lundi 18 octobre 2021
AccueilActualitésSociétéCol de la Madone : le centre émetteur baptisé Lucien Allavena

Col de la Madone : le centre émetteur baptisé Lucien Allavena

Publié le

Le 28 septembre 2021, le prince Albert II s’est rendu au col de la Madone, afin de baptiser le centre émetteur du nom de Lucien Allavena. Ancien directeur technique de Radio Monte-Carlo (RMC), le Monégasque Lucien Allavena est décédé le 31 juillet 2018, à l’âge de 88 ans [à ce sujet, lire notre article Lucien Allavena, l’un des grands noms de RMC s’est éteint — NDLR]. La cérémonie s’est déroulée en présence de son épouse, de ses enfants, de ses petits-enfants, mais aussi du ministre d’État, Pierre Dartout, du président du Conseil national, Stéphane Valeri, du maire de Monaco Georges Marsan, ainsi que d’autres personnalités. « Nous rendons hommage à l’homme qui crut à sa mission et lui donna tout son sens par un dévouement sans limite », a déclaré le prince Albert. Créée en 1943, RMC était alors contrôlée à 83  % par l’État français et à 17  % par l’État monégasque. Lucien Allavena a intégré cette radio en 1955, alors qu’il venait d’obtenir le titre d’ingénieur en électricité de l’école Violet, spécialisée dans la technique et l’électricité. À 24 ans, il a peu à peu fait sa place au sein des effectifs de RMC. Notamment en 1965, alors qu’est bâti le premier émetteur grandes ondes à la Madone, derrière le Mont Agel. Mais « sa vraie légitimité, il la gagne en 1974, lorsqu’il dit qu’il faut construire des émetteurs à Roumoules (Alpes-de-Haute-Provence), sur le plateau de Valensole, racontait en 2018 à Monaco Hebdo Jean-Luc Allavena, l’un des deux fils de Lucien Allavena. Il participe à l’accord trouvé avec l’État français, avec Monaco. Il trouve le lieu, et il dirige la construction de ces quatre émetteurs. » Ces émetteurs ont permis à RMC d’augmenter sa diffusion dans toute la France, et même au-delà, ainsi que son audience, qui est ainsi passée de 4 à 12 %.

Publié le

Monaco Hebdo