mardi 20 avril 2021
Accueil Actualités Société « Plus de 1200 entreprises adhérentes »

« Plus de 1200 entreprises adhérentes »

Publié le

Philippe Ortelli
© Photo FPM

La Fédération patronale monégasque (FPM) a tenu son assemblée générale ordinaire annuelle le 29 mars à l’hôtel Méridien en présence de 101 représentants patronaux. L’occasion notamment de faire un bilan de l’année 2011. « La Fédération rassemble plus de 1?200 entreprises adhérentes, soit 23?000 salariés du secteur privé à Monaco », a d’abord rappelé le président Philippe Ortelli, avant de mettre le cap sur divers dossiers socio-économiques. Notamment celui de la parité des salaires minima, qui a fait l’objet depuis 2005 d’une procédure judiciaire. « Le 14 octobre 2011, la Cour de Révision a confirmé la position de la F.P.M., indiquant que l’ensemble des dispositions régissant le travail doit être pris en considération, et que des mesures adoptées en France (réduction du temps de travail avec maintien de salaire, aides financières aux entreprises, aménagement du temps de travail) sont inexistantes à Monaco. La F.P.M. estime donc cette décision applicable à l’ensemble des secteurs », indique un communiqué de la fédération. La F.P.M. a aussi rappelé sa volonté de ne pas se rattacher aux grilles de salaires françaises, « mais plutôt d’adopter des minima monégasques basés sur les grilles de 1998 augmentées de l’inflation. Car aujourd’hui il y a deux systèmes sociaux complétement indépendants. Des allocations maladies aux allocations familiales, en passant par la non flexibilité, jusqu’au système de retraite, plus rien n’est comparable. » La FPM a également demandé une modification de la loi sur le reclassement des salariés déclarés inaptes à tous postes par le médecin du travail, « en demandant à ce que le chef d’entreprise puisse contester la décision du médecin du travail », continue le communiqué. Autre point abordé?: les retraites. L’Assemblée a encore confirmé sa proposition « d’effort partagé ». « En moyenne, les retraites monégasques C.A.R. + ARRCO s’élèvent à 2?200 euros mensuels, a rappelé Philippe Ortelli, bien au-delà de la moyenne française à 1?650 euros. Nous pouvons en être fiers, mais cela nécessite un effort de toutes les parties pour la sauvegarde du régime. » A noter enfin que pour l’exercice 2012, l’équipe sortante a été reconduite à l’unanimité. Le bureau fédéral sera ainsi composé de?: Philippe Ortelli président, Corinne Bertani, secrétaire générale ou encore Philippe Clerissi, trésorier. Ce rendez-vous a été aussi l’occasion d’approuver l’affiliation d’un 27ème syndicat patronal?: le syndicat des énergies renouvelables de Monaco.

Publié le

Les plus lus

Marginalia : la bande dessinée à l’honneur

Le Nouveau musée national de Monaco (NMNM) propose une exposition dédiée à la bande dessinée, un art parfois encore mal aimé des musées traditionnels.

Une Seat Leon qui roule au gaz

Monaco Hebdo