lundi 17 janvier 2022
AccueilActualitésSociété« Aucun élève n’est laissésur le bord du chemin »

« Aucun élève n’est laissé
sur le bord du chemin »

Publié le

Très exactement 5 745 élèves ont effectué leur rentrée des classes lundi 9  septembre en principauté. Thématique de l’année : la transition éducative afin d’accompagner les élèves vers un statut de citoyen numérique. La réforme du bac au lycée et l’uniforme pour tous à l’école primaire sont les deux grandes nouveautés de cette année.

Voici les chiffres : 4 489 dans le public et 1 256 dans le privé. Pour cette rentrée 2019-2020, les effectifs de l’éducation nationale à Monaco sont stables. Ceux-ci seront accompagnés par 858 personnels, dont 514 enseignants, pour apprendre dans les meilleures conditions. « La transition éducative est en marche », a lancé Isabelle Bonnal, directrice de l’éducation nationale à Monaco lors d’une conférence de presse organisée au sein de l’institution François d’Assise — Nicolas Barré (FANB) mercredi 4 septembre. Que cela augure-t-il ? Un apprentissage autour de la citoyenneté numérique, une sensibilisation au changement climatique et l’apport des neurosciences dans le quotidien de l’élève. « Il y a de nombreux bouleversements parmi tous les changements à venir. Il faut s’y adapter et apporter les modifications nécessaires », insiste Isabelle Bonnal, convaincue que « le changement est possible ».

Réforme du bac

Et il y a aussi les changements internes propre à l’éducation nationale, avec la réforme du baccalauréat qui entrera en vigueur en 2021, et dont les premiers effets seront visibles dès cette rentrée pour les lycéens entrant en seconde et première. « C’est la réforme la plus importante cette année. On a toujours une petite appréhension. Le principal est que nos professeurs soient vraiment bien formés. Ce qui a été le cas avec le rectorat de Nice. Nous devons nous mettre à la page et former nos professeurs. » Si les secondes recevront des cours de sciences numériques et technologiques, les élèves de première vont tester l’absence de filière littéraire, scientifique et économique et social. Dorénavant, ils choisiront trois options de spécialité en fonction des études supérieures qu’ils espèreront mener. Cette réforme porte donc trois objectifs distincts : mieux accompagner les élèves, mieux les orienter et leur donner davantage d’opportunités.

Code vestimentaire

A l’école primaire aussi, il y a du changement. L’expérimentation d’un code vestimentaire menée pendant deux ans au sein de l’école de la Condamine est uniformisée à tous les écoliers de la principauté dans le secteur public. « Les parents de cet établissement étaient ravis, alors nous avons décidé d’étendre le dispositif à l’ensemble des écoles. » Ils devront donc dorénavant se présenter à l’école avec un polo blanc (à manches courtes ou à manches longues) et un gilet bleu marine floqué du logo de leur établissement. « Cette mesure développe chez les élèves le sentiment d’appartenance à leur école et à la communauté éducative », souligne Isabelle Bonnal. Ce code vestimentaire pourrait-il à terme concerner aussi les collégiens ? La directrice de l’éducation nationale ne s’y montre pas opposée. « Pourquoi pas. Nous y allons pas à pas, mais nous ne sommes pas contre développer cette mesure un jour pour le collège. »

École inclusive

Autre objectif de l’année : la poursuite de l’école inclusive. « Aucun élève n’est laissé sur le bord du chemin », assure Isabelle Bonnal. Une deuxième classe “adaptation et intégration scolaire” (AIS) sera ainsi ouverte à la rentrée au collège Charles III, afin de poursuivre la prise en charge des collégiens présentant des troubles cognitifs importants. « De même, après l’expérimentation concluante menée en 2018-2019, une enseignante spécialisée interviendra, deux fois par semaine, auprès d’enfants et d’adolescents hospitalisés dans les services de pédiatrie et de psychiatrie du centre hospitalier princesse Grace (CHPG) », prévient la directrice. L’objectif de cette prise en charge est d’assurer la continuité de leur parcours scolaire, si leurs conditions d’hospitalisation le permettent.

Numérique

Enfin, dernier gros pan de cette année scolaire, l’enseignement et l’apprentissage via le numérique. « À compter de la rentrée 2019, tous les élèves âgés de 5 ans à 16 ans bénéficieront d’une heure par semaine d’apprentissage de la programmation informatique, ce qui est une première », avertit Isabelle Bonnal. Pour l’éducation nationale monégasque et le gouvernement princier, le développement des compétences des élèves dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques est incontournable pour former aux futurs emplois liés à la révolution numérique. « Il faut stimuler, le plus tôt possible, la capacité des élèves à créer du contenu par un langage informatique. » Autre mesure phare de l’année : chaque professeur du secteur public primaire et secondaire sera équipé d’un ordinateur portable dans le courant de cette année scolaire, « afin de répondre aux enjeux actuels : mobilité, sécurité, agilité ».

Bien-être et réussite

Et puis, il y a tous les autres projets autour du gaspillage alimentaire, du climat et même de l’espace qui chercheront à stimuler les connaissances des élèves et les ancrer au mieux dans le XXIème siècle. « De ce qu’a dit Jean-Michel Blanquer, le ministre français de l’éducation nationale, je retiens le mot « réussite ». J’y ajouterais le mot « bien-être ». Parce que pour qu’il y ait réussite, il faut qu’il y ait bien-être. J’invite tous les élèves à croire en eux, en leur potentiel, et en ce que peut leur apporter notre école. Ils doivent s’affirmer en tant que personne », soutient Isabelle Bonnal. Des conditions qui permettront outre un bel apprentissage, la poursuite d’excellents résultats scolaires aux examens de fin d’année en principauté.

Les chiffres et les dates de la rentrée scolaire 2019-2020

• 4 489 élèves dans le public dont 990 Monégasques, 2 124 résidents, 1 375 dérogataires

• 1 256 élèves dans le privé dont 206 Monégasques, 643 résidents et 407 dérogataires

• 858 personnels, dont 514 enseignants et 344 non enseignants

• 127 Monégasques parmi les enseignants, 347 Français détachés

• 5 Monégasques ont obtenu leur certificat d’aptitude au professorat dans l’enseignement secondaire (CAPES) ou concours des écoles (un professeur de sciences de la vie et de la terre, un professeur de musique et trois professeurs des écoles)

• 12 élèves supplémentaires de 6ème accueillis en adaptation et intégration scolaire (AIS) au collège Charles III

• Un mois pour célébrer la journée internationale des droits de l’enfant qui fête en novembre ses 30 ans

• 20 novembre 2019 : concert caritatif au Grimaldi Forum avec Michael Gregorio

• 9 septembre 2019 : rentrée des classes

• Mercredi 23 octobre 2019 au lundi 4 novembre 2019 : vacances de Toussaint

• Vendredi 21 décembre 2019 au lundi 6 janvier 2020 : vacances de Noël

• Vendredi 14 février 2020 au lundi 2 mars 2020 : vacances de février

• Vendredi 11 avril 2020 au mardi 27 avril 2020 : vacances de Pâques

• Vendredi 26 juin 2020 : fin des cours


Publié le

Monaco Hebdo