mardi 28 septembre 2021
AccueilActualitésInternationalLes ambitions de Monaco QD

Les ambitions de Monaco QD

Publié le

Franck Biancheri et George Marsan © Photo Monaco Hebdo.
© Photo Monaco Hebdo.

Franck Biancheri gère désormais Monaco QD. Une SAM détenue à 80 % par Qatari Diar, l’un des bras armés de l’émir du Qatar.

L’année démarre fort pour Franck Biancheri. Depuis le 1er janvier, l’ex-conseiller pour les relations extérieures, désormais chargé de mission auprès du ministre d’Etat, est président délégué de Monaco QD. Une société anonyme monégasque au capital de 5 millions d’euros, créée le 6 août dernier. Cette joint venture est détenue à 80 % par une filiale de Qatary Diar, QD Hotel & Property Investment Limited, et à 20 % par l’Etat monégasque via la Société nationale de financement (SNF). Son objet social?? « Investir pour créer des établissements hôteliers de grand luxe à travers le monde, dont elle assurera la gestion, commente Franck Biancheri. Le projet est de créer un label très haut de gamme et de concevoir un concept en s’appuyant sur Monaco, qui jouit, à l’international, d’une image exceptionnelle. » Avec pour cible?: « En priorité Londres et les mégalopoles d’Asie, comme Singapour, Tokyo, Shanghai et Macao. »

Tout cela à partir de Monaco?: basés dans un premier temps à l’administration des domaines, rue du Gabian, les locaux de la SAM sont désormais situés dans un 150 m2 au 11ème étage du Montaigne. Entouré d’un staff réduit au strict minimum – 3 ou 4 personnes-, Franck Biancheri pourra s’appuyer sur des cadors de l’hôtellerie?: « Le conseil d’administration de la SAM sera composé de professionnels du secteur, avec la présence, notamment, de Steve Wynn », indique ainsi le nouveau président délégué. Le multimilliardaire Stephen A. Wynn, PDG de Wynn Resorts et propriétaire d’hôtels à Las Vegas et Macao, a d’ailleurs récemment été naturalisé monégasque.

Il pourra surtout s’appuyer sur la force de frappe des Qataris. Rappelons que Qatari Diar dispose, selon le site de l’ambassade du Qatar à Paris, d’un capital estimé à un milliard de dollars US. « Créé en mars 2005, la société a aujourd’hui 18 projets en cours », note le site. Notamment la construction d’un nouveau palais des congrès et d’une tour grand standing à Doha, d’un centre touristique Ras Al-Hadd à Oman, d’un complexe en Tunisie et du projet Lusail au Qatar. Une ville côtière créée de toute pièces où est déjà prévu un Grand Prix moto… Côté hôtellerie, le Royal Monceau à Paris, fraichement redécoré par Philippe Starck, est également propriété de Qatari Diar.

Un pied de nez à la SBM??

Monaco QD, c’est surtout la concrétisation de la volonté de Qatari Diar d’investir en principauté. A l’été 2008, la société comptait bien devenir actionnaire de la Société des bains de mer. Après une volte face des autorités monégasques – suite au veto du conseil d’administration de la SBM -, Qatari Diar a tout de même gardé le cap. « Notre projet est de créer une marque Monaco dans le monde de l’hôtellerie de luxe et des casinos, une marque qui soit reconnue internationalement », déclarait déjà Ghanim Bin Saad Al-Saad, directeur général de Qatari Diar aux Echos en 2008. Pour Franck Biancheri, « le projet actuel est différent, car il s’agit d’un partenariat d’Etats souhaité par les deux dirigeants. Il a pu se concrétiser, car, depuis 2008, les liens n’ont jamais été rompus entre l’Émir du Qatar et le prince. » N’empêche. A l’époque, le DG affirmait qu’il était « en mesure de proposer 35 sites potentiels d’investissements à la SBM pour développer cette marque, et ce partout dans le monde. » Et comme pour répondre d’avance aux frileux et aux détracteurs des fonds souverains, Ghamin Bin Saad Al-Saad insistait?: « Tout le monde devrait accueillir avec bienveillance nos investissements car ils permettent de fluidifier le système. Nos investissements sont sans arrière pensée, nous recherchons seulement de bonnes opportunités. » La SBM, qui investit notamment à Marrakech ou à Abu Dhabi s’en mord-elle les doigts aujourd’hui?? Pour l’heure, la direction n’a pas souhaité faire de commentaires.

Publié le

Monaco Hebdo