mardi 28 septembre 2021
AccueilActualitésSociétéL’épidémie, jour après jour

L’épidémie, jour après jour

Publié le

Pendant toute la durée du confinement, Monaco Hebdo ouvre une nouvelle rubrique. Chaque semaine, retrouvez le récit, jour après jour, de l’évolution de l’épidémie en principauté, et des mesures prises par les autorités.

Mercredi 25 mars 2020 : Le Conseil national dans l’urgence

Le Conseil national se veut proactif dans la gestion de la crise. Après que sa demande de commission mixte de travail ait été acceptée par le prince, il a envoyé un communiqué pour avancer la date de la première réunion de deux jours, la programmant le samedi 28 au lieu du lundi 30 mars. Dans le même temps, l’assemblée, unanime, adressait un message à Didier Gamerdinger, conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, pour préparer cette réunion de travail et obtenir des positions claires sur les sujets importants que sont le dépistage, la chloroquine, et le matériel sanitaire. Cependant, le conseiller-ministre avait répondu la veille à la presse sur ces questions-là [lire notre article publié sur www.monacohebdo.mc — N.D.L.R.]. Aussi, celui-ci avait annoncé la mise en place d’un soutien psychologique téléphonique sur la ligne Covid-19 (92.05.55.00). Puis, Serge Telle, le ministre d’État, déclare dans les colonnes de Monaco-Matin qu’une prime exceptionnelle de 1 000 euros sera versée aux agents de l’État en activité pendant la période de la crise sanitaire. Les salariés du privé mobilisés espèrent également la toucher… En fin de journée, par un communiqué du gouvernement, on apprend que quatre nouveaux cas ont été détectés au centre hospitalier princesse Grace (CHPG).

Jeudi 26 mars 2020 : Le prince Albert va bien

C’est le premier du genre. Le prince Albert, par son service de communication, fait savoir à la population qu’il se porte bien via un bulletin de santé. Il continue d’officier dans ses appartements privés, à l’isolement et appelle à respecter les consignes en vigueur (lire notre article dans nos pages Essentiels).

Vendredi 27 mars 2020 : Toujours pas de dépistage systématique, mais de la chloroquine

Comme il s’en était expliqué en conférence téléphonique par l’entremise de Didier Gamerdinger, le gouvernement rappelle vendredi 27 mars que seuls les patients « fortement symptomatiques » sont admis au CHPG. Et donc soumis au test pour le Covid-19. Pour compenser cette stratégie de dépistage ciblé, le gouvernement a mis en place un « suivi des patients à domicile », pour ceux qui présentent des symptômes moins prononcés. Par téléconsultation, les personnes susceptibles d’être positives se font surveiller à distance par un personnel divers, composé de bénévoles de la Croix-Rouge, de médecins, de psychologues, et d’assistants sociaux. A propos du grand débat (lire notre dossier dans ce numéro) que constitue l’administration de la chloroquine aux personnes contaminées par le Covid-19, le Conseil national a réagi à l’autorisation française de son usage avec restriction. Les élus demandent que soit appliquée la même mesure en principauté. A noter, que cette molécule est déjà utilisée actuellement au CHPG, comme nous l’avait confirmé Didier Gamerdinger. Côté transports, après l’interruption le 23 mars 2020 de la ligne de bus n° 100 gérée par la région Sud, une ligne a été créée. Entre Beaulieu et Menton, en passant par Monaco, un service minimal de bus toutes les demi-heures s’est installé. Enfin, bien qu’attendue, la confirmation du prolongement du confinement a été annoncée. Jusqu’au 17 avril, les mesures sanitaires et les restrictions de déplacement se poursuivent, pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus.

Samedi 28 mars 2020 : Un premier décès au CHPG

Par le biais du gouvernement, on apprend la mort d’une octogénaire, non-résidente à Monaco. Elle avait été admise en réanimation le 25 mars. Elle est décédée des suites d’une « détresse cardiaque ». Le communiqué ne donne pas plus de précision.

Dimanche 29 mars 2020 : « Pas de place pour les égos »

Le Conseil national annonce que « la première réunion du comité mixte de suivi Covid-19 sera capitale ». Pour Stéphane Valeri, « les luttes d’égos, les stigmatisations ou les crispations institutionnelles, n’ont vraiment pas leur place au moment de prendre des décisions cruciales pour la santé et l’avenir de nos compatriotes, des résidents et de l’ensemble des acteurs économiques de notre pays. Notre délégation souhaite travailler dans l’unité de l’État et dans l’union nationale, dans la recherche permanente de l’efficacité, notamment pour que personne ne se retrouve en difficulté, ni la semaine prochaine, ni fin avril, ni tant que durera cette crise ».

Lundi 30 mars 2020 : Première réunion du comité mixte de suivi

Le décompte continue. Quarante-neuf personnes ont aujourd’hui été testées positives. C’est aujourd’hui que se tient la réunion de comité mixte de suivi Covid-19 réunissant le gouvernement et une délégation du Conseil national. Celle-ci est composée des présidents de commission impliqués dans la gestion de la crise et des membres de l’opposition : Brigitte Boccone-Pagès, vice-présidente, Balthazar Seydoux, président de la commission des finances et de l’économie nationale, Christophe Robino, président de la commission des intérêts sociaux et des affaires diverses, Jean-Louis Grinda, président de la commission pour le suivi du Fonds de réserve et la modernisation des comptes publics et de Béatrice Fresko-Rolfo, conseillère nationale. C’est aussi le jour que choisit le président de l’union des commerçants de Monaco (Ucam), Nicolas Matile-Narmino, pour appeler les bailleurs privés à trouver des solutions (lire son interview dans ce numéro), anticipant ainsi les probables impayés de loyer, ou les défauts de paiement des entreprises.

Mardi 31 mars 2020 : Des masques en France

Après deux semaines de confinement, il semble que le plus dur reste à venir. On lit çà et là que le pic de l’épidémie est devant nous. Certains parlent de la fin de semaine. En France, les premières livraisons de masques venus de Chine arrivent. Nul doute que Monaco aura droit aux siens également.

Publié le

Monaco Hebdo