mardi 19 octobre 2021
AccueilActualitésSociétéLuxe Pack « Le développement durable comme axe d’innovations »

Luxe Pack « Le développement durable comme axe d’innovations »

Publié le

La 32ème édition du salon mondial de la « créativité packaging », Luxe Pack, se tiendra du lundi 30 septembre au mercredi 2 octobre au Grimaldi Forum. Au total, 470 exposants — des leaders mondiaux aux PME aux savoir-faire pointus — y sont attendus. Nathalie Grosdidier, sa directrice générale depuis 14 ans, présente à Monaco Hebdo les nouveaux enjeux liés à cette industrie.

Luxe Pack, c’est quoi exactement ?

Luxe Pack est le salon mondial de référence pour le packaging créatif. Il réunit, partout dans le monde, les meilleurs spécialistes de l’emballage et les marques qui placent le packaging au cœur de leur stratégie de différenciation.

Depuis quand en êtes-vous la directrice générale ?

Je suis directrice générale depuis 2005. Mais auparavant, depuis 1995, j’étais directrice commerciale et marketing de la société organisatrice.

C’est vraiment un rendez-vous important pour les professionnels ?

Sans nul doute, car il leur permet d’avoir une vision globale du marché, des innovations et des tendances, tout en échangeant avec leurs pairs.

Pourquoi cela se passe-t-il à Monaco ?

Monaco a été le choix qui s’imposait pour ce rendez-vous professionnel de marques premium. Il offre un cadre privilégié et convivial pour les affaires et les rencontres.

Quelle est la thématique cette année ?

Luxe Pack met en avant, depuis sa création, les innovations de nos exposants qui dévoilent leurs lancements à cette occasion. En outre, les initiatives plus respectueuses de l’environnement sont depuis plus de 10 ans un thème central du salon, pour répondre à une attente forte des marques de luxe. Enfin, les nouvelles technologies entrent dans nos vies et le packaging intelligent devient un vecteur de communication supplémentaire des marques avec ses consommateurs. Toutes ces solutions sont proposées aux visiteurs sur notre espace Luxe Pack digital Village.

Depuis combien de temps les professionnels participant à votre salon observent des modifications dans le comportement des clients vis-à-vis des emballages ?

Lorsque nous avons lancé les trophées Luxe Pack in Green en 2010 à Monaco, un concours qui met en avant les meilleures innovations durables des exposants, le développement durable n’était encore qu’une tendance. Aujourd’hui, il fait partie intégrante de la vie des marques qui se doivent d’apporter des éléments concrets de réponse aux attentes des « consomm’acteurs ». Ce mouvement s’est amplifié dans les deux à trois dernières années.

Qu’est-ce que cela a modifié jusqu’à présent pour les professionnels de l’emballage ?

Les industriels de l’emballage ont intégré dans leurs stratégies, le développement durable, comme un axe d’innovations, d’économies et de différentiation. Ils ont un service recherche et développement (R&D) largement axé sur la recherche de solutions pour réduire l’impact environnemental.

A quoi pourrait ressembler les emballages du futur ?

Toujours mono matériaux pour être facilement recyclables, ou adaptés aux systèmes de recharge pour servir plusieurs fois.

Surtout, les emballages existeront-ils encore et pourquoi ?

Oui, parce-que l’emballage a des fonctions de transport et de conservation évidente à condition d’être éco-conçu. Et puis, il participe au cérémonial de l’art d’offrir auquel tout le monde est attaché.

Luxe Pack in Green : des prix pour les professionnels éco-créatifs

Né en 2010 à Monaco, le Luxe Pack in Green récompense chaque année des solutions packaging et de développements respectueux de l’environnement proposés par les industriels. « Cette année, le jury a salué la profusion de dossiers reçus de la part des exposants du salon. Les gagnants seront annoncés le mardi 1er octobre, à 17h30, en salle de conférences Luxe Pack », expliquent les organisateurs. Dans la catégorie “Solutions packaging”, les lauréats sont l’entreprise Eska pour « son papier à base de fibres de jeans recyclés et de papier recyclé à la fois 100 % recyclable mais aussi 100 % biodégradable ». Il y a aussi l’entreprise Albertini Packaging Group pour « son coffret à base de papier 100 % recyclé, encres végétales et peu de colle, dont l’intérieur est conçu comme support de mentions légales, et promis à une seconde vie » et l’entreprise Edelman Group pour son « packaging dans sa plus simple expression, juste l’essentiel ». Dernière entreprise en lice : Estal pour son « verre recyclé proche de 100 % dans des formes tendance ». Puis, dans la catégorie “Démarches responsables d’entreprise”, les nominés sont l’entreprise Eastman pour son principe d’économie circulaire, avec comme concept de « faire mieux chaque jour, avec une vision à 360° », l’entreprise Altus Coating et son projet de flexographie qui « ose utiliser des vernis bios », et enfin l’entreprise Primal Manufacturing « pour nettoyer la mer en utilisant des plastiques venant des océans ».

Publié le

Monaco Hebdo