mardi 19 octobre 2021

Direction Liban

Publié le

Beyrouth Liban
© Photo D.R.

Alors que le prince Albert II effectuait sa première visite officielle au pays des Cèdres, du 12 au 14 janvier, de nombreux chefs d’entreprises se sont également rendus à Beyrouth pour rencontrer les décideurs libanais.

Par Noémie Montalbano.

‘est dans un contexte politique tendu, lié à l’enquête du tribunal spécial onusien sur l’assassinat du premier ministre Rafiq Hariri en 2005, que le prince Albert II a accepté l’invitation du président libanais, Michel Sleiman, les 13 et 14 janvier. D’après le cabinet du prince, cette première visite officielle « était l’occasion pour le souverain de rappeler […] tout le respect et l’amitié que la principauté porte au peuple libanais ». Au programme?: des réunions de travail et une audience privée avec le président du pays des cèdres. Mais ce déplacement officiel a également des visées économiques. C’est pourquoi était prévue une visite de la banque Audi et de la Société ES KO, société monégasque qui sert la FINUL. Mais également, la visite au siège de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth et du Mont Liban. A cette occasion, le prince était accompagné de toute une délégation composée de membres du gouvernement ainsi que d’entrepreneurs de la Chambre de développement économique (CDE) de Monaco et de banquiers.

« Team Monaco »

La « team Monaco », comme l’appelle Michel Dotta, président de la CDE, a en effet pour objectif de signer des partenariats avec un pays qui a échappé à la crise financière grâce aux restrictions imposées aux banques commerciales libanaises. D’ailleurs, une convention a été signée afin de renforcer les échanges économiques entre les deux pays. Pour terminer sa visite officielle, le prince s’est rendu au siège de la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale afin d’assister à la signature d’accords entre le programme des Nations Unies pour le développement, l’office de secours et de travaux des Nations Unies et la principauté. Reste à savoir désormais quel impact sur le long terme aura ce voyage officiel.

La Slovénie à Monaco

Le prince Albert II a rencontré Danilo Turk, président de la République de Slovénie, lors d’une visite officielle à Monaco.

Par Noémie Montalbano.

Albert II et Danilo Turk, élu président en 2007, s’étaient déjà rencontrés, le 25 novembre 2009, toujours à Monaco, dans le cadre du Forum Peace and Sport. Le 11 janvier dernier, le président slovène s’est de nouveau rendu au palais princier pour s’entretenir avec le prince Albert. Les deux chefs d’Etat ont évoqué les initiatives menées par leurs deux pays en faveur de la protection de l’environnement, en particulier de la Méditerranée. Sans oublier celles qui concernent l’aide publique au développement et l’humanitaire. Lors de cet entretien, le prince et le président de la République de Slovénie ont convenu de renforcer leur coopération dans ces domaines, et ont fait part de leur volonté d’intensifier leurs relations économiques et leurs échanges diplomatiques.

Publié le

Monaco Hebdo