samedi 4 décembre 2021
AccueilActualitésJudiciaireLes technologies numériques et l’intelligence artificielle : un défi pour la justice

Les technologies numériques et l’intelligence artificielle : un défi pour la justice

Publié le

«Technologies numériques et intelligence artificielle : nouveaux défis pour la justice en Europe » : c’est sur ce thème qu’est intervenu Robert Gelli, secrétaire d’État à la justice et directeur des services judiciaires, mardi 5 octobre 2021 à Budapest, en Hongrie, à l’occasion de la conférence des ministres de la justice du Conseil de l’Europe. Objectif : discuter des défis et des réalisations liés à la numérisation de la justice qui sont apparus ces dernières années, et déterminer comment l’utilisation des outils électroniques et de l’intelligence artificielle dans les procédures judiciaires peut se déployer dans le respect des droits fondamentaux. Bien que l’utilisation des nouvelles technologies au sein de la justice en soit à ses débuts à Monaco [à ce sujet, lire notre article La justice monégasque manque-t-elle d’effectifs ?, publié dans ce numéro — NDLR], Robert Gelli a présenté le plan stratégique numérique pour la justice, garantissant, selon lui, la confidentialité des données judiciaires, l’égal accès à la justice, le respect des droits fondamentaux et de la présomption d’innocence. Les États membres ont convenu, à l’issue de la conférence, qu’il y avait un véritable besoin d’adopter une approche commune pour surmonter les défis posés par le développement technologique rapide, et de trouver des solutions pratiques liées à la numérisation de la justice, afin d’assurer une compatibilité des systèmes d’information, afin de communiquer et de coopérer plus efficacement.

Publié le

Monaco Hebdo