dimanche 17 octobre 2021
AccueilActualitésSociété300 vélos électriques en libre service

300 vélos électriques en libre service

Publié le

Désormais, Monaco dispose d’un parc de 300 vélos électriques répartis dans 32 stations, dont trois ont été installées à Beausoleil et cinq dans des parkings de la principauté.

Les stations de Beausoleil devraient être opérationnelles dès septembre, indique le gouvernement monégasque dans un communiqué publié le 12 juillet 2019. Jusqu’à présent, ce réseau appelé Monabike fonctionnait avec 17 stations et une centaine de vélos. C’est l’entreprise canadienne PBSC qui a décroché ce marché, qu’elle assume en partenariat avec la compagnie des autobus de Monaco (CAM), qui en assure la gestion. PBSC est déjà fortement implantée dans le monde, avec un parc de 80 000 vélos dans 35 villes, notamment « en Australie, aux États-Unis, au Mexique, au Royaume-Uni, en Espagne et en France », souligne ce même communiqué. Le prince Albert a inauguré la toute nouvelle station qui se trouve sur la place du palais. Pour louer, il faut télécharger l’application PBSC sur son téléphone mobile. Même sans être abonné, il suffit d’utiliser le QR code, un code barres, qui se trouve sur la potence de chaque vélo. Le paiement est ensuite effectué par carte bancaire. Pour les tarifs, sans abonnement, il faut compter 1 euro pour 30 à 60 minutes, ou 2 euros pour 24 heures ou encore 6 euros pour 7 jours. Au-delà d’une heure, le tarif passe à 2 euros par demi-heure.  Avec un abonnement annuel, le prix passe à 6 euros par mois. Des tarifs préférentiels existent, notamment pour les abonnés au service de bus de la CAM ou aux parkings de la principauté : un mois de vélo électrique leur sera alors facturé seulement 4 euros, toujours avec un abonnement à l’année. Et ils bénéficieront de la gratuité pour des trajets de moins de 30 minutes. Le trajet maximum a été fixé à 24 heures. Au-delà, la caution, qui est de 300 euros par vélo, sera retenue.

Publié le

Monaco Hebdo