Affaire Bouvier-Rybolovlev :
le duel judiciaire se poursuit

Raphaël Brun
-

Le 3 juillet, un nouvel épisode s’est joué dans l’affaire qui oppose le milliardaire russe propriétaire de l’AS Monaco Dmitri Rybolovlev et le marchand d’art suisse, Yves Bouvier. Rybolovlev accuse Bouvier de lui avoir surfacturé une série d’œuvres d’arts, ce qui a conduit le patron de l’ASM à porter plainte pour « escroquerie » le 9 janvier 2015. Les défenseurs du Suisse, Me Maîtres Frank Michel, Charles Lecuyer, Luc Brossollet et David Bitton, ont demandé l’annulation de la mise en examen de leur client, car ils pensent qu’Yves Bouvier n’a pas bénéficié d’un traitement équitable devant la police et la justice monégasque, en mettant en avant de supposées collusions entre l’ancien ministre de la justice, Philippe Narmino, l’avocate de Dmitry Rybolovlev, Tetiana Bersheda, et des policiers. En face, Me Hervé Temine et Me Thomas Giaccardi ont estimé que la partie adverse n’avait pas démontré la partialité du juge français qui a inculpé Yves Bouvier et que ce juge avait pu travailler de façon libre et indépendante. Le délibéré du tribunal a été fixé au 24 octobre 2019.

journalistRaphaël Brun