mardi 28 septembre 2021
AccueilActualitésSanté“Les régimes amaigrissants nous alertent depuis des années!”

“Les régimes amaigrissants nous alertent depuis des années!”

Publié le

Regime femme
© Photo D.R.

Un rapport de l’Agence de sécurité sanitaire en France vient d’alerter sur les effets d’une quinzaine de régimes amaigrissants vedettes sur la santé… En cause: les carences engendrées dans l’organisme. Eclairages avec Florence Rossi de l’Association française des diététiciens nutritionnistes.

Monaco Hebdo?: Le rapport de l’ANSES pointe de nombreuses carences liées à l’abus de régimes amaigrissants. Les constatez-vous dans le quotidien de vos consultations de diététique??

Florence Rossi?: Ces carences nous alertent depuis que ces régimes sont en vogue?! Et on en juge au quotidien les conséquences dans nos consultations. Les patients sont marqués physiquement — problèmes intestinaux, de peau, d’épuisement, mais aussi moralement. La course aux régimes les a souvent découragé et il est d’autant plus difficile de les remettre sur le chemin d’une alimentation équilibrée. Mais on a beau prévenir depuis des années, les sirènes de ces régimes séduisent car ils flattent le penchant de notre société à aller toujours plus vite et tout vouloir tout de suite. Seulement, ça ne marche pas avec son propre corps…

M.H.?: Est-ce que certaines populations vous semblent particulièrement à risque??

F.R.?: Je m’inquiète surtout pour les ados, et particulièrement les filles. Elles sont très sensibles aux effets de mode. En même temps elles sont dans un processus de croissance qui peut fortement -et surtout durablement- être impacté par ces carences. Cela peut aussi engendrer des troubles du comportement.

M.H.?: Le rapport cible de nombreuses carence?: calcium, nutriments, fer… Lesquelles vous paraissent les plus graves??

F.R.?: Cela dépend du régime et du métabolisme de chacun. Mais le problème vient surtout du fait que ces régimes additionnent les carences ou excès. Un régime riche en protéines va souvent également fournir des apports très importants en sel… L’organisme a d’autant plus de difficultés à corriger ces déséquilibres s’ils s’accumulent.

M.H.?: L’AFSSA avait déjà pointé du doigt l’année dernière l’inefficacité de ces régimes. Quelles mesures peuvent être prises pour endiguer le phénomène??

F.R.?: C’est un problème compliqué car il s’agit d’abord de la responsabilité des individus qui s’engagent dans cette course folle aux kilos. Il peut être possible de mieux informer pour que chacun sache exactement où il va. Il faut également donner plus de place et de visibilité à l’encadrement diététique. Nos consultations sont les relais d’une prise en charge personnalisée qui se fait sur la durée. Le problème est qu’aujourd’hui, un régime amaigrissant se prescrit dans le cadre d’une consultation remboursée, alors que nos consultations ne bénéficient d’aucun remboursement…

M.H.?: Faut-il également s’inquiéter du marketing qui est fait autour de ces régimes, notamment sur le net??

F.R.?: Oui, et d’autant plus que l’on y propose souvent des « coaching » que l’on fait passer pour une prise en charge personnalisée. Mais deux vidéos, trois emails et parfois un coup de fil ne remplacent pas un cycle de consultations où l’on va reconstituer les habitudes alimentaires du patient dans le détail, construire ensemble le chemin de son équilibre alimentaire… C’est là que se joue la perte durable du poids, et des risques associés.

Fausse couche?: faut-il réessayer au plus vite??
Non, explique l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui recommande aux femmes d’attendre six mois avant de tomber à nouveau enceinte. Oui selon une récente étude du sérieux British Medical Journal qui a suivi quelques 30?000 femmes enceintes. Selon les chercheurs à l’origine des travaux, le taux de fausses couches mais aussi de prématurés et de césariennes – serait plus élevé chez les femmes qui attendent six mois. Les chiffres seraient encore moins encourageants pour celles qui attendent deux ans.
Plus de jeux en ligne après minuit?!
A l’heure où le gouvernement français prépare une grande enquête pour évaluer les risques de l’addiction des jeunes aux jeux vidéos, les autorités sud-coréennes ont déjà tranché?: un projet de loi vise à bloquer à partir de minuit l’accès des jeux vidéos en ligne aux jeunes de moins de 16 ans. Leur accès serait verrouillé de minuit à 6 heures du matin. Bémol?: le couvre feu numérique ne pourrait être décrété qu’à la demande des parents.
Les Français, pro du massage cardiaque??
Un sur deux serait prêt à pratiquer un massage cardiaque si un individu perdait conscience à ses côtés, selon un sondage conduit pour la Fédération française de cardiologie. 50 % des personnes interrogées auraient d’ailleurs reçue une formation de base aux gestes qui sauvent. Par contre, seulement 23 % pensent à l’utilisation d’un défibrillateur… Les Français bientôt aussi pro en matière d’assistance cardiaques que leurs voisins monégasques??

Publié le

Article précédent2011, l’année des actions ?
Article suivantFuniculaire
Monaco Hebdo