vendredi 24 septembre 2021
AccueilActualitésInternationalCoopération internationale : près de 3 millions versés en 2020

Coopération internationale : près de 3 millions versés en 2020

Publié le

« Un système exceptionnel d’aides d’urgence dans ses pays partenaires pour soutenir les populations vulnérables durement touchées. » C’est le dispositif mis en place en 2020 par la direction de la coopération internationale du gouvernement monégasque pour venir notamment en aide aux pays partenaires que sont l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, le Burundi, le Liban, Madagascar, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et la Tunisie. Comme il fallait s’y attendre, la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19 a aggravé la pauvreté dans des pays déjà très fragilisés. « Dès le printemps 2020, la principauté a pu rapidement proposer à ses partenaires des aides financières, non seulement pour la prévention de l’épidémie, mais aussi pour lutter contre les effets du confinement dans les pays partenaires. Nous sommes connus pour être un bailleur public proche des plus démunis, fiable et fidèle », indique dans un communiqué du gouvernement Bénédicte Schutz, directrice de la coopération internationale. De son côté, Laurent Anselmi, conseiller-ministre pour les relations extérieures et de la coopération rappelle que « Monaco, un des pays les plus prospères au monde, fait également face au choc financier et économique induit par cette pandémie. Néanmoins, il était impensable de ne pas nous montrer solidaires en cette période de crise mondiale, d’autant que la santé est le premier secteur d’intervention de notre coopération ». En 2020, « près de 3 millions d’euros » ont été versés par le gouvernement afin de répondre aux « différents appels internationaux et nationaux », en plus des pays partenaires de la coopération monégasque. « Deux tiers de l’aide d’urgence Covid ont été attribués aux 7 pays les moins avancés », précise le gouvernement princier. Pour répondre au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, une dizaine d’aides d’urgence ont été accordées à des organismes onusiens, comme le haut-commissariat aux réfugiés, ou le programme alimentaire mondial. Accompagnement de la campagne de prévention de l’épidémie de Covid-19 au Burundi, soutien aux familles de réfugiés syriens au Liban, achat de masques fabriqués sur place pour le Niger… Les dossiers d’aide sont nombreux et ciblés. Ainsi, Monaco a aussi répondu à l’appel lancé par la commission européenne, et s’est engagé à hauteur d’un million d’euros en faveur de l’alliance mondiale des vaccins, la Global Alliance for Vaccines and Immunization (Gavi) [alliance globale pour les vaccins et l’immunisation — N.D.L.R.] et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Publié le

Monaco Hebdo