Monaco investit un million d’euros pour l’éducation en Afrique

Raphaël Brun
-

Le gouvernement monégasque et Investisseurs & Partenaires (I&P) ont signé un partenariat pour créer le premier fonds d’impact consacré à l’éducation en Afrique. Ce fonds sera lancé en 2020 et aura pour objectif de répondre aux « enjeux d’accès, d’équité, de qualité et d’adéquation de l’éducation en Afrique », indique un communiqué du gouvernement princier. « Alors que 50 % de la population africaine a moins de 20 ans, et que 450 millions de jeunes arriveront sur le marché de l’emploi d’ici à 2050, le fonds visera également à promouvoir l’employabilité de la jeunesse africaine en renforçant l’adéquation entre les formations universitaires et professionnelles d’une part, et les besoins des employeurs locaux et de la société d’autre part », souligne ce même communiqué. Le gouvernement monégasque agira en tant que bailleur et I&P sera l’opérateur de ce projet. « L’éducation est une arme de construction massive. Sans elle, aucun développement durable n’est possible, estime le conseiller-ministre pour les relations extérieures, Gilles Tonelli. C’est pourquoi Monaco investit autant que possible non seulement sur son propre sol mais aussi et surtout à l’international sur l’éducation des enfants, notamment des filles, afin d’enrayer les cycles de la pauvreté et de l’ignorance. » Ce partenariat prévoit la réalisation d’une étude de faisabilité, qui a été lancée en octobre 2018. Elle devrait se terminer en mai 2019. Un volontaire international de Monaco a été recruté en octobre 2018. Enfin, un accord de partenariat a donc été signé, afin de « définir, structurer et lever le fonds, assorti d’une subvention de Monaco d’un million d’euros à I&P. » R.B.

journalistRaphaël Brun