Email Facebook Twitter Mise à jour Lundi 12:21

R&E?: en passant par le Rocher

Sabrina Bonarrigo
-
Laurent Nouvion de Rassemblement & Enjeux

© Photo Monaco Hebdo.

Rassemblement & Enjeux a organisé sa troisième réunion de quartier sur le Rocher, le 10 mai dernier au Club bouliste de Monaco.

Le port Hercule en arrière-plan et le futur conseil national en voie d’achèvement sur le trottoir d’en face, Laurent Nouvion, leader du parti Rassemblement & Enjeux et lui-même résident du Rocher, « jouait » à domicile, le 10 mai. A ses côtés figuraient Jean François Fabre et Chantal Sobra, qui ont introduit la réunion, et l’élu indépendant Christophe Spiliotis-Saquet. « On est quasiment en famille », ajoutait-il, regrettant cependant que « les compatriotes ne soient pas plus nombreux à résider sur le Rocher ». Une cinquantaine d’entre eux se sont déplacés au Club bouliste pour évoquer leur quartier. La circulation automobile a d’emblée été évoquée. Avec pour cible « le ballet des 4×4 devant le lycée Albert Ier ». « Il faudrait demander un à deux îlotiers de plus à la Sûreté publique », a répondu Laurent Nouvion. Au sujet des transports, une résidente a mentionné « des difficultés pour prendre le bus en raison des élèves agglutinés sur le trottoir devant le lycée ». « L’îlot de la place de la Visitation est en train d’être réduit pour que les bus puissent mieux tourner et le trottoir devrait être élargi. Le mieux serait d’avoir tout en même temps », a expliqué l’élu. Mais l’une des interrogations majeures des habitants présents portait sur le stationnement. Dans quelle rue se garer sur le Rocher et ce, sans prendre une amende?? Certains ont déploré le « manque de tolérance » de la police sur ce sujet. « Il manque un parking », a noté Laurent Nouvion, qui a indiqué qu’une lettre serait transmise aux conseillers de gouvernement pour l’Intérieur et pour l’Equipement.

L’ascenseur Rocher-Condamine dans le projet
Autre point abordé?: les commerces. « Entre deux commerces de tee-shirts, ça serait bien de pouvoir acheter du pain », a lancé un habitant. Un autre a relancé l’idée de la tenue d’un marché. « Une petite supérette dans le quartier est une demande récurrente. Cependant, la question des prix qui y seront pratiqués se pose. Il faudrait que soit les Domaines soit la mairie prenne la décision de donner à Monaco-Ville une supérette digne de ce nom », a souligné Laurent Nouvion. Le leader de R&E a par ailleurs évoqué « une mise au point amicale avec le maire Georges Marsan » au sujet des commerces de proximité. « Il y a des problématiques d’Etat et de proximité qui s’entrechoquent », a-t-il ajouté.
En fin de réunion, les discussions ont porté sur l’ascenseur reliant le Rocher à la Condamine, arlésienne de longue date. « C’est un équipement essentiel pour Monaco-Ville. Il n’y a pas de raison que l’on ne puisse pas trouver une solution. C’est une ligne qui est inscrite au budget. A nous de la faire revivre », a indiqué Laurent Nouvion. Ce point sera inscrit au programme du parti pour les élections de février 2013.

Les élus à la rencontre des Monégasques

A 10 mois des élections nationales, les élus poursuivent leurs rendez-vous de proximité avec les Monégasques. Après Moneghetti, le Rocher, c’est à la Condamine que Rassemblement & Enjeux tiendra sa prochaine réunion de quartier au restaurant le Nautic route de la piscine à 19h. Autre rendez-vous pour l’opposition?: une réunion publique le 27 juin prochain baptisée « Grand rassemblement des Monégasques pour l’union nationale » à 19h devant le Monashow, plage du Larvotto. Du côté de la majorité UDM, deux cafés citoyens sont programmés?: le 31 mai sur l’éducation et le 28 juin sur la culture. Avec la présence de Jean-Louis Grinda, le directeur de l’Opéra de Monte-Carlo, en qualité d’expert.

journalistSabrina Bonarrigo