AS Monaco
Un mercato intensif
pour éviter la Ligue 2

Pascallel Piacka
-

Le 31 janvier à minuit précise, le mercato d’hiver a pris fin, laissant place à une seconde partie de championnat, où l’AS Monaco a considérablement remodelé son effectif avec 8 arrivées et 8 départs. Objectif : éviter la Ligue 2.

Le 24 janvier, Thierry Henry a été suspendu de ses fonctions d’entraîneur. « Je tiens à remercier Thierry Henry d’avoir relevé le défi et d’avoir essayé d’encadrer l’équipe lors d’une période difficile, a déclaré Vadim Vasilyev, vice-président de l’ASM dans un communiqué daté du 25 janvier 2019. Il lui aurait fallu probablement plus de temps pour mettre en œuvre ce qui était prévu. Mais, malheureusement, nous n’avons plus de temps. Et nous nous devons d’agir et de réagir immédiatement ». Le 25 janvier, Leonardo Jardim, licencié en octobre 2018, a été rappelé au chevet de l’ASM. Le technicien portugais a paraphé un contrat de deux saisons et demi, pour un salaire net estimé à 4 millions d’euros par an. « Je ne veux pas parler du passé. On sait tous ce qu’il s’est passé. Mon objectif maintenant, c’est le présent », s’est contenté de dire le technicien portugais dans un communiqué le 31 janvier. Pour tenter d’éviter la Ligue 2 (L2), Monaco a beaucoup misé sur le mercato hivernal.

Délestage

« Nous sommes forcés de constater que nous avons vendu trop de joueurs importants lors du mercato d’été, en 2018. Et malgré des moyens considérables investis, des erreurs ont été commises pour les remplacer », a reconnu Vadim Vasilyev dans un communiqué, le 25 janvier. Un mea culpa du vice-président qui intervient dans un contexte difficile pour la formation monégasque. Condamnée à jouer dans le bas de tableau du championnat, éliminée en demi-finales de la Coupe de la Ligue [Guingamp 2 – 2 (5 tab 4) Monaco — N.D.L.R], le club de la principauté ne disputera pas de coupe européenne la saison prochaine. L’urgence est désormais de concentrer les efforts essentiellement sur le championnat, pour maintenir le club dans l’élite, en Ligue 1 (L1). « Les erreurs du mercato d’été ont été prises en compte. Cet hiver, nous avons porté une attention plus rigoureuse au recrutement. Nous avons intensivement travaillé sur son renforcement », a promis Vasilyev. De retour à l’ASM, Leonardo Jardim a la lourde tâche d’empêcher une relégation en L2. Il peut désormais compter sur un effectif renforcé avec 8 joueurs supplémentaires, dont une majorité issue de clubs huppés, pour compenser le délestage drastique d’un effectif pléthorique. Leonardo Jardim avait pourtant prévenu ses dirigeants pendant l’été 2018. C’est ce qu’il a rappelé en conférence de presse le 28 janvier : « Jouer le podium, cet objectif était impossible avec ce groupe. J’ai été frontal et direct. » Avant d’ajouter : « On a un effectif de 30 joueurs. C’est trop et je veux réduire ça. » Huit départs de joueurs (dont sept en prêts) ont été opérés [Tielemans, Grandsir, Aït-Bennasser, Barreca, L. Badiashile, Pelé, A. Touré, A. Traoré — N.D.L.R]. Et huit arrivées (dont cinq prêts) ont été validées [Fabregas, Ballo-Touré, Naldo, Vainqueur, Gelson Martins, Carlos Vinicius, Nkoudou, A. Silva — N.D.L.R]. Un chassé-croisé dans les rangs monégasques qui est synonyme d’une intense activité du club pendant les dernières heures du marché des transferts. Leonardo Jardim ne comptait visiblement pas sur tous les joueurs à sa disposition. Certains ont donc été invités à quitter la formation monégasque. « Des joueurs sont partis, d’autres sont arrivés. Un groupe de nouveaux footballeurs est arrivé pour améliorer la qualité de l’équipe et nous apporter des solutions », a souligné Jardim le 31 janvier.

