jeudi 28 janvier 2021
Accueil Actualités Société Albert Ier, plus qu’un « prince savant »

Albert Ier, plus qu’un « prince savant »

Publié le

En 2020, 2021 et 2022, Monaco célèbre le centenaire de la disparition du prince Albert Ier.

L’occasion pour le comité constitué pour l’événement de faire découvrir aux habitants le destin de celui qui était plus que le « prince savant » connu de tous.

Le 19 octobre, ont été officiellement lancées les commémorations du centenaire de la disparition du prince Albert Ier de Monaco (1889-1922). Ce sont ainsi un peu plus de deux ans de manifestations qui s’ouvrent au public, afin de rendre hommage à une figure historique incontournable de la principauté. « Nous avons construit un programme entre histoire et mémoire, explique Stéphane Lamotte, secrétaire du comité Albert Ier, chargé par le prince Albert II de l’organisation de cet événement. Des archives inédites ont été mobilisées, afin d’éclairer de nouveaux aspects de la vie du souverain. Notre objectif est de célébrer sa vie, qui a été passionnante à plus d’un titre. »

Qui était vraiment Albert Ier ? Un mécène, un pacifiste convaincu, un homme éclairé ? L’homme de la Constitution monégasque ? Un navigateur, passionné de découvertes et par le monde qu’il parcourt ? « Sans doute tout ça à la fois, répond Stéphane Lamotte. Albert Ier était une personnalité forte, qui a marqué son époque. » Mais encore ? « En créant le comité Albert Ier, dont il m’a fait l’honneur de me confier la présidence, le prince Albert II entendait en effet célébrer l’anniversaire de son trisaïeul en allant au-delà de l’image — certes pas inexacte, mais un peu limitative — du « prince savant » que nous connaissons tous, commente Robert Fillon, ambassadeur de Monaco à Rome et à Malte, et président du comité Albert Ier. Il a aussi été un humaniste, un mécène, un homme de paix. Par exemple, son engagement, trop peu connu jusqu’ici, aux côtés de Dreyfus (1859-1935) est la marque d’un souci de vérité et de justice qui n’a jamais cessé de guider ses actions. Cette « philosophie de la vérité » a déterminé à la fois ses engagements du côté de la science et ses prises de position sur les grands événements ayant marqué l’actualité de son temps. »

Le Comité Albert Ier, en bref

Le comité de commémoration Albert Ier a été créé par le prince Albert II, et installé le 29 janvier 2019. Le prince a ainsi chargé ce comité, qui réunit plusieurs entités de la principauté, de préparer et de programmer, par lui-même ou en partenariat, un calendrier d’événements et d’actions, afin d’honorer au mieux la mémoire d’un prince emblématique, savant, humaniste et mécène. Il a aussi pour mission de proposer un travail scientifique, comportant notamment l’édition du journal autographe, la mise à disposition des sources d’archives, avec la réalisation d’un portail Internet, des publications et un colloque pluridisciplinaire réunissant historiens, historiens de l’art et scientifiques. Ce comité est présidé par Robert Fillon, ambassadeur de Monaco à Rome et à Malte. Professeur agrégé au lycée Albert Ier et docteur en histoire, Stéphane Lamotte en est le secrétaire. Elsa Milanesio, chargée de communication et responsable de la régie des expositions, et Fabrice Blanchi, chargé de recherches, les ont rejoints en janvier 2020.

