Pollution : réouverture de la baignade le 3 juillet

Raphaël Brun
-

Le gouvernement a indiqué le 1er juillet 2019 que la baignade était interdite « jusqu’à nouvel ordre » sur les plages du Larvotto, ainsi qu’au solarium de la digue. En cause, une « pollution organique accidentelle », causée par « un rejet situé à la base de l’épi du Larvotto ». Pour expliquer cette situation, un communiqué met en avant « une erreur de manipulation humaine », qui  a conduit au « débordement d’une vidange d’eaux usées dans le collecteur d’eaux pluviales du Larvotto, ce qui explique ce rejet en mer et cette pollution ». Après une série de prélèvements le 1er et le 2 juillet réalisés par la direction de l’environnement, la baignade a été réouverte le 3 juillet au matin, car « la situation est revenue à la normale », assure le gouvernement.

journalistRaphaël Brun