien en compte sa nouvelle position. « Le recrutement est terminé, même s’il y aura probablement des changements en cours de saison. Nous avons six joueurs français et six joueurs étrangers avec qui on va commencer », explique Sergueï Dyadechko, le président de l’ASM Basket. « Les trois dernières saisons étaient incroyables, presque comme un conte de fée, évoque le millionnaire ukrainien. Mes ambitions sont toujours au niveau supérieur. Dans chaque championnat, on veut le maximum de résultats. »

Sergueï Dyadechko
Sergueï Dyadechko © Photo Manuel Vitali / Direction de la Communication

Budget

Pour mener à bien ce projet, le contrat de l’entraîneur monténégrin Zvezdan Mitrovic a été prolongé de deux ans. Troisième budget en termes de masse salariale du championnat l’an passé, l’ASM Basket souhaite encore augmenter sa capacité globale. De 5,2 millions d’euros en 2015-2016, le président espère atteindre 5,5 ou 6 millions cette année. « Nous continuons la recherche de partenaires et de sponsors pour parvenir à le boucler. » Outre le Franco-malien Amara Sy, « notre amiral », plaisante le président Dyadechko, le club a su retenir l’Américain Jamal Shuler (1,91 m, 30 ans) « notre serial shooter ». Ainsi que le Français Yakuba Ouattara (1,90 m, 24 ans), un « joueur français qui a beaucoup de perspectives » et l’Ukrainien Sergii Gladyr (1,96 m, 27 ans). Au total, six nouveaux joueurs ont signé à Monaco : Zack Wright (1,88 m, 31 ans, USA/Bosnie), Brandon Davies (2,08 m, 25 ans, USA), Jordan Aboudou (2,01 m, 25 ans, France), Bangaly Fofana (2,13 m, 27 ans, France), Nik Caner-Medley (2,03 m, 32 ans, USA) et Dee Bost (1,88 m, 26 ans, USA). Tous ces joueurs profiteront des nouvelles installations réalisées cet été dans la salle Gaston Médecin au Stade Louis II. Cette salle gagne ainsi quelques 200 places supplémentaires pour le public, passant ainsi à 2 700 places. « La salle a été homologuée et validée par la Ligue Nationale de Basket (LNB). C’est une victoire commune du gouvernement et du club », s’est félicité Oleskiy Yefimov, le tout jeune directeur général du club.

Zac Wright, Jamal Shuller et Amara Sy
Zac Wright, Jamal Shuller et Amara Sy © Photo Monaco Hebdo.

400 000 euros

De quoi repartir sur de bonnes bases avec la LNB. L’arrivée de Monaco n’était en effet pas passée inaperçue. « Les rapports entre le club et la Ligue au début étaient tendus, reconnaît Willy de Bruyn, administrateur du club. Maintenant, la LNB est particulièrement heureuse d’avoir Monaco. Il manquait sur la Côte d’Azur une grande équipe de basket. » Pour Dyadechko, il s’agit aujourd’hui de relations « productives », la Ligue ayant même recommandé l’ASM Basket pour la Ligue des Champions. Un accord financier avait été conclu entre le club, dès son arrivée en Pro B, et la Ligue. « Un complément de cotisation a été payé la première année, puis mis en doute la deuxième année à cause de la décision du Conseil d’Etat français pour l’ASM Football » renchérit Willy De Bruyn. A la fin de la saison 2015 qui a sacré la Roca Team championne de France de Pro B, le club a décidé de payer les 400 000 euros de cotisations supplémentaires demandés par la Ligue. « A l’avenir, c’est un groupe de travail qui va déterminer si ce complément est justifié ou non » précise l’administrateur. Willy de Bruyn a déjà une petite idée de la réponse : « Je suis confiant sur le fait de montrer qu’il est aussi coûteux de gérer et d’exploiter une équipe ici ». Le club peut en tout cas compter sur le soutien du gouvernement princier. « Vous êtes Monaco, nous sommes à vos côtés le plus loin et le plus longtemps possible », a promis le ministre d’Etat, Serge Telle. Une convention lie désormais le club et le gouvernement dans l’objectif de soutenir à la fois son projet sportif et d’utiliser son image comme vecteur de communication.

 

Publié le

Monaco Hebdo