mardi 30 novembre 2021
AccueilActualitésSociétéFree Mobile?: black-out à Monaco

Free Mobile?: black-out à Monaco

Publié le

Free Mobile

Le réseau du nouvel opérateur Free Mobile qui a « révolutionné » la téléphonie mobile ne peut être capté en Principauté. Une pétition a été lancée sur Internet.

Place du Casino, le test n’a duré que quelques secondes. Zéro brique. Un smartphone doté d’une carte SIM envoyée par le nouvel opérateur français de téléphonie mobile Free Mobile ne capte aucun réseau. Monaco Telecom confirme, le réseau de Free ne couvre pas la Principauté. Pourquoi?? Parce que l’entreprise dirigée par Xavier Niel n’a pas effectué les démarches nécessaires pour émettre sur le sol monégasque. En pratique, Free, détenu par le groupe Iliad, doit se rapprocher du gouvernement et de la Direction des communications électroniques pour faire sa demande de couverture de la Principauté et obtenir une licence. « Chaque pays accorde un certain nombre de licences. Il y en a quatre en principauté. Il n’y a eu aucune demande de Free, ni même aucune approche pour couvrir le pays. Il faudrait d’abord que Free en ait l’envie », explique le directeur général de Monaco Telecom, Martin Perronet. Seulement, Monaco n’est pas le seul endroit touché par l’absence de Free. Les communes limitrophes, qui comptent quelques abonnés Free Mobile, sont tout autant concernées par ce black-out. Une pétition a ainsi été lancée par un habitant de Beausoleil sur la Toile. Plus de 1100 internautes, déjà clients ou envisageant de le devenir, l’ont signé. Plusieurs signataires « attendent que Free soit accessible depuis Monaco » pour changer d’opérateur. Contacté, le groupe Iliad n’a pas donné suite à nos questions. « Les premières désillusions sonnent le glas de l’emballement collectif, parmi lesquelles la couverture de la Principauté de Monaco par Free Mobile. La qualité de réception de Free Mobile est terriblement en-deçà des espérances, c’est-à-dire quasi-inexistante?: pas ou trop peu de signal en extérieur, et des connexions aussi poussives qu’aléatoires au réseau privent les Freenautes Mobiles présents ou à proximité du sol monégasque de tous services. Ceux qui pensaient bénéficier de l’itinérance Free Mobile sur le réseau Orange en sont pour leurs frais?! », indique le texte de la pétition.

L’accord Free-Orange inopérant en Principauté
Free Mobile et Orange ont en effet signé un accord d’itinérance, ce qui permet aux nouveaux abonnés Free Mobile de pouvoir communiquer via le réseau Orange. Sauf que cet accord ne peut s’appliquer à Monaco. « Orange n’a pas de réseau à Monaco. En revanche, Bouygues Telecom et SFR disposent d’un réseau propre sur le territoire monégasque. Nous avons un accord bilatéral avec Orange pour la continuité de leur réseau sur Monaco. Quand un client Orange se rend en principauté, il bénéficie du réseau Monaco Telecom et lorsqu’un client Monaco Telecom se rend en France, il bénéficie du réseau Orange. L’accord d’itinérance signé entre Free, Orange et l’ARCEP (1) ne s’opère que sur le territoire français », précise Martin Perronet. Quid des abonnés salariés de Monaco mais résidents français, autres mécontents de la pétition?? « Si des abonnés Free se rendent en principauté et ne captent pas le réseau Free Mobile, c’est le problème de Free, pas le nôtre », indique le directeur général de Monaco Telecom.

Un million de clients atteint fin janvier??
Le 10 janvier dernier, Xavier Niel annonçait l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie avec des offres pour le moins révolutionnaires. Le nouveau venu présentait un premier forfait « social » à deux euros par mois (60 minutes d’appel en France et 60 SMS en France) et un second « illimité » à vingt euros par mois. Les appels vers des téléphones fixes à Monaco sont gratuits dans le forfait « illimité » et coûtent 0,19 euro la minute dans le forfait « social ». La minute est facturée 0,49 euro pour les appels vers les mobiles de Monaco Telecom. Tous les opérateurs ont été obligés de suivre le mouvement et d’adapter leurs tarifs pour éviter une fuite de leurs clients vers Free Mobile. La migration s’est quand même opérée, Free Mobile compte atteindre un million de nouveaux clients d’ici la fin du mois de janvier. « Il est évident que c’est un challenge énorme porté au métier. Si Free met les mêmes investissements que nous mettons dans notre réseau ou que les autres opérateurs mettent dans les leurs, je ne vois pas comment Free va pouvoir tenir à terme », commente Martin Perronet.

Martin Peronnet
Martin Peronnet © Photo Monaco Telecom.

L’offre de Free « ne correspond pas à Monaco »
Pour le directeur général de Monaco Telecom, les forfaits proposés par Free sont « liés à un type d’usage particulier ». « Ils s’adressent à une catégorie de gens qui n’ont pas besoin de services. Ça ne correspond pas à ce que souhaitent les clients à Monaco. Il y a une espèce de bulle de communication où on a l’impression qu’il n’y a que Free qui existe. Est-ce une révolution ou une autre approche de la téléphonie mobile?? Je ne sais pas. Il y avait des offres à peu près équivalentes qui existent depuis quelques mois chez leurs concurrents. Leur impact a été très faible », analyse-t-il. L’opérateur monégasque n’entend toutefois pas s’aligner sur les prix de Free. « Nos prix ont beaucoup baissé l’année dernière. Nous sommes en adaptation permanente et nous nous axons sur deux priorités?: le service clients et l’international », dit Martin Perronet. Mais si le nouvel opérateur de téléphonie mobile séduit, il n’est pas exempt de tout reproche. Outre l’étendue de son réseau, la qualité de celui-ci fait également débat. Quant au processus d’accès à Free Mobile, s’il paraît simple, certains problèmes persistent comme le long délai de réception de la carte SIM par courrier postal. De son côté, le directeur général de Monaco Telecom le clame?: « Nous investissons massivement dans notre réseau ». « Nous allons ajouter une troisième porteuse (signal) 3G pour renforcer la couverture lors de certains événements et nous investissons aussi dans le réseau 2G », développe-t-il. Free Mobile ne devrait pas débarquer demain en Principauté. « Si vous ne réfléchissez pas, vous êtes des pigeons », avait déclaré le patron de Free, Xavier Niel, le 10 janvier dernier, assurant que les autres opérateurs « arnaquaient » les Français. Pour l’instant, l’arnaque, pour les abonnés de la Principauté et des communes avoisinantes, c’est plutôt Free.

Publié le

Monaco Hebdo