mardi 28 septembre 2021
AccueilActualitésSociétéOlivier Dassault : “Je me suis inspiré de Monaco”

Olivier Dassault : “Je me suis inspiré de Monaco”

Publié le

Olivier Dassault, député UMP de l’Oise et administratreur du Figaro, était à Monaco le 23 juillet 2010. Le petit-fils de Marcel Dassault et fils de Serge Dassault a répondu aux questions de Monaco Hebdo. Interview relue et amendée.

Vous connaissez bien Monaco ?

Oui. Il y a d’abord une longue amitié, avec le prince Rainier et avec le prince Albert. Je suis aussi venu, en tant que parlementaire, donner une conférence à l’invitation de Laurent Nouvion sur les questions d’attractivité du territoire. Notre groupe a également des relations étroites avec la principauté. Michel Pastor est actionnaire, avec le groupe Dassault, d’Artcurial, une maison de vente aux enchères. Et Dassault Systèmes peut aussi travailler, au coup par coup, sur des projets immobiliers à Monaco. 

Comment vous jugez l’économie monégasque face à la crise ?

Monaco s’en sort bien. Il faut dire que la principauté a des atouts. Notamment la sécurité. D’ailleurs, en tant qu’élu de l’Oise, je me suis inspiré de Monaco, il y a une quinzaine d’années, pour l’installation de caméras de surveillance. Un système de vidéosurveillance qui est aujourd’hui repris par le ministère de l’Intérieur français.

Olivier Dassault Monaco
Olivier Dassault à Monaco, le 23 juillet 2010 © DR

“La succession de mon père n’est pas à l’ordre du jour”

Monaco est sorti de la liste grise de l’OCDE : qu’en pensez-vous ?

Ce qui était incohérent, c’est la polémique faite autour de Monaco sur ce sujet. Du coup, à l’époque on avait publié un article qui remettait les choses à leur place dans le magazine Valeurs actuelles (1). Surtout après le rapport très discutable des élus socialistes, Vincent Peillon et Arnaud Montebourg, sur Monaco et le blanchiment. Mais quand on éclabousse, il en reste toujours quelque chose. Même si on sait que les socialistes sont les rois du mensonge. Car on connaît les chevaux de bataille d’Arnaud Montebourg. C’est scandaleux.

Pour sortir de cette liste Monaco a signé des accords avec plusieurs pays : certains critiquent cela, en disant que la principauté a signé avec de petits Etats ?

C’est facile de toujours critiquer. Bien sûr, il faut lutter contre le blanchiment d’argent. Mais Monaco est trop souvent montré injustement du doigt.

Vous allez bientôt succéder à votre père, comme vous le disiez à La Croix en juin 2009 (2) ?

Mes propos ont été sortis de leur contexte et déformés. La succession de mon père n’est pas à l’ordre du jour. Mon père est en très bonne forme et mes relations avec lui sont excellentes. 

(1) Valeurs actuelles est un magazine du groupe Valmonde, avec pour actionnaires Sud Communication dirigé par Pierre Fabre (66,66 %) et Dassault (33,34 %). Olivier Dassault est président du Conseil de surveillance.

(2) Le patrimoine de la famille Dassault était estimé en 2010 à 6,8 milliards d’euros par le magazine Challenge.

Publié le

Monaco Hebdo