lundi 17 janvier 2022
AccueilActualitésSociétéMalizia II : Greta Thunberg réussit sa traversée vers New York

Malizia II : Greta Thunberg réussit
sa traversée vers New York

Publié le

Quatorze jours de navigation sur l’océan Atlantique sur l’Imoca 60 de Pierre Casiraghi et de Boris Herrmann.

La jeune Suédoise, connue pour son combat pour l’écologie, est arrivée le 28 août dernier à New York, où elle participera le 23 septembre au sommet mondial pour le climat des Nations Unies, organisé par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. « Je tiens à saluer le courage et la détermination de Greta qui a eu un comportement exemplaire à bord de Malizia II, malgré des conditions de vie extrême. Je tiens ensuite à remercier toute l’équipe de Malizia et de la fondation Prince Albert II de Monaco. Nous naviguons à l’instant avec beaucoup d’émotion devant la statue de la liberté, et je remercie tous les nombreux soutiens que nous avons reçus pendant cette belle aventure à travers l’Atlantique », a déclaré Pierre Casiraghi, vice-président du Yacht Club de Monaco, à son arrivée à New York. La vitesse moyenne aura été de 11,2 nœuds, sur une distance de 3 711 milles nautiques, bouclés en 13 jours et 18 heures depuis Plymouth au Cap Lizard jusqu’au Phare d’Ambrose. Accompagnée par son père et le cinéaste Nathan Grossman, Greta Thunberg a décidé de choisir ce mode de déplacement pour limiter son empreinte carbone, et ainsi respecter ses convictions environnementales. « Nous sommes fiers d’avoir eu l’occasion de faire traverser l’Atlantique à Greta, sans émission, et en toute sécurité. Sa mission d’attirer l’attention sur la crise climatique fait écho à notre programme, le Malizia Ocean Challenge, où nous coopérons avec la science et participons à l’éducation de la jeunesse. Nous avons eu des échanges très intéressants sur les océans et leur rôle dans l’absorption de CO2, ainsi que sur d’autres sujets à propos de la nature et du climat, commente le skipper allemand Boris Herrmann. Nous allons retourner sur la route des régates pour la Transat Jacques Vabre un peu plus tard dans l’année, et nous conservons notre objectif principal : le Vendée Globe 2020

Publié le

Monaco Hebdo