Départs

Youri Tielemans, 21 ans, a été prêté jusqu’à la fin de la saison à Leicester. Arrivé en 2017 à l’ASM, le jeune milieu belge ne s’est jamais vraiment imposé. Il a été titularisé 20 fois en L1 cette saison. Avec la venue de Thierry Henry en octobre 2018, Tielemans avait repris du temps de jeu. Mais le retour de Jardim a sonné comme un clap de fin pour le Belge. Des rapports compliqués avec le coach l’ont poussé vers la liste des transferts. Les dirigeants monégasques envisagent toujours la possibilité de faire une plus-value grâce à lui. En effet, pas question de vendre au rabais un joueur acheté 25 millions d’euros. Almamy Touré s’est engagé jusqu’en juin 2023 avec l’Eintracht Francfort, actuel 5ème de Bundesliga. Le montant de la transaction n’a pas été précisé. Mais le club de la principauté a négocié un pourcentage à la revente. Défenseur polyvalent, il était aussi sur les tablettes de Cardiff. Le défenseur latéral ou central [4 matchs en L1 cette saison] est arrivé à l’âge de 15 ans en Principauté. En rotation avec Djibril Sidibé, lors de la saison 2016-2017, il a fait partie de l’équipe championne de France et demi-finaliste de la Ligue des Champions. L’Italien Antonio Barreca va finir la saison Outre-Manche et en Premier League. Arrivé pendant l’été 2018 en provenance du Torino, le défenseur a rejoint Newcastle. Très peu utilisé cette saison en L1 [9 matchs], le latéral gauche italien a été prêté avec option d’achat. Youssef Aït-Bennasser a pris la direction de Saint-Etienne. Le milieu défensif portera les couleurs des Verts jusqu’à la fin de saison. L’international marocain [14 sélections] a été aligné 13 fois en L1. Aït-Bennasser (22 ans) avait déjà fait l’objet d’un prêt à Caen pendant la saison 2017-2018. Pelé va suivre les pas de Barreca en Angleterre. En effet, ce milieu défensif a été prêté jusqu’à la fin de saison avec option d’achat à Nottingham Forest, 9ème de Championship, la deuxième division anglaise. Très peu utilisé, l’international bissau-guinéen de 27 ans a effectué 8 apparitions en L1 pour un total de 448 minutes de jeu seulement. Une première partie de saison compliquée, où il n’a été que quatre fois titulaire en championnat. Loïc Badiashile a pris la direction de la Bretagne. Le gardien de but de 21 ans a été prêté au Stade Rennais, avec option d’achat. Arrivé au club en juillet 2013, le portier est sous contrat avec l’ASM jusqu’au 30 juin 2021. Adama Traoré a pris lui la route pour la Belgique. Le milieu de 23 ans est prêté jusqu’à la fin de saison au Cercle Bruges, qui est une filiale de l’ASM. Le Malien a eu peu de temps de jeu, car il n’a disputé que 7 matchs depuis le début de saison. Samuel Grandsir a été prêté jusqu’à la fin de saison sans option d’achat au RC Strasbourg. Arrivé à Troyes en 2012 à l’âge de 15 ans, cet ailier a signé son premier contrat professionnel d’une durée de trois ans, en mars 2016. Le 9 juin 2018, Grandsir s’est engagé pour 5 saisons avec l’ASM, soit jusqu’en 2023. Peu convaincant lors de ses six premiers mois [aucun but inscrit en 12 matchs de L1], cet attaquant a rejoint le club alsacien pour se relancer.

