lundi 6 décembre 2021
AccueilActualitésCHPG : Le plein de projets pour 2021

CHPG : Le plein de projets pour 2021

Publié le

Au cours de l’interview qu’elle nous accordée, jeudi 28 janvier 2021, Benoîte de Sevelinges a dévoilé les différents projets du centre hospitalier princesse Grace (CHPG) pour 2021. D’un point de vue matériel d’abord, l’hôpital a fait l’acquisition de deux robots chirurgicaux — le premier est arrivé le 29 janvier — et d’une nouvelle imagerie par résonance magnétique (IRM). Après avoir ouvert le “prostate cancer center” et le “public center” en 2020, 2021 sera marquée pour la création d’une unité psychiatrique spécialement dédiée aux adolescents. « On vient de nous livrer l’extension de la phase 2 des travaux en psychiatrie. Les travaux vont donc pouvoir démarrer à la mi-février, comme c’était prévu. Cette unité pourra être ouverte en fin d’année », pense la directrice du CHPG. En maternité, un projet de rénovation complète et de restructuration des salles de naissance et du bloc va démarrer en juin. Alors que le service de pneumologie a déjà fait peau neuve avec des chambres entièrement rénovées et un système de traitement de l’air renouvelé et adapté pour accueillir des personnes atteintes par le Covid. En 2021, le CHPG va aussi poursuivre sa transition numérique avec la fin du déploiement du dossier médical informatisé et le lancement d’une application pour le personnel. Les patients ne seront pas en reste puisqu’une application leur sera également dédiée d’ici la fin de l’année. Au niveau des ressources humaines, l’établissement travaille sur différents projets de valorisation des carrières et sur une refonte du statut du personnel, qui date des années 1980. « Nous avons signé un protocole d’accord avec trois des quatre organisations syndicales de l’établissement », précise à ce sujet Benoîte de Sevelinges. Enfin, le CHPG a connu l’année dernière un renouvellement à la tête de certains services (cardiologie, pédiatrie, centre de transfusion sanguine…) suite à plusieurs départs à la retraite. « On a eu un effet pyramide des âges. Leur arrivée permet aussi de renouveler les projets », souligne la directrice. Si le Covid-19 continuera d’accaparer l’attention en 2021, l’hôpital entend malgré tout avancer sur ses différents projets. « L’année dernière, on a un peu levé les stylos en se disant qu’on allait un peu calmer les choses ! Mais non en fait. Nous avons des équipes très motivées, donc à nous de suivre », conclut Benoîte de Sevelinges, dans un sourire.

Publié le

Monaco Hebdo