jeudi 28 janvier 2021
Accueil Actualités Edito Edito n°1175 : Débat

Edito n°1175 : Débat

Publié le

Confinement, écrans et enfants. Couvre-feu, enfants et écrans. Dans ces deux contextes très particuliers que Monaco a connus, ou connaît actuellement, ce sont les parents qui s’interrogent. Alors que la consommation tend à augmenter, comment contrôler au mieux l’usage des écrans par leurs enfants ? Smartphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux, montres connectées, téléviseurs… Aujourd’hui, les écrans sont partout. Selon une étude Médiamétrie réalisée entre septembre et octobre 2019 auprès de plus de 2 000 Français qui ont des enfants et des adolescents âgés de 0 à 14 ans, 49 % disposent « d’au moins » un équipement numérique. Sans surprise, ce sont les smartphones, les consoles de jeux et les tablettes qui sont les plus plébiscités. Concernant les smartphones, cette étude montre que 21 % des enfants des foyers interrogés ont leur propre téléphone, et que l’âge moyen auquel on accède à ce matériel est de 9,9 ans. Le smartphone arrive donc de plus en plus tôt dans les poches des enfants. Face à ce constat, les parents tentent de réagir. Résultat, 95 % des parents questionnés dans le cadre de cette étude affirment mettre en place au minimum une règle pour encadrer l’usage de ces objets numériques. Par exemple, certains utilisent des applications de contrôle parental pour vérifier et limiter le temps passé sur un smartphone ou sur une tablette. Ce qui n’empêche pas le contournement de ces contraintes. En effet, beaucoup d’enfants et d’adolescents vont sur Internet, et notamment sur YouTube, où l’on trouve toute une série de tutoriels pour lever ces freins. D’après Médiamétrie, 70 % des enfants de moins de 14 ans utilisent les réseaux sociaux seuls, avec les risques que cela peut comporter. Une certitude : diminuer la consommation d’écrans chez les enfants de moins de 14 ans est souvent générateur de conflits. Toujours selon Médiamétrie, 35 % des parents interrogés estiment que ces restrictions sont « difficiles » ou « très difficiles » à faire respecter. Face à ce constat, la pandémie de Covid-19 qui provoque confinements et couvre-feux, amplifie ce phénomène. En France, une étude du syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs indique d’ailleurs qu’un tiers des joueurs français joue plus qu’avant le premier confinement. Et il n’y a aucune raison que la situation soit très différente en principauté. Voilà pourquoi cette semaine la rédaction de Monaco Hebdo a décidé de s’intéresser à cette problématique, pour en dégager les principaux enjeux. Quel est l’impact des écrans sur le cerveau des enfants ? Faut-il vraiment s’inquiéter ? Ou, au contraire, les écrans sont-ils un bienfait pour le développement et l’apprentissage des enfants ? Monaco Hebdo ouvre le débat.

Publié le

Les plus lus

Krepin Diatta transfert AS Monaco

Mercato : l’AS Monaco met le grappin sur Diatta

Plutôt discret depuis l’ouverture du mercato hivernal, l'AS Monaco est passé à l’action en enrôlant le milieu de terrain, Krépin Diatta.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!