lundi 17 janvier 2022
AccueilActualitésInternationalLe Pape à Monaco en 2012

Le Pape à Monaco en 2012

Publié le

Albert II et le Pape Benoît XVI
© Photo Gaetan Luci - Palais princier.

Le pape Benoît XVI a répondu favorablement à l’invitation du prince Albert et de Monseigneur Barsi pour une visite en Principauté en 2012. Une affaire à suivre, puisque le calendrier n’est pas encore fixé.
Par Noémie Montalbano.

1538. « Un pape n’est pas venu en Principauté depuis cette date », s’exclame le vicaire général René Giuliano. A l’époque, le pape était Paul III et il était venu à Monaco et à Nice en tant « qu’ambassadeur de la paix » entre le roi de France François Ier et Charles Quint. En effet, les deux hommes menaient une guerre sans merci. Et puisqu’aucun des deux camps n’avait pris le dessus sur l’autre, le pape Paul III les invita à signer une trêve appelée la Paix de Nice pour mettre fin à la huitième guerre d’Italie. Cette dernière donnait à François Ier les deux tiers du Piémont et à Charles Quint le dernier tiers ainsi que la totalité du duché de Milan.

Mais les années ont passé et plus jamais un pape n’est venu en Principauté. « Les aléas de l’histoire », soupire René Giuliano. Mais récemment, le prince Albert ainsi que l’archevêque Monseigneur Bernard Barsi ont fait une demande à Rome, pour une venue du Pape Benoît XVI à Monaco, puisqu’après tout, « il a déjà visité plusieurs petits pays comme Saint-Marin, Andorre ou Malte », précise le vicaire général.

Un grand moment de joie

Et, il y a quelques jours, le Vatican a donné une réponse positive. « Il est convenu que Benoît XVI vienne à Monaco en 2012, mais on ne connaît pas la date, ni même le mois » prévient René Giuliano. 2011 n’est cependant pas envisageable, le programme du Pape est trop chargé. Il ne s’agit évidemment pas « d’abuser des visites du pontife », certifie le vicaire. Mais la venue de Benoît XVI représenterait pour la Principauté « un grand moment de joie, de rassemblement, et cela n’apporterait que du positif si une telle personnalité pouvait venir visiter la ville. »

Outre le fait que le catholicisme soit religion d’état en vertu de la Constitution de 1962, la Principauté a toujours eu un lien avec les pontifes. En effet, le prince Rainier a visité de nombreuses fois, accompagné parfois de Grace Kelly et de ses enfants, les papes Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, et Jean-Paul II. En 2005 et en 2009, le prince Albert a été reçu en audience privée dans la cité du Vatican par le pape Benoît XVI. Les deux hommes y avaient évoqué l’adoption récente par le conseil national monégasque de la loi sur l’interruption médicale de grossesse, la concept de religion d’état ainsi que la recherche sur les cellules souches et la dernière Encyclique pontificale.

Hypothèse de démission

Seul bémol, la visite du pontife n’est pas complètement confirmée. Surtout si ce dernier démissionne. En effet, le pape Benoît XVI a abordé l’hypothèse d’une démission, ce qu’aucun pape n’a fait depuis 700 ans. Dans son livre-entretien qui est sorti récemment « Lumière du monde?: le pape, l’Eglise et les signes du temps, » il y déclare que s’il est dans l’incapacité physique, psychologique ou spirituelle d’exercer ses fonctions, il n’hésitera pas à laisser la place. Dans son livre, il y écrit qu’on « peut démissionner quand la période est calme ou lorsqu’on ne peut tout simplement plus continuer ».

Malgré ces paroles, Benoît XVI, âgé de 83 ans, semble plutôt en bonne santé. D’ailleurs, dans son livre-entretien, le souverain pontife a affirmé que « ce n’est pas le moment de démissionner. »

Les papes et Monaco

L’historien Therry Fouilleron, auteur du manuel scolaire Histoire de Monaco, a détaillé pour Monaco Hebdo les relations privilégiées entre les papes et Monaco.

» Monaco a accueilli le pape Innocent IV en 1251, l’antipape d’Avignon Benoît XIII en 1406 et le pape Paul III en 1538.
» En 1802, sur le chemin de Rome, le corps embaumé du pape Pie VI (mort à Valence en 1800), fait halte dans l’ancienne église Saint-Nicolas, sur le Rocher. Une inscription dans l’actuelle cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception en témoigne encore aujourd’hui.
» Le Prince Louis Ier de Monaco (1642-1701) a été l’ambassadeur du roi de France Louis XIV à Rome, auprès du Saint-Siège, de 1699 à sa mort en 1701.
» En 1814, le pape Pie VII, de retour de Fontainebleau, fait halte, le 12 février, à Menton (encore alors département des Alpes-Maritimes), puisque les Grimaldi ne sont restaurés dans leurs droits sur l’ensemble de l’ancienne Principauté (Monaco, Menton et Roquebrune) que le 30 mai de la même année.
» Le prince Albert Ier, encore prince héréditaire, est reçu à Rome, par Pie IX en 1869?; en 1879 et 1883 par Léon XIII.
Le prince Albert Ier rend visite au pape Benoît XV en 1916. Attachés l’un à l’autre à la paix et au désarmement, ils évoquent la façon de mettre fin à la Première Guerre mondiale.
» Lorsqu’il était encore nonce apostolique à Paris, en 1947, le futur pape Jean XXIII (Angelo Roncalli) avait été fait Grand-Croix de l’ordre de Saint-Charles.
» Le prince Rainier III rend visite au pape Pie XII en 1950.
» Le prince Rainier III et la princesse Grace sont reçus au Vatican par le pape Pie XII en 1957.
» Le prince Rainier III et la princesse Grace sont reçus au Vatican par le pape Jean XXIII en 1959.
» Le prince Rainier III et la princesse Grace et leurs enfants sont reçus par le pape Paul VI en 1974.
» En 1978, le prince Rainier III et la princesse Grace rendent visite au pape Jean-Paul Ier, puis au pape Jean-Paul II.
» En 1997, le prince Rainier III, le prince héréditaire Albert et la princesse Caroline sont reçus en audience privée par le pape Jean-Paul II.
» En 2005 et 2009, le prince Albert II est reçu par le Pape Benoît XVI.

Publié le

Monaco Hebdo