dimanche 28 novembre 2021
AccueilActualitésGastronomieFestival des étoilés : « Nous avons toujours accueilli des chefs venus d’ailleurs »

Festival des étoilés : « Nous avons toujours accueilli des chefs venus d’ailleurs »

Publié le

Dans le cadre du festival des étoilés, les 11 et 12 juin 2021, le chef du Grill de l’hôtel de Paris, Franck Cerutti, a accueilli le chef italien Riccardo Camamini, qui dirige le restaurant étoilé au Michelin Lido 84 sur le lac de Garde.

Ivan Artolli, directeur général de l’hôtel de Paris, explique à Monaco Hebdo l’origine de cette opération gastronomique, qui prendra fin le 5 novembre 2021.

L’origine de ce festival des étoilés de Monte-Carlo ?

Obtenir des étoiles Michelin pour nos restaurants a toujours fait partie de nos ambitions pour les restaurants de la Société des Bains de Mer (SBM). Mais, le but réel, c’est de satisfaire nos clients. Nous avons toujours accueilli des chefs venus d’ailleurs, et même des barmen, afin de permettre à notre clientèle de voyager sans se déplacer. Le principe et l’idée de ce festival des étoilés ont donc toujours été là. En 2020, pour les fêtes de fin d’année, on a d’ailleurs fait venir le chef italien Andrea Berton, qui est un ancien collaborateur du Louis XV, et qui gère désormais son propre restaurant à Milan, où il a décroché une étoile au Michelin. Cette année, on a simplement voulu faire un peu plus que d’habitude.

Combien de temps de préparation a été nécessaire pour ce festival ?

Nous avons commencé à travailler sur ce projet il y a environ 6 mois. Ce n’est pas simple, car ces chefs étoilés sont extrêmement occupés. Par exemple, actuellement, Andrea Berton assure quatre ou cinq collaborations, notamment aux Maldives, en Sardaigne, en Sicile et à Monaco. En parallèle, il a créé deux nouveaux concepts à Milan, où il combine pizza, spumante, champagne et cocktails. De plus, quand il se déplace, Andrea Berton voyage avec une quinzaine de membres de son équipe.

« Nous avons toujours accueilli des chefs venus d’ailleurs, et même des barmen, afin de permettre à notre clientèle de voyager sans se déplacer. Le principe et l’idée de ce festival des étoilés ont donc toujours été là »

Ivan Artolli, directeur général de l’hôtel de Paris

Quels chefs ont été invités et comment ont été composés les duos ?

Les 11 et 12 juin 2021, le chef du Grill de l’hôtel de Paris, Franck Cerutti, accueillera le chef italien Riccardo Camamini, qui dirige le restaurant étoilé au Michelin Lido 84 sur le lac de Garde. En octobre 2021, Dominique Lory travaillera avec Michel Guérard, le chef du restaurant Les Prés d’Eugénie triplement étoilé au Michelin, à Eugénie-les-Bains, dans les Landes. Enfin, en novembre 2021, un dîner se déroulera au Blue-Bay, au Monte-Carlo Bay, où Marcel Ravin recevra Mauro Colagreco, chef trois étoiles Michelin dans son restaurant le Mirazur, à Menton [voir encadré, par ailleurs – NDLR].

Quel type de cuisine vont proposer ces duos de chefs ?

Dans chacun de nos restaurants, nous conservons notre carte. Nous créons en plus une carte avec le chef invité, imaginée selon son inspiration.

Les tarifs ?

Les prix sont très différents entre le déjeuner et le dîner. Pour le Grill de l’hôtel de Paris, à midi, un menu avec trois plats est proposé à 68 euros. Le soir, nous avons un menu à 150 euros. Mais le prix moyen au Grill, c’est environ 200-220 euros, hors vins.

À Paris, le groupe Dorchester et Alain Ducasse ont annoncé mi-mai 2021 leur séparation concernant la gestion du Plaza Athénée : votre festival des étoilés n’est-il pas en décalage avec cette tendance, qui voit les grands palaces se détourner des chefs étoilés pour miser sur des chefs plus jeunes [à ce sujet, lire notre encadré — NDLR] ?

