mardi 20 avril 2021
Accueil Actualités Sport Ligue 1 : Monaco cale encore à Marseille

Ligue 1 : Monaco cale encore à Marseille

Publié le

Après Lille, l’AS Monaco a enchaîné une deuxième défaite consécutive contre Marseille (2-1) samedi 12 décembre 2020, dans le cadre de la 14ème journée de Ligue 1.

Un nouveau revers qui confirme les difficultés du club de la principauté face à des concurrents directs pour le podium.

Que se serait-il passé si Wissam Ben Yedder, seul face au but, avait ouvert le score dès la première minute de jeu samedi au Vélodrome ? Impossible de le savoir. Mais nul doute que le scénario de ce choc de la 14ème journée aurait été différent. Car après ce raté inhabituel de son capitaine, l’ASM a cédé deux fois en l’espace de huit minutes. Deux buts inscrits coup sur coup par le duo Benedetto-Thauvin, en feu (un but et une passe décisive chacun), qui ont profité des (nouvelles) erreurs monégasques pour prolonger la série de victoires marseillaise (six victoires de rang en Ligue 1). Le club de la principauté enchaîne, lui, une deuxième défaite consécutive une semaine après avoir chuté à Lille, contre un autre concurrent direct pour le podium.

Erreurs fatales

Dans le Nord, à l’issue du match, Niko Kovac avait reproché à ses joueurs d’avoir commis des erreurs fatales, dont avaient su profiter les Dogues. Une semaine plus tard, les leçons n’avaient toujours pas été retenues. Puisque, comme à Lille, les deux buts marseillais sont intervenus à la suite de plusieurs erreurs techniques. Une perte de balle de Ruben Aguilar d’abord à la 5ème minute sur le but de Florian Thauvin, abandonné aux six mètres par Caio Henrique (1-0). Le défenseur brésilien, coupable à son tour d’une perte de balle fatale à la 13ème minute, qui aboutit au but de Benedetto absolument seul au second poteau (2-0). Pertes de balle dans des zones dangereuses, absences au marquage… Face à des adversaires du calibre de Marseille ou Lille, ce genre d’erreurs se paie cash. Et les Monégasques en ont fait une nouvelle fois l’amère expérience au Vélodrome. Menés 2-0 dès le premier quart d’heure, ils n’auront ensuite jamais vraiment été en mesure de revenir au score malgré des tentatives de Volland (29ème) ou Badiashile (33ème) bien repoussées par Mandanda. Profitant de la fatigue de son adversaire européen en deuxième mi-temps, les hommes de Niko Kovac parviendront malgré tout à réduire le score en toute fin de match grâce un penalty obtenu et transformé par Wissam Ben Yedder (79ème, 2-1) – son septième but de la saison, dont quatre inscrits sur des penalties. En conférence de presse d’après-match, Niko Kovac a une nouvelle fois regretté les erreurs commises par son équipe, qu’il met sur le compte de la jeunesse de son groupe. « Marseille est plus expérimenté que nos jeunes joueurs, mais, encore une fois, on a parfois besoin d’un peu de chance. Et là, c’est encore deux tirs, deux buts. On doit faire moins d’erreurs », a déclaré le technicien croate qui estime, comme face au LOSC, avoir fait jeu égal avec son adversaire samedi. « On a eu une grosse opportunité tout de suite avec Wissam [Ben Yedder – NDLR]. Le match aurait pu tourner en notre faveur. Mais après, on perd des ballons faciles et ça fait deux tirs et deux buts. On a dominé la seconde période, ils ont défendu, nous, on a tout essayé. Les gros matches, on les a toujours joués à l’extérieur, sauf le PSG. Ça n’est pas si facile. […] Mais sur 90 minutes, je pense qu’on était la meilleure équipe ».

© Photo ASM-FC.

L’ASM est en difficulté cette saison face à des concurrents directs pour le podium. Hormis l’exploit contre le Paris Saint-Germain (3-2), le club de la principauté ne s’est jamais imposé contre un membre du Top 5

L’ASM à la peine contre les meilleurs

Un discours qui peine à convaincre, tant l’ASM est en difficulté cette saison face à des concurrents directs pour le podium. Hormis l’exploit contre le Paris Saint-Germain (victoire 3-2 après avoir été mené 0-2 à la mi-temps), le club de la principauté ne s’est jamais imposé contre un membre du Top 5. Aux défaites à l’extérieur contre Lille (2-1), Lyon (4-1) et Marseille (2-1), s’ajoute le match nul en supériorité numérique à domicile contre Montpellier (1-1). Sans oublier le revers à Rennes (2-1) qui, s’il occupe actuellement la huitième place au classement à un point de Monaco, figure parmi les prétendants à l’Europe. Ces échecs successifs interrogent donc forcément sur les capacités de l’AS Monaco à atteindre ses objectifs, à savoir le podium en fin de saison. Pour cela, il faudra de toute évidence s’imposer contre ces équipes lors des matches retour, qui auront lieu pour la plupart au stade Louis II. En attendant, s’il convenait de ne pas céder au triomphalisme après la série de quatre victoires consécutives — certains médias n’hésitant pas à parler de titre à l’issue de la victoire contre Nîmes (3-0) —, il n’est pas question non plus de céder au catastrophisme après ces deux revers de rang en Ligue 1. Les Monégasques auront l’occasion de rebondir d’ici la trêve hivernale avec des matches à leur portée. Ils recevront le promu lensois (mercredi 16 décembre à 21 heures) et Saint-Étienne (mercredi 23 décembre à 21 heures) au stade Louis II. Et ils se déplaceront à Dijon dimanche 20 décembre à 15 heures. Prendre neuf points permettrait à coup sûr à l’ASM de se rapprocher du podium, elle qui pointe à la sixième place au classement, à cinq points seulement du podium, à l’issue de la 14ème journée.

Publié le

Les plus lus

La navette maritime Nice-Cap d’Ail en service à partir du mois...

Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet de navette maritime qui devait initialement relier Nice à Monaco va voir le jour dès le mois d’août 2021.

Une Seat Leon qui roule au gaz

Monaco Hebdo