vendredi 26 février 2021
Accueil Actualités Gastronomie Michelin 2021 : une étoile pour La Table d'Antonio Salvatore au Rampoldi

Michelin 2021 : une étoile pour La Table d’Antonio Salvatore au Rampoldi

Publié le

Evidemment, les restaurants français restent fermés, pandémie de Covid-19 oblige, mais cela n’a pas empêché le guide Michelin de révéler le 18 janvier 2021 son nouveau palmarès. A Monaco, tous les établissements ont conservé leurs étoiles et le jeune chef du Rampoldi, Antonio Salvatore, est venu ajouter son tout premier macaron. La principauté passe donc à un total de 10 à 11 étoiles, désormais réparties dans 8 restaurants : Le Louis XV (3 étoiles), Joël Robuchon (2 étoiles), Le Blue Bay (1 étoile), Elsa (1 étoile), Le Grill Monte-Carlo  (1 étoile), Le Vistamar (1 étoile), Yoshi (1 étoile), et donc La Table d’Antonio Salvatore au Rampoldi (1 étoile).

Arrivé en principauté en 2016, Antonio Salvatore a grandi dans la région de Basilicate, en Italie. Originaire du village de Guardia Perticara, dans la province de Potenza, Antonio Salvatore a vécu dans une région où la gastronomie est culturellement très ancrée. « Dans le Sud de l’Italie, tout le monde sait cuisiner : c’est un mode de vie ! » […] Quand on revenait de l’école, il fallait aider dans la cuisine et dans le jardin, qu’on le veuille ou non ! », raconte ce chef, dans le dossier de presse de Rampoldi. Formé à l’école hôtelière de Potenza, passé par Rome, Florence, et Milan, Antonio Salvatore a aussi travaillé à Londres, et même dans les îles Canaries. « Il a aussi été chef privé pour un cheikh de la jet set, en cuisine chez l’étoilé Michelin El Chaflán de Juan Pablo Felipe à Madrid pendant presque deux ans. Puis, en 2013, il intègre les cuisines de l’Ambassade d’Italie à Moscou, avant d’être repéré par le célèbre chef italien Nino Graziano pour ouvrir et gérer le Semifreddo-Mulinazzo à Moscou », raconte ce même dossier de presse. A 35 ans, c’est donc une véritable consécration pour Antonio Salvatore, qui offre donc à Rampoldi une première étoile Michelin.

https://twitter.com/guideMichelinFR/status/1351132104030085122

Situé à proximité de la place du casino, ce restaurant ouvert en 1946 a longtemps attiré « des célébrités de Monaco et du monde […], la princesse Grace (1929-1982) et Roger Moore (1927-2017) y ont dîné », rappelle d’ailleurs son site Internet. Au total, cette édition 2021 du guide Michelin affiche 638 établissements étoilés, dont 57 nouvelles tables. Dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) 13 chefs ont été étoilés, dont Alexandre Mazzia. Cette année, son restaurant situé à Marseille est le seul à avoir décroché trois étoiles. Seulement deux restaurants ont obtenu une deuxième étoile : Marsan par Hélène Darroze à Paris et la Merise à Laubach, avec son chef, Cédric Deckert. Pour le reste, 54 restaurants ont décroché une première étoile Michelin, dont un à Monaco et 12 en Paca : dans les Alpes-de-Haute-Provence, Le Bistronomique, de Pierre Grein (Manosque), dans les Alpes-Maritimes Les Agitateurs, de Samuel Victori (Nice), Louroc-Hôtel du Cap Eden Roc, de Sébastien Broda (Antibes), et L’Or Bleu, d’Alain Montigny (Théoule-sur-Mer), dans les Bouches-du-Rhône, le restaurant Mickaël Féval, de Mickaël Féval (Aix-en-Provence), Signature, de Coline Faulquier (Marseille) et la Villa Salone, d’Alexandre Lechêne (Salon-de-Provence), dans le Var, Colette – Hôtel Sezz, de Philippe Colinet (Saint-Tropez), dans le Vaucluse, La Salle à Manger du Château de Mazan, de Christophe Schuffenecker (Mazan), La table du Château de Massillan, de Christophe Chiavola (Uchaux), La mère Germaine, de Camille Lacome et Agathe Richon (Châteauneuf-du-Pape) et enfin Pollen, de Mathieu Desmarest (Avignon).

Publié le

Les plus lus

Tous à l’eau avec le musée océanographique

Comme chaque année, le musée océanographique de Monaco propose de passer les vacances d’hiver en compagnie des animaux marins.

Du jazz sur Internet

test auto peugeot 508

Peugeot 508 PSE Surpuissante et hybride

Monaco Hebdo