Commémorations, le programme

Décliné sur plus de deux ans, le programme prévisionnel de la commémoration du centenaire de la disparition du prince Albert Ier de Monaco est d’ores et déjà disponible. « Le comité de commémoration a constitué une petite équipe qui lui permet de susciter des recherches, de préparer des publications et d’organiser des événements, explique Robert Fillon. [Un calendrier prévisionnel] figure sur le site Internet du comité, qui est un moyen privilégié de diffusion d’informations et d’échanges. Nous nous adressons à un public très diversifié : aussi bien celui des chercheurs et des passionnés avec la publication du Journal du prince ou la mise en place d’un colloque multidisciplinaire prévu en 2022, qu’à un public non spécialisé. Avec, par exemple, l’exposition du peintre Louis Tinayre (1861-1942), qui a accompagné Albert Ier dans beaucoup de ses expéditions. On s’adresse aussi aux scolaires pour qui des événements spécifiques seront mis en place. En outre, et c’est très important, le caractère international de la carrière d’Albert Ier nous conduira à organiser des expositions ou commémorations au Portugal, en Norvège, et en Allemagne, où il s’est souvent rendu, notamment pour ses recherches. Sans oublier, bien sûr, les divers événements prévus par les diverses sociétés savantes françaises auxquelles il apportait une contribution souvent marquante. »

L’hommage rendu par la principauté à Albert Ier se déclinera de la manière suivante :

2020

  • Du lundi 21 décembre au mercredi 23 décembre : « Les gravures rupestres protohistoriques en Eurasie », à l’institut de paléontologie humaine (IPH) de Paris.
  • Lundi 21 décembre : centième anniversaire de l’inauguration de l’IPH, à Paris.

2021

  • Jeudi 11 mars : journée d’étude sur la Constitution de 1911, au Conseil national.
  • Samedi 19 juin : semaine de la voile à Kiel.
  • Lundi 21 juin : centenaire de l’OHI – symposium, à Monaco.
  • Du dimanche 12 septembre au jeudi 30 juin : atelier pédagogique sur les images Albert Ier, à l’Engelin, à Monaco.
  • Jeudi 28 octobre : hommage au prince Albert Ier à l’académie de marine de Paris.
  • Mercredi 15 décembre : bicentenaire de la société de géographie, à Paris.

2022

  • Du lundi 3 janvier au lundi 31 janvier : « Le prince Albert Ier, pionnier de la photographie et du cinéma », à l’institut audiovisuel de Monaco.
  • Mardi 1er février : publications du comité qui accompagne les différents événements de l’année des commémorations par une série d’ouvrages, archives du palais et institut océanographique.
  • Du mercredi 2 février au samedi 5 février : colloque multidisciplinaire Albert Ier, au musée océanographique de Monaco.
  • Du lundi 7 février au mercredi 9 février : conférence « les premiers peuplements préhistoriques des Alpes-Maritimes, de Monaco et de Ligurie au sein de leurs paléoenvironnements », au lycée technique et hôtelier de Monaco.
  • Mardi 29 mars : cycle de conférences à l’institut de France, à Paris.
  • Du jeudi 7 avril au dimanche 26 juin : exposition « les expéditions arctiques du prince Albert Ier et sa coopération avec les explorateurs et scientifiques norvégiens : 1898-1907 », à Oslo.
  • Du mercredi 15 juin au jeudi 15 septembre : exposition « carnet de voyages dans les Pyrénées », à Luchon.
  • Du mercredi 22 juin au mardi 28 juin : voyage privé commémoratif au Svalbard.
  • Du dimanche 4 septembre au 
  • mercredi 7 septembre : conférence « les grandes étapes de l’évolution morphologique et culturelle de l’Homme », à Villers-Cotterêts.
  • Du vendredi 23 septembre : ciné-conférence « Albert Ier en images », à Monaco.
  • Du vendredi 14 octobre au dimanche 12 février 2023 : exposition « l’ami océanographe. Albert Ier de Monaco et le Portugal 1879-1920 », à Lisbonne.
  • Du lundi 14 novembre au vendredi 25 novembre : exposition « les musiciens du prince », à Monaco.

Le programme complet est disponible sur Internet, à l’adresse suivante : www.princealbert1.mc, rubrique “agenda”.

Publié le

Les plus lus

Krepin Diatta transfert AS Monaco

Mercato : l’AS Monaco met le grappin sur Diatta

Plutôt discret depuis l’ouverture du mercato hivernal, l'AS Monaco est passé à l’action en enrôlant le milieu de terrain, Krépin Diatta.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!