« La Diagonale ne sera
pas un Wikileaks »

Raphaël Brun
-

Alors que l’AS Monaco vit une période très difficile sur le plan sportif, les fans sont déçus, mais ils s’organisent. Fin février, Aurélien Maestracci et son équipe lanceront sur internet La Diagonale, un site consacré à l’ASM. Deux applications pour smartphones suivront. Interview.

Vous êtes vraiment légitime pour lancer un site sur l’actualité de l’AS Monaco ?

J’ai travaillé à Monaco pendant pas mal d’années, mais je vis désormais à Toulouse. J’ai participé au site asmfoot.fr pendant 17 ans. On a décidé d’arrêter par manque de temps et de motivation, car nous étions tous bénévoles, bien sûr. Au moment d’arrêter asmfoot.fr j’avais parlé de ce nouveau projet avec l’équipe, qui était en partie d’accord pour me suivre.

Pourquoi vouloir relancer un site ?

Parce qu’après la disparition d’asmfoot.fr (1) et de planete-asm.fr (2), deux gros sites faits par les fans de l’AS Monaco, j’ai trouvé qu’il ne restait plus grand chose pour aider les supporters à trier un peu l’information. Surtout que depuis environ 18 mois, on voit circuler pas mal de “fake news”, notamment pendant la période du mercato. Sur Twitter, on voit circuler tout et n’importe quoi. Je me suis donc dit que ça ferait du bien de disposer d’un outil pour trier un peu les informations.

Mais il faut de l’argent pour lancer un site !

A ma grande surprise, assez vite, j’ai constaté qu’il y avait un engouement autour de ce projet, avec des gens prêts à donner de l’argent. Mais aussi des gens qui se sont proposés pour gérer le développement du site. Du coup, on a lancé une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank.

Vous visiez combien au départ ?

On espérait récolter 9 000 euros. Au final, on a travaillé avec une équipe de développeurs bénévoles et on a financé deux web designers. Et notre levée de fonds a dépassé 18 000 euros.

Pourquoi ne pas vous lancer seul ?

Parce que je suis à un moment de ma vie où je ne me sentais absolument pas capable de me lancer tout seul cette aventure. Avec ma compagne, on attend un premier enfant, un achat de maison est en cours… J’avais donc besoin de me sentir entouré, notamment par des anciens de la communauté.

Le concept de ce nouveau site ?

Appliquer le concept de Wikipedia à un site d’actualité, avec une communauté qui publie des contenus et qui, en même temps, s’auto-modère et donc, s’auto-gère. Plus un internaute participera à la vie du site en proposant des contenus de qualité, plus sa réputation augmentera.

Concrètement, ça va marcher comment ?

Un internaute va proposer un contenu. Ensuite, grâce à un système de votes, la communauté validera ou non l’article. Il faudra atteindre un certain pourcentage de votes positifs pour que l’article soit publié. En cas de publication, l’internaute gagne des points. Si l’article est refusé, on perd des points ou, a minima, on n’en gagne pas.

Ce système vous semble suffisamment efficace ?

C’est un système qui doit être vertueux, en permettant aux plus gros contributeurs de gagner des points de réputation. Et ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, de pouvoir publier plus facilement et plus rapidement des articles. Lorsqu’on atteindra un certain niveau de réputation, il ne sera plus nécessaire de passer par la case « votes », l’article sera directement publié.

Comment faire pour déterminer la crédibilité d’une information ?

On a développé un algorithme. Pour vérifier la véracité d’une information, on regarde à la fois la réputation de la personne qui la poste et la crédibilité de la source. On a créé une base de données qui grandira au fil du temps, avec toutes les sources crédibles et régulières sur l’AS Monaco, avec une note de crédibilité pour chacun. Enfin, il y a donc un vote de la communauté.

Ça reste risqué ?

La grande interrogation, c’est de savoir si, malgré tout, des “fake news” parviendront à passer entre les mailles de nos filets. Il faudra voir aussi si la façon dont les contributeurs écriront sera suffisamment qualitative pour intéresser le grand public.

Mais vous n’êtes pas journalistes !

J’ai été journaliste. Sur asmfoot.fr et sur planeteasm.fr, des personnes étaient chargées de former les contributeurs pour avoir une rédaction web de qualité.

Où en est votre site, aujourd’hui ?

Mi-janvier, on a sorti notre site en version « beta », ce qui nous permet d’avoir des retours des utilisateurs. On publie des articles presque tous les jours et on constate déjà de grandes disparités. Des gens comme Norbert Siri, qui est un peu l’historien de l’AS Monaco, ont publié des articles de bonne qualité. Et puis, d’autres n’ont jamais écrit un article de leur vie, donc il y a forcément des choses à revoir. C’est normal qu’il y ait une phase d’apprentissage.

Vous êtes optimiste ?

Oui. On en a bavé, ça a été compliqué. C’est un projet bénévole. Et puis, l’AS Monaco fait une saison catastrophique. Difficile de parvenir à motiver notre équipe, qui est complètement écœurée par le club. L’actualité ne nous a donc pas du tout aidés. On est passé d’une quinzaine de personnes à un chef de projet, quatre développeurs et un web designer. Actuellement, Benjamin, Alexandre, Nicolas et Mickaël, nos quatre développeurs, sont toujours au travail sur le site et ils s’investissent à fond. C’est une configuration idéale, car chacun a des responsabilités très claires.

Le lancement officiel du site est prévu pour quand ?

D’ici la fin du mois de février.

Vous allez devoir gagner de l’argent avec ce site ?

Non. La levée de fonds nous a permis de payer un stagiaire pendant trois mois au départ, les deux web designers, les cadeaux offerts aux contributeurs sur KissKissBankBank qui ont représenté parfois jusqu’à un tiers du don… Mais il nous reste encore un peu d’argent. Un hébergeur nous héberge gratuitement. Mais si un jour on a besoin d’investir, on pourra le faire. On va d’ailleurs lancer des applications La Diagonale destinées aux smartphone iOS et Android. On estime qu’il nous restera plusieurs milliers d’euros lorsque l’ensemble de notre projet sera terminé.

Vos objectifs ?

C’est avant tout un outil communautaire, donc il n’y a pas vraiment d’objectif de fréquentation chiffré. Les sites asmfoot.fr et planete-asm.fr avaient une fréquentation estimée à environ 50 000 visiteurs par jour. Du coup, d’ici quelques mois, on devrait parvenir à atteindre 30 000 à 40 000 visiteurs. En général, on publie entre 5 et 10 articles d’actualité par jour.

Que pense l’AS Monaco de votre initiative ?

J’ai contacté le service communication du club pour les prévenir de notre intention de lancer La Diagonale. Je leur ai expliqué qu’on voulait acquérir de la crédibilité et que, bien entendu, notre objectif n’était pas de nuire à l’AS Monaco. Nous ne permettrons pas que les gens publient n’importe quoi, sans aucune vérification. La Diagonale ne sera pas un Wikileaks.

 

1) Lire notre article publié dans Monaco Hebdo n° 1026, Asmfoot, c’est fini.
2) Lire notre article publié dans Monaco Hebdo n° 1056, Pourquoi Planète-asm a choisi le « hara-kiri ».

journalistRaphaël Brun