Arrivées

Le 3 janvier 2019, les Monégasques ont renforcé leur défense en recrutant Naldo (36 ans). « Il nous ramène de l’expérience. Il a gagné la Copa América en 2007. Et il connaît le très haut niveau », a indiqué Thierry Henry [lire Monaco Hebdo n° 1089]. Mais l’âge avancé du défenseur brésilien, en provenance de Schalke 04, était déjà au cœur des débats. Engagé pour une saison et demi avec l’ASM, le rugueux défenseur a déjà écopé de multiples cartons rouges. Mais la véritable recrue vedette, c’est Cesc Fabregas. L’Espagnol était venu à Monaco principalement pour son ex-coéquipier Thierry Henry. « Fabregas, vous avez vu comme moi, il y a eu une standing ovation, des larmes [lors du match Chelsea-Nottingham Forest (2-0), en FA Cup]. Depuis mon départ d’Arsenal on se parle tous les 2 ou 3 jours. Ça n’a pas changé ces derniers jours », avait indiqué Thierry Henry lors du point presse du 6 janvier dernier. Licencié le 25 janvier, Thierry Henry a reçu un hommage de la part de son ami : « C’est triste pour Titi, parce que je pense vraiment qu’il sera un grand entraîneur. J’en suis convaincu. » Et l’ex-international a ajouté le 27 janvier chez nos confrères de L’Equipe : « Je ne vais pas mentir, l’une des principales raisons pour laquelle je suis venu à Monaco, c’était que Thierry m’avait appelé ». Formé au FC Barcelone, le natif d’Arenys de Mar avait pris la direction d’Arsenal à 16 ans. En huit saisons chez les Gunners (2003-2011), il s’est imposé aux côtés de Thierry Henry, avant de lui succéder comme capitaine. Vadim Vasilyev ne tarit pas d’éloges pour ce joueur : « C’est évidemment un très bon renfort technique. Et nous sommes convaincus que son expérience apportera beaucoup à nos joueurs, sur, et en dehors du terrain. » Appelé à 111 reprises en Selección, le joueur de la génération dorée de la Roja s’est dit persuadé que Leonardo Jardim « allait apporter de l’expérience, du calme au groupe et de nouvelles idées. » A 31 ans, Fabregas a inscrit son nom sur le socle des plus grands trophées : Euro 2008, Coupe du monde 2010, Championnat d’Europe 2012, notamment. L’Espagnol s’est engagé pour trois saisons et demie, soit jusqu’en juin 2022. « Je n’ai pas à expliquer à Jardim ce que je peux apporter. Il me connaît assez. Je lui ai dit que j’étais à sa disposition », a souligné le néo-Monégasque. Dans le sillage de l’ex-joueur de Chelsea, Fodé Ballo-Touré a aussi rejoint la principauté le 10 janvier. Formé au Paris Saint-Germain (PSG), l’international espoir français a paraphé un contrat de quatre saisons et demi avec l’ASM.

ASM-FC-Jardim-Henry-@-Kristian

 

« Preuves »

