mardi 22 septembre 2020
Accueil Actualités Société Monseigneur Dominique-Marie David, nouvel archevêque de Monaco

Monseigneur Dominique-Marie David,
nouvel archevêque de Monaco

Publié le

Le suspense a pris fin ce mardi 21 janvier, un peu après midi. Monseigneur Dominique-Marie David a été nommé par le pape François nouvel archevêque de Monaco.

Il succède à Bernard Barsi qui, après vingt années passées en principauté, a décidé de prendre sa retraite.

Habemus Episcopum novum ! C’était une nomination très attendue en principauté depuis l’annonce, en décembre dernier, du départ à la retraite de Monseigneur Bernard Barsi, après vingt années passées au diocèse de Monaco. Ce mardi 21 janvier 2020, un peu après midi, le Palais princier et le diocèse ont annoncé par voie de communiqué la nomination de Monseigneur Dominique-Marie David : « Le Saint-Père a nommé archevêque de Monaco Monseigneur Dominique-Marie David, prêtre du diocèse de Nantes, membre de la communauté de l’Emmanuel, jusqu’à présent membre de l’équipe de formation du séminaire interdiocésain Saint-Jean de Nantes ».

Un homme d’Église expérimenté

Né le 21 septembre 1963 à Beaupréau (Maine-et-Loire), dans le diocèse d’Angers, le père Dominique-Marie David est titulaire d’une licence de philologie anglaise qu’il a obtenue à l’université catholique de l’ouest à Angers. Il a ensuite enseigné l’anglais avant de rejoindre la communauté de l’Emmanuel (voir encadré), « un engagement qui a marqué sa vie d’étudiant et qui a été sans doute le socle sur lequel la vocation de prêtre a pu germer », a confié Dominique-Marie David à nos confrères de KTO. Il étudie alors à la faculté de théologie de l’université catholique de l’ouest et au séminaire interdiocésain Saint-Paul de Louvain-la-Neuve en Belgique. Il obtiendra son baccalauréat de théologie et sera le 29 juin 1991 ordonné prêtre pour le diocèse de Nantes. Tour à tour, vicaire à la paroisse de Sautron dans le diocèse de Nantes (de 1991 à 1995), responsable du service liturgique de la communauté de l’Emmanuel (de 1995 à 2001) ou encore curé de la paroisse Sainte-Madeleine à Nantes, il fut aussi de 2016 à 2019 recteur de l’église de La Trinité-des-Monts à Rome. À 56 ans et 28 ans de sacerdoce, Monseigneur Dominique-Marie David poursuit donc sa riche carrière à Monaco, où il aura la lourde tâche de succéder à Bernard Barsi. Interrogé par la chaîne KTO après sa nomination, Monseigneur Dominique-Marie David s’est dit « surpris ». « Lorsque vous-même vous recevez l’appel de la nonciature, vous commencez à comprendre ce qui se passe. Moi je ne m’attendais pas et je n’essayais pas de m’imaginer quoi que ce soit, alors forcément la surprise », a-t-il déclaré avant de s’adresser aux Monégasques : « Depuis que je sais cette mission que l’Église me confie, il y a eu immédiatement une place dans mon cœur pour le diocèse de Monaco, que je ne connais pas. Alors je suis vraiment ouvert, disponible pour rencontrer ce peuple de Dieu et qu’ensemble nous puissions vraiment fraternellement porter la joie de l’Évangile ». Si le nouvel archevêque devrait être présent en principauté dans le courant de la semaine du 27 janvier 2020, son ordination épiscopale se déroulera le dimanche 8 mars à 15h30, en la cathédrale de Monaco. En attendant, Monseigneur Benard Barsi célèbrera une dernière fois la messe de la Sainte-Dévote lundi 27 janvier. Il y fera ses adieux au diocèse et rendra grâce des bienfaits reçus de Dieu au cours de son épiscopat.

Bernard Barsi fera ses adieux à la Sainte-Dévote

Dans une courte vidéo diffusée sur le compte Instagram du diocèse, Monseigneur Barsi a réagi à la nomination de Dominique-Marie David : « En fin de matinée (mardi 21 janvier), j’ai annoncé aux prêtres et aux diacres que Monseigneur Dominique-Marie David était nommé archevêque de Monaco pour me succéder. C’est une grande joie pour nous tous, avec beaucoup d’émotion aussi, puisque ça signifie aussi que mon ministère épiscopal se termine ici à Monaco ». À 79 ans, Bernard Barsi a décidé de prendre sa retraite, tout en restant archevêque émérite de Monaco. Un titre qui lui permet de garder un lien avec la principauté : « J’ai appris à aimer les gens de Monaco. Je ne vais pas tourner la page et tout oublier. J’espère continuer à partager les grands moments du diocèse », a-t-il déclaré en conférence de presse mardi après-midi. Jusqu’au 8 mars, jour de prise de possession canonique de l’archidiocèse par son successeur, Monseigneur Barsi restera, par décision du pape François, administrateur apostolique avec toutes les facultés de l’évêque diocésain. Interrogé sur son avenir, Bernard Barsi a annoncé son retour dans son quartier d’enfance, à Nice. « Je voudrais d’abord me reposer un peu, prendre une retraite spirituelle jusqu’à fin juin. Après, je rendrai des services aux diocèses de Nice et de Monaco. Je n’ai pas l’intention de rester assis devant ma télé », a confié Monseigneur Barsi, avant d’adresser un message à son successeur : « Je souhaite qu’il continue les orientations diocésaines que j’ai mises en route : être accueillant dans notre communauté, qu’il se forme dans la foi, qu’on accueille les gens qui viennent vers nous, qu’il sorte et qu’il aille à la rencontre de ceux qui sont loin de Dieu ».

La communauté de l’Emmanuel, qu’est-ce que c’est ?

Le nouvel archevêque de Monaco, Monseigneur Dominique-Marie David, fait partie de la communauté de l’Emmanuel. Mais de quoi s’agit-il ? Si la communauté de l’Emmanuel est née dans l’élan du renouveau de l’Église catholique de la fin du XXème siècle, elle n’est reconnue par le Saint-Siège que depuis 1992, comme association publique de fidèles. Elle a pour vocation de faire connaître Dieu à tout homme, loin ou proche de l’Église. La vie communautaire est centrée sur l’adoration, la compassion et l’évangélisation. Ses membres comptent notamment les uns sur les autres pour se soutenir dans leur marche vers la sainteté. La communauté de l’Emmanuel rassemble aujourd’hui plus de 11 500 membres répartis dans 60 pays, dont 275 prêtres et 225 hommes et femmes consacrés dans le célibat.

Publié le

Les plus lus

Skoda Superb Hybride et rechargeable

0
Skoda lance deux modèles hybride et rechargeable : la Superb IV et une Octavia IV. Monaco Hebdo vous propose un focus sur la Superb.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!