mardi 30 novembre 2021
AccueilActualitésSociétéElectrique forEVER

Electrique forEVER

Publié le

Comment accélérer le changement vers une ville plus propre ? C’est la question fondamentale posée au salon EVER du 25 au 27 mars au Grimaldi Forum. Comme chaque année, l’édition 2014 fera un point sur les avancées technologiques des véhicules écologiques. Et sur ce point, la principauté, selon Bernard Fautrier, ministre plénipotentiaire chargé de mission auprès du ministre d’Etat, serait « en avance sur la France ». Des solutions innovantes de mobilité ont, en effet, été déjà mises en place avec la création de bornes de recharge et d’emplacements réservés aux véhicules électriques. Des progrès qui font l’unanimité même auprès de Michel Ferry. Le directeur de l’Automobile club Monaco (qui organise le 5ème Rally international Zero Emission No Noise, une course de voitures 100 % électriques) vante la simplicité d’utilisation des voitures écologiques et leur ultra-modernité : « Même si je continue d’adorer les voitures thermiques, j’ai été conquis par la Citroën Zoé ! » Les autres automobilistes de la Principauté ont-ils cédé à la mode de l’électrique ? Selon Bernard Fautrier, « nous sommes victimes de notre succès ». Les emplacements réservés aux voitures propres seraient en effet déjà saturés. Et il est aujourd’hui difficile de dénicher d’autres espaces dédiés. D’autant que les dispositifs (bornes de recharges notamment) sont complexes à mettre en place. C’est pourquoi le salon EVER propose de trouver des solutions innovantes, grâce au Metha Europe. Organisé par l’école d’ingénieurs les MINES et ouvert jusqu’au 9 mars, ce concours récompensera les nouveaux projets écologiques sur les transports et l’habitat. A terme, la voiture électrique pourrait même devenir « has been » lorsque l’on sait que certains véhicules fonctionnent à air comprimé ou à l’énergie ressort. D’ailleurs, le 23 mai, en parallèle du prochain Grand prix de Formule 1, la première course « Mouse Trap » devrait voir le jour. Des étudiants en ingénierie devront étudier le système de ressort de tapettes à souris, pour concevoir des véhicules qui vont le plus loin possible. Une compétition initiée par Marco Casiraghi, président de la société de BTP Engeco. Autre thématique développée par EVER : la création d’emplois liés à la transition énergétique. Des tables rondes et des conférences seront organisées à ce sujet. « Tous les pays, même les plus réticents, se convertissent à la transition énergétique, notamment en raison des changements climatiques forts », rappelle Bernard Fautrier.//M.B.

Publié le

Monaco Hebdo