Si le groupe Dorchester et Alain Ducasse ont décidé de ne plus travailler ensemble au Plaza Athénée, leur collaboration se poursuit au Meurice, à Paris, et au Dorchester à Londres. À mon avis, le groupe Dorchester fait un test au Plaza Athénée, pour essayer de, peut-être, lancer une nouvelle tendance. Mais en principauté, à l’hôtel de Paris, les clients qui aiment la cuisine simple, vont au Grill. Et à Monaco, il y a des restaurants où l’on propose une cuisine encore plus simple que celle du Grill, et cela attire pas mal de clients.

« Dans chacun de nos restaurants, nous conservons notre carte. Nous créons en plus une carte avec le chef invité, imaginée selon son inspiration »

Ivan Artolli, directeur général de l’hôtel de Paris

Le remplaçant d’Alain Ducasse au Plaza Athénée pourrait être l’un des gagnants de l’émission télévisée, Top Chef ?

Effectivement, le remplaçant d’Alain Ducasse au Plaza Athénée pourrait être Jean Imbert, c’est-à-dire quelqu’un qui a appris à cuisiner avec sa grand-mère.

Vous croyez à cette expérience ou c’est un effet de mode ? Les palaces vont-ils revenir vers les chefs étoilés au Michelin ?

Ce dont nous avons besoin et ce dont nous avons envie n’a pas besoin d’être étoilé. Pour bien manger, il n’est pas nécessaire d’aller dans un restaurant étoilé. Mais une capitale comme Paris se prête beaucoup plus que Monaco à ce genre d’initiative tentée par le groupe Dorchester, avec l’un des vainqueurs de Top Chef, Jean Imbert.

En tout cas, la SBM continue de miser sur des chefs étoilés, puisque pour cet été 2021, le chef italien Andrea Berton proposera un restaurant éphémère en principauté ?

En effet, Andrea Berton sera présent au restaurant la terrasse de Omer du 7 juillet au 22 août 2021, que l’on vient d’ailleurs de refaire. Ce restaurant éphémère ne servira que des plats issus des cuisines d’Andrea Berton, avec cinq ou six entrées, pâtes, plats principaux et desserts.

« Une capitale comme Paris se prête beaucoup plus que Monaco à ce genre d’initiative tentée par le groupe Dorchester, avec l’un des vainqueurs de Top Chef, Jean Imbert »

Ivan Artolli, directeur général de l’hôtel de Paris

Festival des étoilés 2021 le programme

Vendredi 11 juin : dîner au Grill à l’hôtel de Paris, où Franck Cerutti accueille le chef italien Riccardo Camanini, chef du restaurant Lido 84, Gardone Riviera, sur le lac de Garde, en Italie.

Samedi 12 juin : déjeuner et dîner au Grill à l’hôtel de Paris, où Franck Cerutti accueille le chef italien Riccardo Camanini, chef du restaurant Lido 84 (1 étoile Michelin), Gardone Riviera, sur le lac de Garde, en Italie.

Vendredi 15 octobre : dîner au Louis XV-Alain Ducasse, à l’hôtel de Paris, où Dominique Lory accueille Michel Guérard, chef du restaurant Les Prés d’Eugénie (3 étoiles Michelin), à Eugénie-les-Bains (Landes).

Vendredi 5 novembre : dîner au Blue-Bay, au Monte-Carlo Bay où Marcel Ravin accueille Mauro Colagreco, chef 3 étoiles Michelin du Mirazur, à Menton. Dîner de clôture au casino de Monte-Carlo, avec la totalité des chefs étoilés de la SBM qui participent à cette opération.

Informations et réservations :

Louis XV-Alain Ducasse et Grill, à l’hôtel de Paris : +377 98 06 88 64. E-mail : .

Blue-Bay, Monte-Carlo Bay : +377 98 06 03 60. E-mail : .

Publié le

Monaco Hebdo