Élections communales :
dernière ligne droite

Anne-Sophie Fontanet
-

Après leurs collègues et à moins de 10 jours des élections communales, le 17 mars, les sept derniers colistiers de Georges Marsan font leurs propositions. Les aînés, la culture et le sport tiennent le haut du panier.

Camille Svara :

« Lutter contre l’isolement des seniors »

Déléguée à l’état civil-nationalité et au service d’actions sociales dans sa partie maintien à domicile, Camille Svara fait de la lutte contre l’isolement social des seniors sa priorité. « Nous sommes déterminés à poursuivre l’amélioration du bien-être de nos aînés, et quoi de mieux que des animations pour conserver sa gaieté », affirme Camille Svara. Dans les propositions du programme concernant ce thème, elle met en avant l’organisation de parcours-promenades sur la terrasse du foyer Sainte-Dévote, la mise en place d’un loto annuel avec goûter et remise de prix ainsi que d’un grand salon senior, orienté vers les loisirs et non la santé. Elle souhaite aussi créer un café des aidants, animé par un psychologue « à l’attention des familles qui se sentent parfois un peu perdues quand ceux que nous aimons deviennent plus faibles ».

Françoise Gamerdinger :

Une médiathèque, enfin !

Si au cours du dernier mandat, la médiathèque a encore étoffé son offre numérique, avec la possibilité de cours gratuits en ligne et la lecture de la presse ou de romans, de cours de langues, de comptabilité ou bien de code de la route en accès gratuit pour les abonnés, Françoise Gamerdinger, adjointe à la culture, espère toujours la livraison prochaine d’une toute nouvelle médiathèque. « Attentive à offrir un équipement culturel répondant à la fois aux attentes des jeunes, des familles et des ainés, mais aussi aux évolutions de la diffusion culturelle, l’équipe de la médiathèque travaille au quotidien à l’aménagement et l’organisation de cet important lieu de culture », constate-t-elle.

 

Claude Bollati :

Des ateliers épicuriens pour le club Le Temps de Vivre

Le doyen des candidats, Claude Bollati, travaille spécifiquement pour les aînés. Et notamment le club Le Temps de vivre, ouvert aux 65 ans et plus pour les résidents de la principauté et, après dérogation, aux communes limitrophes. Son objectif : que le futur club et son nouvel espace bénéficie de tout le confort et permette à ses membres de pratiquer de nombreuses activités. « Nous proposons que soient organisés des ateliers épicuriens autour de l’œnologie, la culture du cigare, du café, du thé ou du chocolat. » L’organisation d’ateliers d’aide à la transition numérique est aussi envisagée de même que l’organisation d’un voyage supplémentaire chaque année.

 

Jean-Marc Déoretti-Castellini :

Rénover la halle du marché

Ce conseiller communal sortant, élu depuis 2003, est délégué du domaine communal, commerce halles et marchés de la mairie. Dans la droite ligne du précédent mandat, Jean-Marc Déoretti-Castellini souhaite le développement des semaines thématiques au marché. Cet élu insiste aussi sur la présence de petits producteurs locaux et produits de saison au marché. « Actuellement, près d’une dizaine d’exploitants proposent une offre diversifiée de produits naturels de leur propre production, certains alternativement selon les saisons. Nous poursuivrons dans ce sens, également sur le marché de Monte-Carlo. » De plus, des travaux d’embellissement et de rafraîchissement de la halle seront planifiés. « Cette rénovation préservera l’esthétique avec la charpente de type Eiffel à l’intérieur et l’aspect traditionnel du bâtiment à l’extérieur. »

 

Charles Maricic :

Un million d’euros pour le numérique

Délégué à l’informatique depuis 2007, Charles Maricic couvre le développement et suivi de projets des 19 services de mairie et l’exploitation de l’ensemble des moyens techniques informatiques et de communication de la mairie. Les projets de la liste L’Évolution communale en la matière ? « Entrer dans un monde de proximité numérique. » La prochaine mandature aura un « rôle structurant » en permettant de réaliser « dans les meilleures conditions la transition numérique. « La mairie va devoir consacrer un budget de plus en plus important à ses ordinateurs, ses réseaux et sa sécurité. Ce budget va bientôt dépasser le million d’euros », avertit Maricic. Récemment, celle-ci a été déclarée opérateur d’importance vitale, ce qui lui confère l’obligation de rentrer dans des normes techniques et organisationnelles nouvelles.

 

Karyn Salopek Ardisson :

La culture pour tous

Enseignante de profession, Karyn Salopek Ardisson gère particulièrement le développement de l’académie Rainier III. Dans la droite ligne fixée par la municipalité « la culture pour tous », elle propose pour ce nouveau mandat la relance de la musique municipale vers un orchestre municipal, un projet théâtre et chant pour les aînés, la poursuite des bébés-concerts, le réaménagement et sécurisation du hall d’entrée de l’académie, un second CD de chansons monégasques, ainsi que l’augmentation et si besoin le renouvellement du parc instrumental.

 

Jacques Pastor :

Des offres diverses pour pratiquer le sport

« L’idée est de proposer des structures et un encadrement de grande qualité accessibles à tous, quel que soit le niveau de pratique ou le niveau social », affirme Jacques Pastor, élu depuis 2011. Il prône toujours une offre diverse et variée pour pratiquer une activité sportive à Monaco. Et se réjouit des services de la Casa di Soci — la maison des associations — qui a accueilli 40 000 passages depuis son ouverture. Aussi bien que de l’espace Léo Ferré, une « petite salle » qui « a su s’imposer dans le monde de la variété française en particulier du fait d’une programmation de grande qualité qui permet d’afficher complet à maintes reprises ».

 

journalistAnne-Sophie Fontanet