jeudi 16 septembre 2021
AccueilActualitésSociétéL’USM demande l’interdiction des licenciements sans motifs

L’USM demande l’interdiction des licenciements sans motifs

Publié le

Dans un courrier adressé à Didier Gamerdinger, conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, l’Union des syndicats de Monaco (USM) a demandé une nouvelle fois à ce que les employeurs motivent leur choix en cas de licenciement. Ce n’est pas le fameux article 6 de la loi 729 qui est visé, mais l’article 9 qui prévoit l’envoi d’un courrier en recommandé allant avec le licenciement. Ils demandent à ce que soit insérée « une obligation de motiver tout licenciement dans la lettre de rupture du contrat de travail ». Ils rappellent les engagements, promesses, et déclarations récentes ou lointaines sur ce sujet. Notamment du prince, et de Didier Gamerdinger pendant le confinement, mais aussi « d’un vœu émanant du Conseil économique et social […] adopté à la quasi-unanimité […] en 1998 », sans être repris par le gouvernement en « mesures concrètes ». Après le choix conjoint du gouvernement et du Conseil national de voter un projet de loi interdisant les licenciements abusifs durant la crise sanitaire, l’USM invite à ce que se poursuive les actions en la matière, anticipant la crise économique à venir. En fin de courrier, ils demandent une réunion avec le ministre, afin de discuter de ce sujet qui « anime depuis plusieurs décennies le débat au sein des instances de notre organisation ».

Publié le

Monaco Hebdo