Arthur Leclerc rejoint
Venturi Formula E Team

Pascallel Piacka
-

Arthur Leclerc, 18 ans, pilotera la monoplace Gen2 de la formation Venturi à l’occasion des Rookie tests de Marrakech. Et ce, dès le lendemain du second ePrix de la saison, du 12 janvier, qui se déroulera sur le circuit Moulay El Hassan. « En tant que Monégasque, mon émotion est particulièrement forte. Je me mettrai au service de l’équipe dans sa quête d’optimisation de la Venturi VFE-05 », a réagi le néo-pilote Venturi. « Au travers des sessions de travail, il s’est révélé calme, humble, à l’écoute et travailleur. Ce sont des qualités sans lesquelles le talent n’est rien », a indiqué Gildo Pastor, président de Venturi Formula E Team. Membre du programme de détection NextGen de Venturi, Arthur Leclerc a déjà testé la VFE-05. En avril 2018, il a pris le volant de la Venturi lors d’une séance à Calafat, en Catalogne. La saison dernière, le frère cadet de Charles Leclerc avait pris la cinquième place du championnat de F4, avec 199 points. Il s’était adjugé deux victoires sur le circuit Paul Armagnac, Nogaro le 1er avril 2018, et sur le circuit de Nevers Magny-Cours le 8 septembre 2018. « Arthur a montré du potentiel en karting et en F4. Je suis impatiente de voir comment il va se comporter à Marrakech », a commenté Susie Wolff, Team principal et actionnaire de Venturi Formula E Team. Le parcours d’Arthur Leclerc n’a pas toujours était simple. Installé dans un kart, dès l’âge de 7 ans, il a eu du mal à enchaîner les saisons, faute de budget. « Il a toujours voulu être pilote automobile. Mais, malheureusement, mon père n’avait pas forcément les moyens pour le mettre, lui aussi, dans cette discipline », avait expliqué le pilote de F1 monégasque Charles Leclerc à Monaco Hebdo [lire son interview publiée dans Monaco Hebdo n° 1062 du 24/05/2018]. « De mon côté, j’ai eu la chance que Nicolas Todt vienne me chercher en 2011, sinon j’aurais dû arrêter. » Le pilote monégasque ne sera pas le seul à rouler pour Venturi aux essais de Marrakech. Puisque Norman Nato, pilote de réserve de l’équipe, sera aussi présent. « Arthur et Norman, tout comme Simona, vont jouer un rôle de premier plan à un stade précoce de la saison », a ajouté Susie Wolff. « La Formula E est un championnat novateur, inventif et jeune. J’avais envie de jouer un rôle actif. Et y être impliqué si tôt dans ma carrière est une chance », a conclu le néo-pilote Venturi.

journalistPascallel Piacka