lundi 20 septembre 2021
AccueilActualitésInternationalLe prince échange avec les post-doctorants du programme de recherche Iter

Le prince échange avec les post-doctorants du programme de recherche Iter

Publié le

C’est par le biais d’une visioconférence qui s’est déroulée le 11 mai 2020 que le prince Albert II a pu discuter avec cinq post-doctorants de la promotion 2018-2020 du programme de recherche International Thermonuclear Experimental Reactor (Iter). Dans un communiqué de presse, le palais princier rappelle que le programme Iter a pour objectif la construction d’une centrale nucléaire à fusion à Cadarache, en France, et surtout de parvenir à démontrer « la faisabilité technique de la fusion nucléaire comme nouvelle source d’énergie, renouvelable, fiable et respectueuse de l’environnement ». Monaco s’est associé à ce projet en 2008 par le biais d’un accord financier, qui a été renouvelé en 2018 et qui prévoit le financement de travaux de recherche de post-doctorants. Ce programme de bourses postdoctorales Monaco / Iter permet aux jeunes chercheurs de pouvoir travailler avec des experts en science et technologie de la fusion « dans un cadre international unique », assure ce même communiqué. Cet échange du 11 mai 2020 a permis à Bernard Bigot, directeur général de l’organisation Iter de remercier Albert II pour son mécénat. De son côté, le chef de département Science d’Iter, Tim Luce, a fait un point d’avancement sur cet énorme projet. Le consortium Iter a été créé en octobre 2017 sous l’égide de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), et il réunit notamment les pays de l’Union européenne (UE), le Japon, la Chine, les États-Unis, la Russie, l’Inde et la Corée du Sud.

Publié le

Monaco Hebdo