Le 9 janvier 2019, le club turc d’Antalyaspor a annoncé le prêt de William Vainqueur, 30 ans, à l’ASM. Avant que deux jours plus tard, le club de la principauté ne précise que le milieu défensif n’avait pas réussi sa visite médicale. Le 12 janvier, un dénouement positif est intervenu et l’ASM a finalement informé que l’ex-jouer de l’Olympique de Marseille (OM) lors de la saison 2016-2017, retrouvera bien la L1. Formé et révélé par le FC Nantes, où il a débuté sa carrière en 2007, le voilà prêté pour six mois par Antalyaspor. Les venues de Gelson Martins et Carlos Vinicius à l’ASM ne sont certainement pas étrangères au retour de Leonardo Jardim. L’international portugais Gelson Martins a été prêté par l’Atlético de Madrid jusqu’à la fin de saison. En juin 2018, cet ailier âgé de 23 ans a rompu son contrat qui le liait au Sporting Portugal. C’est un incident qui a provoqué son départ : des Ultras ont envahi le centre d’entraînement du club. Ils ont agressé plusieurs joueurs et plusieurs membres du personnel. Le 25 juillet 2018, Gelson Martins s’est engagé librement en faveur de l’Atlético de Madrid, en signant un contrat de 5 ans jusqu’en juin 2023. Le Brésilien Carlos Vinicius, sous contrat avec Naples, a réalisé la première partie de saison avec le club portugais de Rio Ave FC. L’attaquant de 23 ans a été prêté à Monaco jusqu’à la fin de saison. Le puissant avant-centre de 1 mètre 90 s’était révélé la saison dernière au Real Queluz, en deuxième division portugaise. « Je suis très heureux d’avoir l’opportunité de jouer pour l’AS Monaco », a déclaré Carlos Vinicius. Le vice-président de l’ASM a loué ses qualités athlétiques : « Nous espérons que son gabarit et son jeu de tête permettront à l’équipe de gagner en efficacité offensive. » Georges-Kevin Nkoudou est venu renforcer un milieu de terrain dégarni, suite aux départs de Youri Tielemans et Youssef Aït-Bennasser. L’attaquant de 23 ans a été prêté jusqu’à la fin de saison. En manque de temps de jeu à Tottenham, avec seulement 4 minutes passées sur une pelouse de Premier League cette saison, il vient à Monaco pour se relancer. « Je suis très heureux de retrouver la L1 », ont été ses premiers mots. « Georges-Kevin Nkoudou est un joueur qui a déjà fait ses preuves en L1, avec Nantes et Marseille. Sa vitesse et son tempérament explosif seront une force supplémentaire pour l’équipe », a assuré Vadim Vasilyev. « Nkoudou et Gelson Martins vont nous amener de la vitesse dans les couloirs. Ils sont de nouvelles solutions », a estimé Jardim.

« Confiance »

La patte de l’entraîneur portugais sur ce mercato hivernal se traduit également par l’arrivée d’Adrien Silva. Prêté pour six mois par Leicester, le Lusitanien âgé de 29 ans n’entrait plus dans les plans du technicien français, Claude Puel. « J’ai hâte de faire le maximum pour aider le club à renverser la situation », a déclaré le champion d’Europe 2016. Arrivé à l’été 2017 dans ce club anglais, il n’a eu que 88 minutes de temps de jeu en Premier League cette saison. « Adrien Silva est un joueur expérimenté. Son volume de jeu va permettre de densifier notre milieu de terrain. Son état d’esprit et son intelligence de jeu vont aider l’équipe dans l’optique d’atteindre notre objectif », a jugé Vasilyev le 31 janvier. Et le technicien portugais a ajouté : « Nous avons besoin de plus de rigueur, d’engagement pour récupérer le ballon. Je leur demande d’avoir la bonne attitude. C’est tout. » Sur le plan économique, les licenciements de Leonardo Jardim en octobre 2018 et de Thierry Henry en janvier 2019 auraient coûté entre 7 % et 9 % du budget de fonctionnement de l’ASM selon nos confrères de L’Equipe, soit un total compris entre 16 et 20 millions d’euros. Certes les finances du club monégasque ne sont pas dans le rouge : le budget pour cette saison 2018-2019 est en effet estimé à 215 millions. Et ses dirigeants ont suffisamment gagné d’argent sur les marchés des transferts en 2015 et en 2017 [218,5 millions d’euros, montant estimé du transfert de Kylian Mbappé au PSG par l’Observatoire du football CIES]. Mais l’urgence d’un maintien en L1 ne permet pas à la direction du club de franchir la ligne rouge budgétaire. Du coup, l’ASM s’est fait prêter cinq joueurs. Ce qui lui permet de respecter le nombre limite autorisé par le règlement de la Ligue Professionnelle de Football (LFP). « Je veux que les joueurs travaillent bien, avec leur qualité individuelle. C’est important qu’ils aient confiance en eux, pour réussir ensemble notre grand objectif », a rappelé Leonardo Jardim. Il faudra au moins ça pour éviter une descente en L2.

 

Suite du dossier :

Ils ne voient pas Monaco en Ligue 2

journalistPascallel Piacka