La déchéance
d’une femme japonaise

La Rédaction
-

Le nouveau film présenté par l’institut audiovisuel de Monaco s’intitule La vie d’Ô’Haru femme galante. Sorti sur les écrans en 1952, et adapté d’un roman du XVIIème siècle, il a été réalisé par le japonais Kenji Mizoguchi (1898-1958). O’Haru, une prostituée interprétée par la comédienne Kinuyo Tanaka (1909-1977), se rappelle aux bons souvenirs de sa vie de jeune fille, lorsqu’elle était amoureuse. Mais cet amour était impossible. Son prétendant, joué par Toshiro Mifune (1920-1997), est en effet d’un milieu social inférieur au sien. Cette déconvenue va bouleverser le quotidien d’O’Haru, qui va passer son temps dans les bras de beaucoup d’amants.

À Monaco, théâtre des Variétés, 1 boulevard Albert 1er. Mardi 5 mars 2019, à 20h. Tarifs : 6 euros et 3 euros pour les moins de 21 ans. Renseignements : 93 25 67 83 ou toutlartducinema.mc.

journalistLa Rédaction