jeudi 15 avril 2021
Accueil Actualités Sport Ligue 1 : Monaco, prince du Parc

Ligue 1 : Monaco, prince du Parc

Publié le

L’AS Monaco a envoyé un message fort à ses concurrents, dimanche 21 février 2021. Disciplinés et réalistes, les Monégasques se sont en effet imposés au Parc des Princes contre le Paris Saint-Germain (0-2) à l’occasion de la 26ème journée de Ligue 1 (L1). Pour cette rencontre au sommet, Niko Kovac avait choisi de délaisser son habituel 4-4-2 pour un 5-4-1 hybride, qui évoluait selon les phases de jeu. L’objectif étant de museler Kylian Mbappé, auteur d’un retentissant triplé quelques jours plus tôt à Barcelone en Ligue des Champions. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le plan du technicien croate a fonctionné à merveille puisque les Parisiens ne se sont procurés aucune occasion franche durant 90 minutes, se cassant sans cesse les dents sur une défense monégasque bien organisée. Appliqués tactiquement, les joueurs de la principauté ont aussi su exploiter au maximum les largesses parisiennes inscrivant deux buts à des moments clés du match. Tout d’abord, dès la 6ème minute à la suite d’une action rondement menée, initiée par le duo Volland-Ben Yedder et conclue d’une tête à bout portant par Sofiane Diop (0-1, 6ème). Puis, au retour des vestiaires, Guillermo Maripan profitait d’un mauvais renvoi d’Ander Herrera pour ajuster Keylor Navas (0-2, 51ème). Plombés par ces deux buts inscrits au début de chaque mi-temps, les Parisiens peu inspirés, et sans doute un peu émoussés après leur match européen, ne s’en relèveront pas. Certainement frustré par sa performance contre son ancien club, Kylian Mbappé échappait même de peu à une expulsion en toute fin de rencontre, après avoir asséné un coup de pied à Axel Disasi, impérial dimanche soir. Un coup de sang qui ne sera finalement sanctionné que d’un carton jaune. Malgré ce brillant succès face au PSG, le deuxième cette saison, Niko Kovac refuse de s’enflammer, et surtout de parler de titre. « Je reste sur ma position. Nous progressons. Je suis très satisfait de la manière dont on progresse. Mais nous ne sommes pas au même niveau que Paris, Lille et Lyon », a déclaré le coach monégasque, dont l’objectif reste toujours de « creuser l’écart sur nos poursuivants. Et si à la fin du championnat, il reste quelques matches à jouer, et qu’on est qualifié pour les places européennes, on tentera notre chance mais il est trop tôt pour se projeter là-dessus ». Actuellement, quatrième à deux points du troisième, Paris, et six du leader lillois, le rêve reste toutefois permis. D’autant plus que l’ASM recevra, au stade Louis II, le LOSC le 14 mars 2021, et l’Olympique Lyonnais (OL) début mai 2021. En attendant ces chocs au sommet, les Monégasques ne devront pas se prendre les pieds dans le tapis face à des adversaires, a priori, plus faibles. À commencer par Brest, dimanche 28 février 2021 (à suivre en direct, à partir de 13 heures, sur Canal+ Sport).

Publié le

Les plus lus

Discriminations à l’embauche « Le critère de l’apparence est encore très intériorisé »

Un projet de loi va bientôt aboutir à Monaco pour tenter d’interdire les discriminations à l’embauche dans la fonction publique, notamment sur des critères physiques, ce qui manquait jusqu’alors.
Monaco Hebdo