mardi 25 janvier 2022
AccueilActualitésSportEntre accord et désaccords

Entre accord et désaccords

Publié le

On pensait l’affaire close et enterrée. Il n’en est visiblement rien. L’accord passé entre l’AS Monaco et la LFP (voir MH 864 et 866) a fait des mécontents, et ceux-ci se sont manifestés. Par le biais d’un courrier adressé à l’ensemble des présidents de clubs de L1 et L2, les 7 signataires (les présidents de Bordeaux, Caen, Lille, Marseille, Lorient, Paris et Montpellier) ont fait savoir leur intention d’engager « une action contentieuse contre ce qui apparaît comme un arrangement précipité, peu transparent et insuffisant, afin de faire annuler la transaction intervenue ». Face à ce nouvel épisode, l’ASM a répondu par communiqué, évoquant son « étonnement » et sa « stupéfaction », tout en rappelant qu’à leurs yeux, « il s’agit avant tout d’une affaire interne à la LFP avec certains de ses membres », et que « les discussions avec la LFP ont été faites dans un cadre légal », avec « un accord entériné par un vote à une large majorité (16 voix) ». Ce qui est surtout reproché à cet accord, ce sont les 50 millions d’euros, pas suffisants aux yeux des frontistes. Comme le rapporte Lequipe.fr, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF) a, lui, jugé cet accord « un peu léger », et préconiserait de « se remettre autour d’une table pour discuter et trouver une solution ». Quant à Frédéric Thiriez, président de la LFP, il a dévoilé dans une lettre adressée aux présidents de clubs le détail des votes liés à l’accord. Et a également fustigé l’attitude des clubs signataires et membres du bureau, signalant qu’ils jetaient « le discrédit sur la régularité des procédures ». Nul doute que l’aspect financier est une nouvelle fois au cœur du problème dans ce nouvel épisode. Difficile pour le moment de savoir ce que pourrait être « l’action contentieuse » dont il est question, mais l’ASM a en tout cas la LFP de son côté. La suite au prochain épisode ?

Publié le

Monaco Hebdo