jeudi 20 janvier 2022
AccueilActualitésSportASM Basket : le titre dans le viseur

ASM Basket : le titre dans le viseur

Publié le

Le 21 septembre, salle Gaston Médecin, l’AS Monaco Basket entamera une nouvelle saison en Jeep Élite. Une reprise qui l’opposera à Gravelines-Dunkerque. Effectif, reconstruction et ambitions, une nouvelle ère s’ouvre sur les parquets pour la Roca Team avec un premier titre de champion de France dans l’objectif. Explications.

Oubliée la finale perdue (3-2) l’an dernier face à l’ASVEL. L’ASM Basket s’est remise en ordre de marche. Au menu pour cette saison 2019-2020, un calendrier infernal, et trois descentes directes en Pro B seront au programme. Votée l’an dernier, la réforme va laisser trois clubs sur le carreau au printemps 2020. Et il n’y aura qu’une seule montée de Pro B. Du coup, dans un an, l’élite du basket français passera de 18 à 16 clubs. Par ailleurs, la fin de la saison régulière aura lieu le 6 mai 2020. Le All Star Game se déroulera le 29 décembre 2019 à Paris et la Leaders Cup (ex-Semaine des AS) aura lieu à Disneyland Paris du 14 au 16 février 2020. Enfin, les finales de la Ligue Nationale de Basket (LNB) débuteront le 2 juin 2020. Sans oublier, les Jeux Olympiques (JO) qui débuteront en juillet 2020 à Tokyo. Des JO où la France a décroché son ticket lors des Mondiaux en Chine. Une victoire historique sur la Dream Team américaine acquise en demi-finale (89-79) le 11 septembre 2019. Fort de ces rendez-vous, les Monégasques abordent la reprise, en Jeep Élite, avec la certitude d’une saison longue et difficile.

Effectif

Pour tenter d’atteindre ses objectifs, l’AS Monaco Basket a enregistré de nouvelles signatures : Kim Tillie, Wilfried Yeguete, J.J. O’Brien, Anthony Clemmons, Landing Sané, et Dylan Ennis ont rejoint la principauté. De plus, les contrats de Dee Bost, Éric Buckner, et Yakuba Ouattara des Roca Boys ont été reconduits. À l’orée de la reprise, la Roca Team fait figure, avec l’ASVEL, de favorite. En quête d’une 1ère couronne nationale, l’effectif du coach Sasa Obradovic s’est donc renforcé à l’intersaison. Arrivé sur le Rocher en 2016, Dee Bost, capitaine de cette équipe de Monaco, a signé, en juillet, un contrat de 2 ans avec l’ASM Basket. Le meneur américano-bulgare est désormais lié à la Roca Team jusqu’en 2021. Courtisé par l’ASVEL, le meneur de 29 ans est avide de challenges. « Chaque jour, j’essaye de prouver que l’on peut faire mieux. Je suis un perfectionniste, et je donne le meilleur pour réussir », assure-t-il. Ainsi, le capitaine manifeste son désir de s’inscrire dans la durée avec le club monégasque. De même, l’ASM Basket a prolongé d’un an le contrat de Yakuba Ouattara. L’ailier entame une quatrième saison sur le Rocher. Arrivé à Monaco en 2015, Ouattara a été formé initialement à Chalon-sur-Saône. Hormis un passage discret aux États-Unis en 2017, l’international français reste donc fidèle au club monégasque. Il vient compléter une ligne extérieure qui fait forte impression. Pour preuve, la Roca Team a enrôlé en juillet l’ailier américain J.J. O’Brien. L’ancien des Utah Jazz arrive en provenance d’Astana (Kazakhstan) où il évoluait l’an dernier aux côtés d’Anthony Clemmons, nouveau meneur monégasque. Clemmons, originaire de Lansing (Michigan) à l’instar de Magic Johnson, est la 4ème recrue monégasque. Enfin, Landing Sané va retrouver le championnat de France. L’intérieur français (2,07 mètres, 28 ans) a rejoint Monaco. La saison écoulée, Sané, formé à Levallois, a porté trois différentes tuniques : Levallois, Mornar Bar (Monténégro), et Andorre. Recruté pour densifier l’effectif, Sané ne sera pas sur pied pour le début de saison face à Gravelines-Dunkerque. En effet, l’ailier-fort a été victime d’une entorse du rachis cervical, a indiqué le club. Son indisponibilité est estimée entre 6 à 8 semaines. À noter que Mehdy Ngouama reste au sein de l’effectif monégasque en tant que “sparring-partner”. Formé à Nancy, le jeune meneur a évolué l’an dernier à Vichy-Clermont. Enfin, l’ASM Basket n’a pas encore bouclé son effectif. Alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 17 septembre 2019, le choix du sixième étranger était toujours en suspens.

Reconstruction

L’ASM Basket reconstruit lentement, mais sûrement, son effectif. Même si plusieurs cadres sont partis dont Amara Sy à Paris Basket, en Pro B, et Paul Lacombe. Double finaliste malheureux de Jeep Élite en 2018 et 2019, la Roca Team 2019-2020 prend néanmoins forme. À l’intérieur, les signatures du solide Wilfried Yeguete et de l’international Kim Tillie sont prometteuses. L’arrivée du Cagnois (2,11 mètres, 31 ans) est l’une des plus marquantes de l’intersaison. Tillie avait quitté l’ASVEL et la France en 2012. « Ça fait un peu bizarre de rentrer. Je me sens un peu étranger dans mon propre pays. Mais je suis content de revenir dans ma région, auprès de ma famille », avoue-t-il. En 7 ans, il a acquis une grande expérience du haut niveau. Avec l’équipe de France avec qui il a accumulé 42 sélections, il a décroché la médaille de bronze au Mondial 2014. L’ailier-fort comptabilise 5 saisons en Euroligue : Vitoria (2014-2017), Olympiakos (2017-2018), et Gran Canaria l’an passée. « C’est Sasa Obradovic qui a monté l’équipe cette année. Il va demander le meilleur de nous-mêmes. On va se donner les armes pour aller le plus haut possible. On travaille sans arrêt à l’entraînement. On a encore une marge de progression », assure Tillie. Avec 124 matchs en Euroligue, l’Azuréen est le joueur en Jeep Élite le plus expérimenté à ce niveau. « J’ai remarqué qu’en EuroCup le niveau avait aussi augmenté. On est dans un groupe difficile, avec notamment Bologne », précise l’ailier. « Kim va avoir un rôle important dans l’effectif. Avec Dee Bost, il doit apporter son expérience sur et en dehors du terrain, espère Sasa Obradovic, l’entraîneur de la Roca Team. J’ai remarqué qu’il était en forme dès les premiers entraînements. » Avec son retour en France, le Cagnois compte bien attirer l’attention du sélectionneur Vincent Collet à un an des JO. Autre recrue de poids, Wilfried Yeguete s’est engagé pour deux saisons. Après trois ans au Mans, l’intérieur arrive avec un titre de champion de France 2018 acquis aux dépens de son nouveau club. « Mon intégration s’est bien passée. Je suis arrivé fin juillet. Je prends mes repères. Je m’habitue à la ville et la salle. Le coach est exigent, intelligent et passionné. On a fait une bonne pré-saison. Je me sens prêt à attaquer le championnat », assure Yeguete. L’international français A’ vient apporter sa mobilité et sa tonicité sous la raquette.

Ambitions

Monaco, l’autre leader de la Jeep Élite, entend afficher ses ambitions. Et le vice-champion de France s’impose parmi les favoris du championnat. « Cette année, nous devons penser à être unis. Il faut une alchimie au sein de l’équipe, prévient l’entraîneur serbe. Nous devons acquérir de la confiance. Nous avons fait le choix d’un recrutement avec un profil de joueurs expérimentés. Pour atteindre nos objectifs, ils devront être forts. Le plus important sera d’avoir un collectif performant et une bonne défense. » En février dernier, Sasa Obradovic a remplacé Saso Filipovski. Jadis au chevet d’une équipe en souffrance, le Serbe a redonné des couleurs à la Roca Team. « Nous nous sentons sûrs de nos efforts, assure Oleskiy Yefimov, directeur général de l’ASM basket. L’an dernier, notre coach a fait des miracles. » Ses qualités de meneur d’hommes ont permis à Obradovic de sortir son équipe d’une décevante 9ème place au championnat. L’épilogue de cette aventure s’est achevé en final à Villeurbanne, sous les yeux de Tony Parker. Certes, la Roca Team a chuté une nouvelle fois en final dans sa quête du titre. Mais les Roca Boys ont soif de revanche. « L’ASVEL a monté une grosse équipe. Ils sont meilleurs que l’année dernière. Il va vraiment falloir travailler pour être compétitifs face à eux. Mais on a un projet ambitieux », déclare Kim Tillie, déterminé. À l’instar de leur participation à l’EuroCup (groupe A), les Monégasques ne comptent pas faire de la figuration en Jeep Élite. « On est ambitieux. Donc on va aller chercher le plus de titres possibles. On a un groupe homogène avec des joueurs expérimentés. On a de très bons talents et on a faim », prévient Wilfried Yeguete. Premier adversaire, le 21 septembre, la formation de Gravelines-Dunkerque aura des arguments à faire valoir. Le club nordiste a recruté Hamady Ndiaye (2,13 mètres, 32 ans). Associé à Bangaly Fofana (2,13 mètres), l’international sénégalais risque de donner du fil à retordre aux Monégasques. Il a été élu meilleur contreur en Italie ces deux dernières années. Monaco devra déployer beaucoup d’efforts et un sacré talent pour remporter ce qui serait son premier titre de champion de France en première division.

L’effectif de Monaco pour la saison 2019 – 2020

Noms Pays Poste Âge Taille Poids
Mehdy Ngouama France Meneur 24 ans 1,88m 90 kg
Dee Bost E-U/Bulgarie Meneur 29 ans 1,88m 80 kg
Anthony Clemmons E-U/Kazakhstan Meneur 25 ans 1,88m 88 kg
Landing Sané France Pivot/Ailier 28 ans 2,07m 100 kg
Kim Tillie France Ailier fort 31 ans 2,11m 105 kg
Wilfried Yeguete France Ailier fort 27 ans 2,01m 107 kg
Dylan Ennis Canada Meneur 27 ans 1,88m 102 kg
J.J. O’Brien E-U Ailier 27 ans 2,01m 98 kg
Éric Buckner E-U Pivot 29 ans 2,08m 100 kg
Yakuba Ouattara France Ailier 26 ans 1,92m 100 kg

Départs : Elmedin Kikanovic (Ankara, Turquie), Amara Sy (Paris Basket, Pro B), Paul Lacombe, Léopold Ca (Saint-Quentin, Pro B), Luc Loubaki (Lille, Pro B), Jarrod Jones (Darussafaka, Turquie), Lazeric Jones (Galatasaray, Turquie), Sergii Gladyr, Gerald Robinson, Georgi Joseph (Metropolitans 92), Rémi Barry, Kevin Cham

Arrivées : Dylan Ennis (Andorre, Espagne), Kim Tille (Gran Canaria, Espagne), Wilfried Yeguete (Le Mans), Anthony Clemmons (Astana, Kazakhstan), J.J. O’Brien (Astana, Kazakhstan), Landing Sané (Andorre, Espagne)

Publié le

Monaco Hebdo